Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

benjamin lancar

  • Michel Barnier et les jeunes le 20 octobre.

    Vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouver. Merci. 

    Soirée très positive au siège de l’UMP, 55 rue de La Boétie, lundi 20 octobre 2008.  

    Benjamin LANCAR est là, avec Camille BEDIN, Ralph, Elisabeth, Romain et tous les autres pour lancer un Euro Club. Une aventure d’équipe avant tout.  barniermi20.10.08 002.jpg

    L’Europe, enfin ! Oui enfin car  l’Europe est victime de la non connaissance des uns et des autres. Pas de tous mais de beaucoup en trop grand nombre. Cela saute aux yeux- enfin aux oreilles ! – à l’occasion des propos autour de bulletins mis dans l’urne ou de mini-sondages personnels à l’occasion d’une élection ou d’un événement public d’où il ressort que si le travail des députés français est méconnu, on est quasiment dans le noir complet du côté des députés européens.

    Alors qu’il y a une élection en 2009. Demain.

     

    Ce lundi soir la salle est comble, débordante de plus de 100 participants pour cette annonce d’Euro Club  jeunes, une proposition de l’UMP Facs alors que la France préside l’Union Européenne.

    De quoi s’agit-il ? ou plutôt de qui ? Qu’est-ce que l’UMP Facs ?

    « Une équipe jeune, unie, motivée, active militante et ouverte sur le monde qui l’entoure » pour « être le relais de l’UMP auprès des étudiants universitaires » et être une « force de proposition et de soutien au gouvernement ».

    Ayant observé le halo de méconnaissances générales qui entoure l’Europe, l’UMP Facs a décidé de briser ce flou lié à l’ignorance en fondant un Euro-Club. L’objectif de ce club est de « DEFENDRE  fermement une position EUROPHILE », en construisant un réseau fort européen pour réfléchir à l’avenir des étudiants en travaillant sur 2 fronts :

    - « la mise en place de stages obligatoires européens dans les cursus universitaires,

    -    l’augmentation du nombre de cours sur l’Europe et sur ses institutions » dans les cursus universitaires généralistes.

    Pour atteindre cela, l’Euro-Club s’appuie sur 4 pôles avec des super « drivers » coordinateurs. Sans ordre de préséance on rencontre : Ralph Guyot-Benjamin, Président de l’UMP FACS ; Elisabeth Tan, Coordinatrice Générale de l’Euro-Club ; Romain Blanc, Responsable de la communication de l’UMP FACS. Tous sous la supervision de Camille Bedin, Déléguée nétionale à al vie étudiante et bien sûr l’attention solide de Benjamin Lancar.

     

    Les 4 pôles sont les suivants :

    - pôle networking conduit par Jean-Christophe Aubry pour « construire un réseau européen d’étudiants autour de thématiques communes »

    - pôle réflexion avec Romain Bongibault – en liaison directe avec Erwan Le Noan délégué national aux études -  pour « organiser la mise en commun d’axes de réflexion, le brainstorming (*1) entre tous les protagonistes européens et le benchmarking (*2) avec « remise de rapports et de notes aux responsables politiques »

    - pôle événementiel sous la responsabilité de Nathalie Bachelet afin d’« organiser les conférences, les rencontres et les déplacements »

    - pôle communication avec le binôme Romain Blanc et Albane Duteurtre – en liaison directe avec Alexandre Brugère  responsable de la communication des jeunes pops – dont la mission est de coordonner la communication des différentes opérations. (jeunes pops = jeunes populaires).

    (*1) brainstorming : technique de générations d’idées qui stimule la réflexion créative dans le cadre d’un travail en groupe

    (*2) benchmarking : technique de marketing ou de gestion de la qualité qui consiste à étudier et analyser les techniques de gestion, les modes d’organisation des autres entreprises afin de s’en inspirer et d’en retirer le meilleur

     

    Le Modus Operandi présente 2 initiatives transversales majeures:

    = des « rencontres avec des Eurodéputés et des membres dirigeants du Parti Populaire Européen (PPE) et du Youth of the European People’s Party (YEPP) »

    = la « création d’un véritable réseau avec les Jeunes Libéraux, Populaires et Démocrates de tous les pays membres au biais de rencontres européennes étudiantes »  

     

    Après cette première, Michel Barnier barniermi20.10.08 005.jpgarrive, abordable, sympathique, semblable à lui-même, sortant d’une visite à l’Ecole Vétérinaire de Maisons-Alfort.  

    Benjamin Lancar évoque la particularité de ce ministre qui a eu la mission très rare de participer à l’organisation de Jeux Olympiques (JO), le remercie pour son accueil cet été et pense que 2 places pourraient être accessibles aux jeunes sur chaque liste prévue lors des prochaines élections européennes, mettant l’accent sur la révolution de l’intérieur conduite par ces jeunes pour réformer la France. Camille Bedin prend ensuite le relai et passe après la parole à Ralph Guyot-Benjamin qui indique à Michel Barnier la mise en circuit de la Fac d’Annecy. Puis Elisabeth Tan parle de l’union des jeunes dans leur diversité et Jean-Christophe Aubry intervient en rapportant une parole entendue : « Michel est pour l’Europe ce qu’un homme d’état est à une nation. ».

     

    Michel Barnier indique que la préparation des JO a été un travail de 10 ans. Il confie être entré en politique à 14 ans, a été élu conseiller général à 22 puis député à 26 étant alors le benjamin de l’Assemblée Nationale. Dès le départ il s’est intéressé à l’Europe. Ayant remercié Benjamin Lancar pour son accueil le ministre de l’Agriculture et de la Pêche délivre ensuite des pistes pratiques et fortes qu’il est utile de garder en mémoire, indiquant au passage son appartenance au gaullisme dès le 1 er jour en voyant l’accord entre le chancelier Konrad Adenauer et le général De Gaulle. C’est ce jour là que le jeune Michel Barnier, passionné d’Histoire Géographie, est devenu gaulliste et européen.

     

    Faire de la politique est une nécessité vitale car « la politique est ce que vous en faites si vous vous engagez. Prenez du temps. Sinon c’est la politique qui s’occupera de vous. Pas forcément dans le bon sens, celui que vous souhaiteriez ». Ce qui est rappelé là est une évidence malheureusement très souvent oubliée.

    (ndlr : la formulation de notre ministre fait écho à un propos de Don Bosco, prêtre italien et éducateur  récupérant de nombreux « loubards », qui alertait à propos d’une certaine jeunesse disant aux adultes décideurs : « si vous ne vous occupez pas des jeunes, c’est eux qui s’occuperont de vous » c’est-à-dire, pas forcément dans le sens souhaité. Ecrivant cela je ne sors pas du gouvernement puisque Christine Boutin a dans son cabinet Jean-Marie Petitclerc polytechnicien, prêtre et éducateur spécialisé, lequel appartient à la famille salésienne créée par le même Don Bosco).

     

    L’absence de sujet tabou. Il est donc important de s’emparer et d’investir tous les champs possibles dans une France métissée, la culture et l’éducation n’étant pas des secteurs réservés à la gauche. Benjamin de l’Assemblée en 1978 Michel Barnier s’est occupé d’un sujet dont personne ne se souciait car estimé sans importance : l’environnement. Il a été rapporteur du Budget de ce secteur.

     

    Ayant observé et parcouru le monde, le Ministre barniermi20.10.08 003.jpgmet l’accent sur l’importance de rester curieux de toute chose  et des hommes et d’édifier l’Europe du 21 ème siècle, construction indispensable si l’on veut être acteur du tour de table mondial à venir et non pas être réduit à l’état de spectateurs. Facile à comprendre. Plus de 50 ans ont passé après les premiers pas de l’Europe Et l’Europe du 21 ème siècle doit faire face à un monde dangereux (le 11 septembre), inégal (émeutes de la faim), fragile (le climat) et instable( crise financière mondiale). L’équilibre des forces va être différent de celui du 20 ème siècle car des pays émergent avec lesquels on va devoir compter. L’époque du face à face USA Russie est révolue. Les USA restent présents mais aussi la Chine, l’Inde, le Brésil, la Russie qui ne demandent pas la moindre permission et foncent. Les jeunes présents ici sont responsables, à leur niveau, de l’organisation ou de la désorganisation du monde. Responsables de la présence ou de l’absence des pays européens autour de la table mondiale de prises de décisions. Choisir d’être présent c’est être acteur de sa vie et du monde. Etre absent c’est être spectateur. Comme auteur de ce blog  je dirais que le spectateur subit et n’a plus voix au chapitre.

    Le Président, Nicolas Sarkozy, alors qu’il préside l’Europe montre l’exemple d’un acteur actif avec la Géorgie, la crise mondiale, acteur d’actions non inscrites dans les traités. Le Président a demandé au gouvernement de  faire une Europe utile, ce qui passe par la connaissance de cette Europe et plus de politique pour que l’Europe nous protège mieux.

    Pour promouvoir ce changement du coté des Français, éviter de dire en parlant de l’Europe « Vous ne comprenez pas ». Préférer une attitude positive en expliquant ce qui n’est pas compris. Envisager de changer ce que les français ne comprennent pas et n’approuvent pas.barniermi20.10.08 006.jpg

     

    La construction politique de l’Europe est normalement quelque chose de compliqué car elle englobe aujourd’hui 27 peuples parlant 23 langues. Exemple unique dans le monde et l’histoire que ces 27 pays mutualisés ensemble. Actuellement le traité de Lisbonne fonctionne, de fait, malgré le Non actuel de l’Irlande, et est le moteur du véhicule Europe conduit jusqu’à fin décembre par Nicolas Sarkozy. La construction européenne, projet original pour 500 millions de citoyens, a besoin d’un règlement de copropriété clair et fort. Dès maintenant et pour la suite, l’Europe s’organise par cercles concentriques à géométrie variable, composés de peuples différentes selon les questions concernées.

     

    Pourquoi être ensemble sur la route de l’Europe ? Simple ! Pour se faire entendre, se protéger. Si l’on reste 27 pays isolés, seuls, il n’est pas possible de se protéger. La crise financière en est un exemple. Un autre exemple cité par le Ministre de l’Agriculture et de la Pêche est celui des maladies ovines, en l’espèce la maladie de la langue bleue qui a déferlé sur 80 départements et qui passe les frontières aisément.

    Pour être assez fort  afin d’être admis et entendus autour de la table des décisions du monde il faut :

    1. disposer d’une masse critique suffisante qui est à créer au niveau européen
    2. disposer d’un règlement de copropriété pour ne « pas être broyé comme dans un purée de marrons »
    3. disposer d’un supplément de citoyenneté.

    On a actuellement une Politique Agricole Commune (PAC), Erasmus et il faut aller plus loin. En changeant l’Europe, en faisant l’effort d’expliquer le non fait depuis 50 ans. « Appropriez-vous cette élection » répète Michel Barnier avec les 2 jeunes par liste désirés par Benjamin Lancar. Attention ! les technocrates prennent le pouvoir - et ils n’iront pas dans le sens souhaité par vous les jeunes - quand les politiques et les citoyens l’abandonnent. « Emparez-vous de ces élections, c’est la vôtre ! ». Cela n’a jamais été fait. Nicolas Sarkozy a besoin d’une majorité. « Appropriez-vous cette élection ! »

     

    Ayant été entendu avec attention et applaudi le Ministre est remercié par Benjamin Lancar pour l’ouverture aux jeunes sur les listes. Puis le Ministre évoque ses livres publiés dont L'Atlas des risques majeurs, Le défi écologique, etc … Et répond aux questions posées que j’évoque dans le désordre.

    Les langues, un sujet qui concerne tout le monde. Si les langues ne sont pas suffisamment enseignées après le lycée c’est à chacun de se débrouiller, en allant s’immerger en pays étranger par exemple. Le ministre indique les 3 langues de travail de l’Europe : anglais, allemand et français. Pour être compris sans être uniformes il indique le trilinguisme.

    La Turquie et l’Europe. Pour des raisons géographiques, accepter la Turquie dans l’Europe  n’est pas possible. Par contre un partenariat moins fort que l’adhésion à l’Europe peut  être envisagé.

    Le patrimoine européen. Il existe avec les fondements judéo-chrétiens et un continent interdépendant. Même Tony Blair affirme que l’avenir du Royaume Uni passe par l’Europe.

    Les questions de santé. En réponse à une question posée par un étudiant barniermi20.10.08 004.jpg en médecine qui pointe 3 éléments : l’utilisation excessive en France de produits phyto-sanitaires, l’augmentation des cancers, une agriculture trop dopée, Michel Barnier répond avec un peu d’histoire. La nécessité dans les années 58-60 de produire vite et beaucoup pour nourrir une Europe pas autosuffisante, d’où l’emploi d’eau, d’engrais et de produits phyto-sanitaires dont on sait bien maintenant le danger pour la santé. C’est pourquoi ce ministre s’est investi à fond dans le Grenelle de l’Environnement pour un nouveau modèle agricole français avec des agriculteurs qui bossent dur. D’ici 2012  la surface consacrée à l’agriculture biologique sera multipliée par 2. Ecophyto 2018

    vise à réduire de 50% en 10 ans les produits phyto-sanitaires employés par les agriculteurs, les particuliers et

    les collectivités dans leurs parcs et jardins. « Appropriez-vous le Grenelle de l’Environnement ! » Outre la réforme de la PAC une ouverture à  l’Afrique est prévue ainsi que plus généralement une accélération du mouvement de l’agriculture française vers un développement durable.

    Les vaccinations. A une étudiante de Maisons-Alfort qui se soucie des vaccinations face à la blue tongue ou  fièvre catharrale ovine, le ministre indique qu’il existe 17 sérotypes différents  Que cette infection virale est transmise par des moucherons. Qu’une vaccination est prévue pour faire face au nouveau sérotype apparu.

    La souveraineté de la France. Avec une Europe politique et démocratique la souveraineté française n’est pas abandonnée, seulement partagée dans certains domaines. Non partagée pour les domaines de l’éducation et du judiciaire.  

    La majorité qualifiée. Est une nécessité pour avancer sur certains axes, la PAC par exemple. L’unanimité peut rester requise dans d’autres secteurs. Nicolas Sarkozy, pragmatique, a remis en marche la mécanique du traité de Lisbonne, en attendant une ratification des tchèques et de la Suède et une autre consultation de l’Irlande. La coopération franco-allemande reste un moteur, difficile mais indispensable.

     

    Il est possible à la fin de l’intervention du Ministre de le remercier personnellement pour son message, ce que je fais. Ouf ! C’est parti dans le bon sens, avec les jeunes que je vois à l’œuvre depuis plus d’un an. Ce qui m’importe c’est de faire un lien à mon niveau entre les décideurs majeurs et tous les moins de 18 ans. Ceux que je rencontre habituellement et ceux qui peuvent avoir accès à ce blog, via leurs aînés ou leurs parents. Les lycéens peuvent déjà se mêler de politique. Je déplore le côté inintéressant de la manière dont l’éducation civique est abordée au niveau scolaire. C’est d’un ennuyeux ! Alors qu’une visite d’un jour à un élu serait bien plus bénéfique sur le plan de la motivation que des cours secs non branchés sur la vie quotidienne des Français. D’où une méconnaissance barniermi20.10.08 001.jpgprofonde au plan national et encore plus importante au niveau européen.

     

    Ce fut une soirée instructive et sympathique où j’ai pu féliciter de vive voix Benjamin Lancar de son élection à la présidence des jeunes de l’UMP, ayant tracté avec lui le 1 er mai 2008 dans le 1 er arrt, séance suivi par un repas avec comme convives Roger Karouchi et Frédéric Lefèvre.  

     

    Merci d’avoir été présent et en dialogue Monsieur le Ministre. Outre une feuille de route très claire pour tout de suite, vous avez communiqué votre foi en l’Europe à beaucoup et aux moins concernés vous avez su donner une raison d’agir dans le sens d’une construction européenne : être acteur et non spectateur.

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photo archives personnelles : de haut en bas: Benjamin Lacar heureux près du ministre de l'Agriculture et de la Pêche Michel Barnier micro en main; Michel Barnier parle de l'Europe ; le ministre et les responsabes du projet Euro-Club avec Elisabeth Tran au micro; Michel Barnier de profil puis Benjamin Lancar et  Elisabeth Tran; Michel Barnier intervient; Michel Barnier ministre à l'aise avant de prendre la parole )