Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

atypique

  • Les Aventures de Moustacha

    Dans la famille Grochat, comme dans toutes les familles de chats, il y a un papa-chat et une maman-chatte. Il y a aussi trois petits chatons: Raoul, Eugène et Moustacha. Les parents sont très fiers de Raoul et d'Eugène. Il suffit de les caresser pour qu'ils se mettent à ronronner.

    Mais Moustacha n'est pas comme ça. Il ne miaule pas, il ne sait pas. Il ne ronronne pas non plus. En fait Moustacha sait faire des tas de choses, mais ce ne sont pas vraiment des choses de chats: il danse très bien le cha-cha-cha et même le tango argentin.

    Un jour papa-chat emmène Raoul, Eugène et Moustacha sur les toits.

    -"Je vais vous apprendre à vous tenir en équilibre sur une gouttière."

    Eugène et Raoul passent devant. Ils risquent un pas prudent, puis s'étirent de tout leur long et parcourent la gouttière à toute vitesse.

    Papa-chat et Moustacha applaudissent. Puis papa se tourne vers Moustacha:

    -"A toi, maintenant."

    Mais qu'arrive-t-il à Moustacha ?

    Il a le vertige et le voilà blanc comme un linge.

    Papa dit d'un ton sévère:

    -"Allons, Moustacha, fais un effort."

    Raoul et Eugène chantonnent:

    -"Na,na,na, c'est pas un chat, il ne sait pas marcher sur les toits."

    Finalement papa redescend en portant à bout de bras un Moustacha tremblant de peur.

    Pour le consoler maman-chatte met son disque favori. Moustacha danse le cha-cha-cha, et reprend ses belles couleurs.

    Un beau matin, dans la ville, il y a tout un remue-ménage.

    On a installé des hauts-parleurs. Une voix déclare:

    -"Demain, dans votre ville, grand concours de cha-cha-cha sur la place du marché.

    La très grande vedette Alphonse Choulala sera là. Venez vous inscrire !"

    Le lendemain soir, sur la place du marché, les gradins sont noirs de monde. Sur la piste, les danseurs se trémoussent. Au centre, Alphonse Choulala, en habit chatoyant, est sûr de remporter le prix. il fait bonjour à tout le monde.

    Bien vite, les danseurs commencent à se fatiguer. Bientôt, il n'en reste plus que deux, Alphonse Chalala et Moustacha. Moustacha danse à perdre haleine, Alphonse Chalala n'en croit pas ses yeux, il ne s'aperçoit même pas que son lacet est défait, et il s'étale de tout son long. 

    Le haut-parleur annonce le résultat:

    -"Le chat Moustacha est déclaré vainqueur de notre grand tournoi de cha-cha-cha."

    Depuis, Moustacha est devenu une étoile de la danse. Il fait le tour du monde, avec toute la famille Grochat. Il a appris à ronronner, mais il ne sait toujours pas miauler. Tant pis !

    Ce conte de Christine Desmoulin est extrait du livre Mille ans de contes aux Editions Milan.

    Il y a une morale bien au-delà de ce conte félin.

    L'histoire de Moustacha peut illustrer un de ces élèves non conforme à la règle standard ou à la moyenne générale, sur le dos duquel les grands s'acharnent pour qu'il ou qu'elle soit autonome ! Généralement ce sont les garçons qui ont droit à ce traitement là.

    Or cette autonomie tamponnée agréée par le système scolaire est la seule prise en compte. Tout élève autonome autrement est classé "pas bon pour le service! ".

    Ce qui est une erreur grossière. Qui casse et nous prive d'êtres talentueux, normaux autrement, et qui comme le chaton de de conte disposent de capacités hors normes pour lesquelles ils sont bien plus qu'autonomes dès un jeune âge !

    Les jeunes: apprendre à vous voir, à vous voir dans tous vos talents est important. Que l'école et tous ceux qui sont autour - parents et autres - n'oublient pas de vous accepter dans votre globalité entière !

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr