Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anh dao traxel

  • Anne, mère de Marie, grand-mère maternelle de Jésus.

    L’éphéméride, ce jour, indique Anne à fêter. Une prénommée Anne, épouse et mère d’un garçon et d’une fille, écrit ceci à propos des textes de La Bible Genèse 22 - le sacrifice d’Isaac – et Luc 2, 40/52 – Jésus parmi les docteurs, encadré par une vie cachée à Nazareth :

    « A partir de deux passages de la Bible (Gen 22 et Lc 2, 40/52) soulignant les rapports spécifiques père-enfant et mère-enfant, il » - il, c’est Olivier Robin, salésien et éducateur dans l’esprit de Don Bosco (1815-1888) - « nous a montré la fonction que Dieu a confiée aux parents : éduquer leurs enfants pour les amener à atteindre leur propre autonomie d’adulte.

    Après cette présentation venait le temps de la réflexion autour de 4 carrefours : Enfance : autorité et liberté. Comment accompagner l’adolescence ? Eduquer à la Foi, aujourd’hui. Communiquer dans une famille dispersée ?

    Chaque participant est venu nourrir cette réflexion par l’échange de sa propre expérience avec les autres.

    Personnellement, j’ai vivement apprécié l’explication révélatrice du dessein de Dieu dans la relation éducative parents-enfants.

    J’y ai enfin trouvé une réponse aux problèmes de compréhension de la volonté de Dieu que me posaient ces deux textes. »

    La mère de Marie, elle-même mère de Jésus, a conçu cette enfant avec Joachim fêté également ce jour, 26 juillet. Ils appartiennent à la lignée du Roi David.

    Il y a ici de nombreux amis ou lecteurs de culture monothéiste à qui les textes cités parleront, qu’ils soient - selon l’ordre chronologique - juifs, chrétiens, musulmans. Textes qui ont pu leur être commentés d’autres manières que dans l’esprit de Don Bosco.

    Dans le livre de la Genèse, le jeune Isaac semble obéir sans ciller à son père Abraham.

    Dans l’évangile écrit par Luc, Jésus commence, normalement, à « vivre sa vie » ayant atteint l’âge de la majorité religieuse; avant 18 ans.

    Ceux qui ne suivent ni YWH, ni le Dieu trinitaire, ni Allah, ceux qui sont engagés dans la voie du Boudha, de Confucius, de Zoroastre, de l’animisme, et de tant d’autres voies, ne sont pas pour autant ignorants de ces textes.

    Ces écrits apportent des pistes de réflexion pour l’aide à la croissance spirituelle – l’homme est esprit tout autant que corps physique animal – des nouveaux petits d’homme venus au monde.

    Ces générations toutes neuves auxquelles nous avons la responsabilité de transmettre le meilleur. Le bon, le bien, le beau, le partage, la concorde, l’harmonie…

    Les vacances sont un fantastique terrain de jeux, un fabuleux champ de manœuvres pour tisser ce passage de génération à génération, pour le réaliser dans l’humble quotidien des petites choses, au sein de cet ordinaire qui trame généralement nos vies.

    Anne et ses variantes reste un prénom donné.

    Sainte Anne veille sur la Bretagne. Elle est la patronne du Québec.

    Avant elle, d’autres Anne peuplent l’Ancien Testament dont la mère de Samuel le prophète. Dans le Nouveau Testament, Anne, 84 ans, qui vit au Temple dans le jeûne et la prière, se manifeste positivement lors de la présentation rituelle du jeune Jésus au Temple de Jérusalem.

    En cette période de vacances pour certains, de travail pour d'autres : « Bonne fête » aux Joachim ! « Bonne fête » aux Anne ! et tout particulièrement – les non citées sont aussi dans mon cœur - à Annie Moissin pour sa disponibilité et son action par Solhand - Solidarité handicap autour des maladies rares qu’elle a créée, à Anne-Marie Engler qui ouvre des pistes par ses Cafés sociétaux, à Anne Hidalgo première adjointe au maire de Paris, à Anh Dao Traxel fille adoptive de Bernadette et Jacques Chirac présidente de l'association L'Etoile Etoile Européenne du Dévouement Civil et Militaire.

    contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr