Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lisbonne

  • Europe 2008: traité de Lisbonne

    Hier, mercredi 30 janvier 2008, journée positive à la Maison de la Mutualité à Paris où se tenait la Convention sur l'Europe de l'Union pour un Mouvement ¨Populaire.

    Parmi les présents intervenants: Nicolas SARKOZY, Président de la République Française, François FILLON, Premier Ministre, Angela MERKEL, et encore, Devdjian, Lamassoure, Lequiller, Lellouche,Barrot,Betterlich,Haenel, Hortefeux,Guiliani, Herth, Mariano Rajoy, Goulard, Xavier Bertrand, Lagarde, et tous les autres.

    Ce qui m'a le plus interpellée:

    1. Une Europe vivante, exprimée par les divers européens présents - avec moult compliments (ndlr) pour les non français qui pratiquent si bien ce qui est ma langue maternelle. 

    2. Une Europe dynamique et positive, avec la remise en route grâce à la participation de tous pour ré-"animer" l'Europe et notamment celle de Nicolas SARKOZY, d'Angela MERKEL, des personnes ayant en charge l'Espagne et le Portugal.... En choisissant de réunir les différents pays partenaires sur tous les points d'accord, plutôt que de s'attarder sur des désacoords diviseurs !

    L'outil qui a été privilégié pour relancer la marche en avant de l'Europe est le Traité de Lisbonne.

    3. La France va tenir les rênes de l'Europe durant 6 mois, à partir du 1er juillet 2008.

    L'accent, au cours de la journée, est mis sur différents points: 

    ° Une défense Européenne Commune avec une base de départ de 6 pays: Allemagne, France, Angleterre, Espagne, Italie, Pologne. Une armée de 60.000 hommes, soit 10.000 hommes pour chacun de ces pays. Cette ligne européenne de défense étant totalement compatible avec l'Alliance Atlantique.

    ° Une Europe de développement de Techonologies de pointe.

    ° Une Europe partenaire avec la Russie, l'Afrique etc...

    ° Une Europe respectueuse de l'environnement (ndlr: afin que ne s'installent pas par force des "réfugiés climatiques", amenés à quitter un pays devenu au propre "invivable" !)

    ° Une Europe financière, disposant de ressources propres et suffisantes pour les 27 pays qui la constituent.

    ° Une Europe dotée d'une Politique Agricole Commune (=PAC), qui sera une nouvelle PAC en 2013.

    ° Une Europe équipée d'une Politique d'Immigration Commune avec mêmes droits et obligations que pour les autres "pays"; avec une Politique Commune envers les sans papier; et encore la définition de ce ques sont les demandeurs d'asile. 

    ° Une Europe avec une union Méditerranéenne réussie

    etc...

    J'ai goûté spécialement l'intervention de Michel BARNIER qui a en charge l'agriculture et la pêche. Il a mis l'accent sur l'avant et l'après Traité de Lisbonne qui va être ratifié par la France à Versailles le 4 février 2008, les socialistes français s'abstenant de participer au vote. Au contraire des socialistes d'autres pays européens. A chacun ses choix ! Michel Barnier donc a ciblé:

    1. L'outil performant des 27 que crée le Traité de Lisbonne. L'Europe va se situer en coopération renforcée et cela permet d'envisager des nouveautés telle que, par exemple, l'idée d'une Force Européenne de Protection Civile

    2. Une volonté politique qui commence à s'exprimer un peu face aux autres pays tels que Chine, Inde, U.S.A., Russie 

    3. Une participation des peuples concernés qui est à construire.

    Et Michel BARNIER souligne encore que l'Europe d'aujourd'hui se doit d'assurer une production agricole suffisante, d'une part, et que la politique régionale doit amener à une mutualisation entre les 27 et non pas à se concurrencer, d'autre part.

    PLus tard il sera redit que la Turquie n'est pas en Europe. Et chemin faisant je découvre la ligne Attila qui coupe Chypre en son milieu.

    Du côté des moins de 18 ans, dans l'axe de l'intervention d'un jeune UMP Grances Ecoles préoccupé lui aussi du "Comment faire connaître l'Europe aux jeunes français qui n'ont pas connus la gerre ?" 2 personnes évoquent leur manière d'être et de faire personnelle:

    = Françoise GROSSETETE, député européen de la Loire, qui fait passer l'information Europe vers tous les lycéens de son secteur et éventuellement vers les collégiens. De plus, à Saint Etienne, 9.000 enfants des classes de CM1 et CM2 sont initiés dans ce domaine, 2 classes étant tirées au sort chaque année pour une rencontre avec le député dans le cadre de l'éducation de ces jeunes à leur situation de citoyens européens. Initiative qui pourrait être reprise ailleurs.

    = Vaira VIKE-FREIBERGA, ancienne Présidente de Lettonie, vice-présidente du groupe de réflexion sur l'avenir de l'Europe, qui met l'accent en français limpide sur l'envie de connaître spontanément présente chez les jeunes et aussi sur une envie d'aimer de ces mêmes jeunes. Il lui semble qu'il serait bon d'inciter la jeunesse européenne à rencontrer des survivants de catastrophes humaines liées à des conflits, des guerres, l'incompréhension des hommes ou pire; c'est facilement possible en rencontrant des afghans, des pakistanais, des lettoniens, des survivants de la Shoa, etc ... La finalité étant de se réjouir à juste titre d'être dans l'Europe d'aujourd'hui, d'y vivre en pouvant aimer cette Europe et au sein de cette Europe.

    Nicolas SARKOZY, Président de la République et François FILLON, Premier Ministre, rappellent , chacun à leur manière, l'histoire commune à l'Europe de plus de 1000 ans de culture partagée, d'universités brillantes, de développement  scientifique. Les racines chrétiennes de la France et de l'Europe sont impossibles à nier. C'est aussi la vocation de l'Europe de rester un lieu de liberté et de justice. De plus si à l'époque de Jean MONET la question posée était: "Comment construire l'Europe ?", la question actuellement à l'ordre du jour est:"Pourquoi fait-on l'Europe ?"

    Angela MERKEL fait une intervention remarquée; son rôle dans le Traité de Lisbonne - qui pourra être proposé à la ratification par la France suite à la révision préalable de la Constitution qui devrait être acquise à Versailles le lundi 4 février 2008 - est souligné.

    A l'occasion de cette journée je découvre et je vous signale "Le Traité de Lisbonne expliqué en 10 fiches", document clair et pratique à consulter de décembre 2007 réalisé par la Fondation Robert SCHUMAN  présente à Paris et à Bruxelles avec un site www.robert-schuman.eu et les liens ci-après:

    ° info@robert-schuman.eu et tél. + 33 (0)1 53 63 83 00 pour le 29 bvard Raspail à Paris 7ème

    ° bruxelles@robert-schuman.eu et tél. + 32 (0)2  234 78 26 pour le Rond-Point Schuman 6, 1040 Bruxelles ou Schumanplein 6, 1040 Brussel 

    Ma seconde découverte est celle de la revue "La Boétie" des Jeunes Populaires des Grandes Ecoles dont l'éditorial du n°2 de décembre 2007 de Benjamin LANCAR, coordinateur de l'UMP Grandes Ecoles, est plein d'allant. Je suis aussi intéressée par l'évidence d'une "Lettre à nos parents: et si nous ne payions pas ?" en page 2 d'Elodie WOILLEZ et de Rémi DUCLOYER relatif au paiement des retraites. Pour ces jeunes là on dispose des liens ci-joints:

    www.UMPGRANDESECOLES.FR et ump grandesecoles@yahoo.fr

    N'hésitons pas dans le cadre de la préparation des municipales à parler de l'Europe.

    Puis la France va tenir la Présidence dès le 1er juillet 2008 cela pour 6 mois.

    Et il y aura les élections des députés européens pour lesquelles il est judicieux d'être au clair suite à la mise en route du Traité de Lisbonne.

    On a besoin de vous les jeunes pour dynamiser cette Europe et lui donner une nouvelle jeunesse !

    contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr