Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

auxiliaire

  • Léon de Nantes, chien auxiliaire en gériatrie

    Il y a sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouver. Merci.

    photo_rodat_sgoc_small.jpgToujours attentive à ce qui se passe du côté du CHU (Centre Hospitalier Universitaire) où j’ai acquis ma formation DogTt21.05.09 009.jpgmédicale, j’ai apprécié la présentation hier, 21 mai, dans l’émission de  30 millions DogTt21.05.09 016.jpgd’amis, du travail effectué par Léon, au sein du Pôle de soins Gériatriques de Nantes.

     

    C’est grâce à la volonté  du directeur de ce pôle, le Professeur Olivier RODAT, que Léon, auxiliaire thérapeutique à 4 pattes, a pu se voir confier un rôle au sein d’un univers de personnes âgées, plus ou moins handicapées, auxquelles il donne beaucoup.

    Parfois le sourire, très souvent un oubli de leurs tracas physiques, et plus encore une aide du côté de l’exercice physique.

     

    Car Léon participe activement aux exercices de kinésithérapie. Il faut le voir à l’œuvre.

    Il faut le voir aussi déambuler librement dans le service.

    DogTt21.05.09 013.jpgDogTt21.05.09 011.jpgAvec évidemment l’accord de tous. Des malades, de l’infirmière cadre supérieur, de l’assistante sociale et des kinésithérapeutes.

     

    Au long de la journée, Léon est là, avec une pause – quand même ! – lors de la lecture du journal fait aux personnes accueillies.

    Une caresse de l’un, un mot gentil de l’autre. Léon DogTt21.05.09 017.jpgremplit un rôle social classique, comme à la maison. DogTt21.05.09 021.jpg

    Où ce n’est plus comme à la maison c’est quand Léon participe, directement, à l’exercice des personnes, en bonne coordination avec l’action du kinésithérapeute.

    Il faut le voir pour le croire. Et ça marche ! Ceci se passe précisément Maison Pirmil - Hôpital Saint Jacques au 33-(0)2-40-84-60-36  

     

    Le professeur Olivier Rodat,  Olivier.Rodat@sante.univ-nantes.fr, pour privilégier l’humain, a dû balayer les prétendus obstacles constitués par la présence d'un ami à 4 pattes dans un service 24 heures sur 24;  puis ceux liés à la peur des infections que Léon aurait pu apporter au niveau de personnes hospitalisées aux résistances parfois affaiblies. Il y est arrivé. Et cela se passe bien.

     

    DogTt21.05.09 018.jpgLéon ne pouvant pas « bosser » 7 jour sur 7 – il a aussi besoin de se détendre et de récupérer en dehors du lieu fermé où il exerce – ce sont des volontaires du service qui le prennent en charge pour le week-end.

    Léon peut alors courir dans la campagne, se baigner dans la mer, jouer dans un jardin etc…Bref, se détendre les pattes et la tête. DogTt21.05.09 006.jpg

     

    Y a-t-il d’autres services de gériatrie à pratiquer cela ? Je l’ignore.

    En tout cas il serait bon que Léon serve de modèle et que plein de nouveaux Léon, Nestor, et autres débarque dans les pôles de gériatrie.

     

    Un bon plan les jeunes ! Parlez-en autour de vous pour faire réfléchir les plus grands qui eux décident et peuvent initier d’autres toutous auxiliaires en gériatrie.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photos : de haut en bas et de droite à gauche: Léon et le kiné, professeur Olivier Rodat; caresse, exercice avec la balle; marche grâce à Léon, qui tire le plus fort ? ; un repos bien gagné en week-end, sourire par Léon)