Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 ème

  • Michel Barnier, Ministre, fait son marché dans le 20 ème

    Il y a sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouver. Merci.

     

    C’est sous le ciel gris sans pluie de ce dimanche matin que le Ministre de l’Agriculture et de la Pêche, Michel Barnier, tête Barnier17.5.09 010.jpgBarnier17.5.09 015.jpgde liste aux européenne pour l’Ile de France, arrive au marché très populaire de la Place de la Réunion dans le 20 ème arrondissement de Paris. Ce quartier récapitule un peu le monde entier, comme Sarcelles en grande banlieue.

     

    Anne Sylvestre, la chanteuse bien connue, l’auteur de la chanson « Les dames de mon quartier » s’est inspirée des personnes rencontrées tous les jours car elle habite ce quartier là. Quant à moi – qui vote ailleurs mais vit comme la chanteuse près de la Réunion je fais à ce marché le dimanche matin mes achats de fruits et légumes.

     

    Après la photo de quelques militants UMP en train de distribuer le tract pour l’Europe reproduit il y a quelque temps sur ce blog – il y a aussi le PS, le Modem marqué d’orange et d’autres – j’avise la haute silhouette de Jack Yves Bohbot, élu parisien du 11 ème, que je rejoins en quelques pas. On bavarde amicalement, dont avec l’ancien maire de Sevran qui nous conte l’action énergique des Acadiens pour défendre la langue française autrement mieux que les Français de France.

     

    Soudain jaillit la phrase : « Le Ministre ! Il est là ! »

     

    De fait la silhouette haute de Michel Barnier arrive d’un bon pas, entouré d’une nuée de photographes.

     

    Moi qui m’imaginait seulement quelques présents, j’étais loin de la réalité qui est sous mes yeux.

    C’est une vraie cohue au sein d’un marché aux passages déjà bien étroits entre stands. L’avantage de ma petite taille me permet der me faufiler, de me glisser. J’en profite au maximum.

     

    Le Ministre me salue. On se connaît.Barnier17.5.09 022.jpg

    Et il attaque le parcours du marché situé sur deux rectangles de part et d’autre d’une petite rue, maintenant réaménagée en piste de skate.

     

    Il en parcourt toutes les allées. Echangeant quelques phrases avec l’un, un serrement de mains avec l’autre, achetant trois avocats ici, goûtant des cerises là. Il évoque avec un poissonnier soucieux sa volonté quant au maintien d’une pêche française vivante au sein de l’Europe.

     

    J’ai beaucoup d’estime pour cet homme. Qui trouve poli de saluer tout le monde dont la responsable du Modem qui est également correcte. Pas le cas de tous, certains refusant carrément de lui serrer la main.

     

    Le marché entièrement visité, on file à pieds vers le café Le Muguet au 67 rue des Pyrénées, Michel Barnier marchant d’un bon pas.

     

    Barnier17.5.09 016.jpgAnne Biraben – qui a convié le ministre dans le 20 ème - fait office de cornac.

    Pour ce secteur rarement visité par un officiel, Michel Barnier a créé la surprise. Il a amené avec lui plusieurs autres présents sur la liste d’Ile de France, dont la jeune Camille Bedin, qui a des responsabilités comme jeune populaire. D’ailleurs Benjamin Lancar, Président des Jeunes Populaires depuis 2008, est aussi candidat eurodéputé.

     

    Dans la salle du café, on est aussi entassés que des sardines en boîte. Impossible de saluer Camille.

     

    Michel Barnier évoque pourquoi il faut aller voter : il est nécessaire de faire face aux autres sur le plan mondial. Sinon on est foutus. Bien sûr cela est dit en y mettant un peu plus de forme, mais le propos est abrupt. Comme la réalité à venir si on n’y prend pas garde.Barnier17.5.09 025.jpg

     

    Barnier17.5.09 026.jpgRien n’est décidé par avance. Un sursaut commence à s’observer en faveur du vote. A encourager.

     

    Il est dans l’intérêt de la France, dans l’intérêt de chaque français présent et à venir d’envoyer à Strasbourg des eurodéputés réactifs.

     

    Michel Barnier répond à diverses questions, dont une sur la question du vin rosé. Il dispose d’un savoir européen sans faille.

    Toute la question est d’arriver à convaincre les autres quand cela est nécessaire sinon indispensable.

     

    Après le départ de Michel Barnier une militante de la circonscription de Jack Yves Bohbot, élu UMP du 11 ème, m’offre un café en évoquant la Chine dont elle est revenue la semaine passée, ayant « fait » la route de la soie.

    Les Chinois, dit-elle, ont les yeux rivés sur l’Europe, modèle de progrès pour eux. C’est ce qu’ils ont exprimé auprès d’elle.

     

    Quant aux élections européennes, elle me dit avoir reçu hier matin à la permanence de la rue du Chevet 12 personnes à qui elle a passé le message donnée jeudi soir au 66 rue Saint Antoine à la Fédération UMP.

     

    Afin d’argumenter comme il faut pour inciter au vote le dimanche 7 juin il y a :

    1 = La démonstration faite par Nicolas Sarkozy, lors des 6 mois de la Présidence française, en pleine crise mondiale financière et économique, qu’il est possible de saisir l’Europe à bras le corps et d’avancer dans le bon sens.

    2 = Le fait que 60 % des lois votées en France sont issues de Bruxelles.

    3 = Le vote ayant lieu le 7 juin il reste encore 20 jours pour mobiliser à fond pour le vote. Qui à Paris a lieu de 8H00 à 20H00.

     

    Les jeunes, l’enjeu est mondial. Rappelez aux grands les lieux de vote et les heures, pas forcément partout les mêmes qu’à Paris. Secouez les plus de 18 ans pour qu’ils votent. Impérativement ! C’est votre avenir à vous qui en dépend.

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photos archives personnelles : de haut en bas et de droite à gauche: Michel Barnier; Michel Barnier au marché; Michel Barnier avec Anne Biraben près de lui; Michel Barnier au Muguet, Camille Bedin)