Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vieux catholiques

  • Catholiques non romains

    Vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouver . Merci

    .   4 octobre :  95 visites, 1125  pages;

    Il existe à Paris une communauté de catholiques non romains, la communauté des Vieux Catholiques rue de Douai (M° Pigalle). Ces catholiques là n’ont rien de Vieux, tout au contraire.

    Chez eux les femmes tout comme les hommes peuvent être ordonnées prêtres. Dans un autre ordre d’idée les prêtres, hommes ou femmes, peuvent se marier et avoir des enfants.  Ce qui était le cas au début de l’église, avant qu’au fil des siècles il ne soit décrété, comme ça, que les prêtres devaient être exclusivement des mâles et être interdits de mariage ou de concubinage.

    Ces réalités – mariage et prêtrise pour les femmes comme pour les hommes – ne représentent qu’un petit échantillon d’une ouverture d’esprit  des Vieux Catholiques sur les choses de la vie. Ce qui n’empêche pas les candidats à une prêtrise célibataire de faire comme ils le souhaiteraient.  

    D’où sortent donc ces Vieux Catholiques et pourquoi ce nom ?

    Portons le regard sur Rome dont il a été beaucoup question avec la venue du Pape Benoît XVI. Et sur l‘église catholique romaine. Qui semble tenir le monopole du catholicisme.  

    Ce qui n’est pas.

    Ce n’est pas pour cacher des choses. Non.

    Voilà comment le passé s’est déroulé.

    Au départ de l’existence du christianisme, les évêques étaient élus par acclamation par l’assemblée des fidèles réunies.

    Puis les choses se firent – comment dire ? - plus administratives. Une hiérarchie s’installa. Durant des siècles, il n’y eut pas de décision donnant au Pape son infaillibilité. Il y eut d’ailleurs des périodes – qualifions les de troubles – du côté des Papes. Il exista aussi des exceptions qui s’inscrivaient dans un contexte lié à l’Histoire.

    Au nombre de ces exceptions il en existait une à Utrecht. Toute simple et qui ne dérangeait personne. Qui  ne portait nul ombrage à la charité, cette pierre de touche du respect d’autrui. Cette exception permettait au chapitre de la cathédrale d’Utrecht d’élire son archevêque, sans tutelle, puis d’en informer après coup l’évêque de Rome.

    Or cet évêque de Rome décida un jour, sans motif  et de façon unilatérale, de ne plus adresser le courrier d’accord habituel, rédigé et envoyé juste pour la forme. Ce qui entraîna la vacance de 1710 à 1723 du siège archiépiscopal d’Utrecht.

    Après une longue patience de 13 ans, l’église d’Utrecht, lassée, remit en service son autonomie habituelle, non contestée, en procédant à l’élection d’un nouvel archevêque.

    C’est  ce moment que choisit  l’évêque de Rome pour contrer soudain cette suite très ordinaire par une bulle sévère, excommuniant de plus le nouvel archevêque. Ce qui n’avait pas de sens. Mais la rupture était faite et l’église catholique d’Utrecht, indépendante de Rome, était née.

    Un autre épisode d’opposition se situa en 1870-1871, à l’occasion du premier concile Vatican. Le programme ayant été examiné, nombre de participants, français et allemands, étaient retournés chez eux. C’est la période qui fut choisi pour initier deux votes, l’un concernant l’infaillibilité du Pape et l’autre sa suprématie sur toutes les églises. Or nombre de théologiens rentrés dans leurs foyers étaient opposés à ces votes. Car rien dans l’Ecriture ne permettait d’approuver ces deux décisions qui retiraient aux églises locales toute autonomie. Sommés de donner leur accord - ce qui leur était impossible au vue de leur lecture de l‘écriture qui valait bien celle de l’évêque de Rome – ils refusèrent. Ce qui leur valut l’excommunication. L’autoritarisme de Rome avait cassé l’ancienne constitution ecclésiastique selon laquelle tous les évêques, successeurs des apôtres, sont égaux entre eux.

    Il ne restait plus à  ces excommuniés qu’à s’organiser en créant leurs propres paroisses et en élisant leurs propres évêques qui pouvaient être consacrés par les évêques de l’église d’Utrecht. Qui le furent. D’où un rapprochement avec cette église.

    Par la suite, l’Union Catholique d’Utrecht fut créée le 24 novembre 1889 pour fédérer les églises nationales indépendantes de Suisse, d’Allemagne et des Pays-Bas. L’église vieille catholique était née, les termes de « vieux catholique » ou d’église « vieille catholique » étant utilisés en référence à l’église du premier millénaire, alors qu’elle n’était pas dirigée par un centre unique qui aspire à prendre toutes les décisions. Par la suite d’autres églises nationales indépendantes se joignirent à l‘église d’Utrecht.

    Au sein de l’Union d’Utrecht sont enseignées les vérités chrétiennes de l’Eglise indivisée du premier millénaire que toutes les confessions séparées reconnaissent « en rejetant les erreurs que la spéculation humaine, les abus religieux et les ambitions de la hiérarchie ont introduits ».

    L’Alsace fut assez vite le siège d’une église vieille catholique au sein de l‘Union d’Utrecht. Eglise catholique alternative au catholicisme romain, trop pyramidal et manquant d’ouverture.   

    En ce qui concerne la Foi, rien ne sépare l’église vieille catholique de l’Eglise orthodoxe. Elle est aussi en  pleine communion avec l’église anglicane depuis 1931. Des relations fraternelles sont tissées avec l’église catholique romaine depuis le concile Vatican II. L’Eglise vieille catholique est membre fondateur du Conseil Œcuménique des églises.

    A l’image de l’église primitive, les évêques sont élus par le synode composé par les laïcs et le clergé. Les curés sont élus par les paroisses. Les laïcs assurent des responsabilités et accomplissent des tâches importantes, gouvernant ainsi l’Eglise avec le clergé. Le célibat n’est pas imposé aux prêtres et aux évêques.

    L’Eglise Vieille catholique a adopté comme Credo la profession de Foi des conciles de Nicée (325) et de Constantinople (381) confessée par toute la chrétienté.

    Marie est reconnue comme « mère virginale de Dieu» à laquelle on doit vénération. En revanche, l’église vieille catholique repousse les doctrines de ‘immaculée conception (proclamée par en 1854) et de l’Assomption de Marie (1950) comme non fondée sur la Bible. 

    La messe est dite selon le rite catholique occidental. La communion au corps et au sang du Christ est donnée sous les deux espèces du pain et du vin. Les sacrements sont maintenus au nombre de sept, les plus importants étant le baptême et l’eucharistie.

    La conférence internationale des évêques vieux catholiques se réunit tous les ans. Tous les quatre ans un congrès international réunit les évêques, les prêtres et les laïcs de toutes les églises de l’Union d’Utrecht.

    En France un célèbre prédicateur de Notre-Dame de Paris, le père Hyacinthe Loyson loyson.jpg(mort à Paris en 1912 et inhumé au Père Lachaise), s’éleva publiquement contre les nouveaux dogmes.Il fera une déclaration fracassante contre le « prétendu dogme de l’infaillibilité du pape » le 30 juillet 1870, plusieurs mois après avoir élevé une solennelle protestation contre les manières de procéder de l’Eglise Romaine. Et d’autres membres du clergé feront de même. Il constituera par la suite une paroisse catholique-gallicane dont il remettra la direction à l‘archevêque vieux catholique d’Utrecht. Une mission Vieille-Catholique était née en France.

    C’est une communauté chrétienne chaleureuse, ouverte à tous et accueillant toute personne en recherche qui a envie de faire un bout de chemin avec elle. De par sa petite taille, cette communauté chrétienne favorise la cordialité et l’humanité. Les personnes qui s’y retrouvent sont d’horizons très divers :  origine sociale, engagements dans la société, tradition religieuse, etc….Cette communauté œcuménique accueille à la communion les chrétiens de toute confession, convaincu que c’est le Christ qui invite et non une confession, particulière.

    Les Vieux Catholiques se trouvent au 15, rue de Douai à Paris  (M° Pigalle). Tél 01 45 26 98 30.

    Horaire de la messe : chaque 1er samedi de chaque mois à 18 h00

    Horaire de la liturgie de la parole : autres samedis de chaque mois à 18h00

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (illustration: père Hyacinthe Loyson) 

  • Diplomate, diacre, femme et mère: une quadruple vocation.

    f6e2b7d71da0e28bf038dd764f1dc046.jpgSamedi 20 octobre 2007 : cérémonie inusitée à la Cathédrale Américaine de Paris, avenue Georges V. Un beau soleil d'octobre baigne l'ordination de Laurette Gauthier Glasgow comme Diacre.

    Nous sommes tous unique. Mais la personnalité ordonnée ce jour là brille des "feux de la rampe" diplomatique. Laurette Gauthier Glasgow est en effet l'ambassadeur du Canada en Belgique et au Luxembourg. Cette dame au parcours impressionnant, très simple et à l'écoute des autres, est également épouse et mère.

    Le Révérend Pierre Wallon célébre l'office. Les chants du chœur parfaitement filés sont suivis par une assemblée discrète et active formée par la présence chaleureuse d'amis et de collègues. Un prêche substantiel en anglais associe sérieux et humour.

    C'est dans une atmosphère de profond recueillement que l'évêque reçoit les réponses du candidat au diaconat. Puis, la consécration a lieu avec invocation de l'Esprit Saint et la prière suivante:

    "Make her, O Lord, modest and humble, strong and constant, to observe the discipline of Christ. Let her life and teaching so reflect your commandments, that through her many may come to know you and love you. As your Son came not to be served but to serve, may this deacon share in Christ's service, and come to the unending glory of him who, with you and the Holy Spirit, lives and reigns, one God, for ever and ever."

    "Amen".

    Le nouveau consacré fait désormais parti de l'ordre des diacres. Puis l'évêque donne une Bible au nouvel ordonné, Laurette, en disant:

    "Receive this Bible as the sign of your authority to proclaim God's Word and to assist in the ministration of his holy Sacraments."

    After that the bishop says: "The peace of the Lord be always with you."

    People: "And also with you."

    After greetings, after holy communion, after music, hymns and procession , a friendly reception allows meeting of the participants.

    The whole lot is perfect - material as well as spirtitual.

    Plus tard, le soleil rayonne toujours de tous ses feux sur Les Champs.

                                                                          ***

    Parmi les participants à l'ordination,outre la famille, les ami(e)s, les collègues diplomates, les fidèles de l'Eglise Américaine, il faut noter la présence de quelques représentants des "Vieux Catholiques" de la rue de Douai, qui ont pour des raisons historiques des liens privilégiés avec l'Eglise américaine.

    Les "Vieux Catholiques " sont des Catholique non Romains mais sont toujours des catholique entiers (si j'ose dire) tout comme les Catholiques Romains hyper majoritaires qui reconnaissent, eux, l'infaillibilité du Pape.

    C'est un fait historique qui a conduit à l'existence des ces 2 entités. Il se trouve que lorsque l'infaillibilité du pape a été érigé en dogme il manquait à l'appel - comme par hasard ? - des électeurs opposés à ce dogme et déjà repartis chez eux; cette proclamation a donc eu lieu hors consensus et les personnes n'ayant pas reconnu le Pape comme chef infaillible ont continué leur vie propre, toujours comme catholiques à part entière, avec des évêques "légaux" pour poursuivre la filière des ordinations et "maintenir"des Catholiques en dehors d'une autorité du Pape déclarée par certains infaillibles.

    Ainsi se sont démarqués de l'église romaine ceux que l'on a appelé les "Vieux Catholiques", terminologie qui fait un peu vieillote - mais que mettre de bref à la place ?

    Les Vieux Catholiques, très peu nombreux, ont cependant des positions solides et basées sur l'étude des textes à propos de sujets qui peuvent déranger les Catholiques Romains tels le mariage des prêtres avec enfants (bien admis loin à l'est au sein même de l'église catholique romaine… qui n'en fait pas publicité !), l'ordination des femmes, etc…

    Pour qui a envie d'en savoir plus, je précise que chaque samedi à 18H00 (accueil un quart d'heure avant) au 15 rue de Douai, Paris 9 ème, Tél. 01.45.26.98.30 (M° Pigalle) il est proposé à qui le souhaite une messe ou parfois un office spirituel suivi d'une collation temporelle. Saint Paul et ses lignes brûlantes sur "Si je n'ai pas la charité…" [1 Co. 13:1-3] est bien présent là, en pratique.

                                                                         ***

    J'en témoigne. Avec une main et même les deux mains tendues et offertes vers les ami(e)s qui se déclarent "athée". Ces "athées" là, copains et copines, sont d'abord des êtres libres. Et ils sont, à mes yeux, des êtres très chers pour qui je donnerais - du moins pour certains ou certaines - le maximum.

    Une vie est là pour être vivante, pas pour être enclose sous naphtaline et autres conservateurs sans souffle. Et si la voie de cette vie, unique et précieuse, passe par sa remise entre les mains d'autrui pour la vie autrui, il n'y a pas de mal.

    On est chacun "propriétaire" et responsable de sa vie et de l'usage que l'on en fait. Personne n'a le droit de s'approprier notre vie "perso" ni de nous priver de notre mort "perso". D'ailleurs Janusz Korczak qui a respecté les enfants toute sa vie, en a été l'ami vrai ne manque pas de rappeler cette réalité qui peut déranger à propos de nos propres enfants: le droit de l'enfant à la mort, qui se place à côté du droit de l'enfant à vivre sa vie d'aujourd'hui et du droit de l'enfant à être ce qu'il est. C'est en page 58 de Comment aimer un enfant, Réponses, Robert Laffont 1978, mais je vous invite à lire le contexte et même le livre, sous peine de ne pas comprendre ce que Korczak exprime. Et de vous échauffer à tort contre ce qui vient d'être cité.

    Voilà pour ce 3 novembre 2007, pour accompagner la lumière descendante jusqu'au point bas d'où elle débouchera sur une renaissance victorieuse, dans quelque temps.

    Très bonne journée à vous, à vous les jeunes tout spécialement !

    Contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr