Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

NAT="précoces"

  • Patricia, "révélateur" d'enfants doués; trois ans déjà !

    Ce dimanche 8 septembre 2013, jour de la nativité de Marie, correspond au 3ème anniversaire du passage de l’autre côté de Patricia Le Carff, psychologue spécialiste des enfants doués. J’ai évoqué l’aide qu’elle a su apporter sur ce blog le 10 septembre 2010 sous le titre « Précocité : Patricia, « révélateur » d’enfants doués, nous a quitté mercredi. »

    Voici comment je définis l’enfant doué dans un livre à paraître.

    « Un potentiel élevé, ou le qualificatif de doué, surdoué ou précoce, désigne un enfant, plus tard adulte, qui fonctionne d’une manière différente de la majorité des autres. Né ainsi, une prédominance de son cerveau droit lui apporte une intuition et une vision globale des situations, une grande réceptivité toujours présente. C’est aussi un hypersensible, un hyperperceptif, doué d’une capacité émotionnelle importante et d’une créativité hors normes, ainsi que d’un besoin spontané de comprendre dans le détail le monde qui l’entoure ; à cela s’ajoute une rigueur logique évitant au raisonnement de dévier et de s’égarer. Ces aptitudes, bien moins présentes dans une société où quantitativement les cerveaux gauches prédominent, le font se sentir différent, s’interroger sur ce qu’il est tant qu’il ne connaît pas son fonctionnement de doué. La présence d’une extrême lucidité, d’une soif absolue de justice, d’un besoin de perfection, en sus des perceptions en continu et de sens fortement déployés peuvent parfois le rendre fragile. Pour repérer ces enfants – environ deux pour cent de la population – on dispose, outre ces spécificités, d’un test de quotient intellectuel, QI, mesurant les aptitudes cognitives et utilisable quel que soit le résultat final. Un surdoué, par consensus, obtient à ce test un résultat égal ou supérieur à 130. Tout au long de la vie le QI reste stable. Et ceux qui nient l’existence des doués – fussent-il médecins ou psychologues - sont dans l’erreur. A l’évidence ils n’en sont pas. Et restent ignorants des réalités de l’imagerie médicale montrées par les travaux du professeur Michel Habib neurologue à La Timone à Marseille sur le site www.congres-vrituels.com de mai 2011 ; une visualisation qui est négligée.

     

    Le potentiel élevé allant plus vite, plus à fond, plus loin que les autres, il se sent vite décalé avec les jeunes qui ne sont pas comme lui, le jour où il en prend conscience. Un bébé, né dans une famille à son image, est tel un poisson dans l’eau tant qu’il vit dans cet environnement. Les choses se gâtent à partir de la crèche quand il découvre que les autres ne raisonnent pas et ne réagissent pas comme lui. A l’école, s’il s’ennuie car il a vite compris, il va jouer, distraire la classe ou simplement s’endormir, ce qui peut générer des difficultés. Lesquelles, en général, ne feront qu’augmenter si cette potentialité n’est pas repérée.

     

    On ne peut pas parler de doué ou précoce sans nommer l’association Mensa qui accueille les personnes ayant plus de 130 aux tests d’intelligence. Jean-Charles Terrassier, psychologue, membre de Mensa, a fondé en 1971 l’Association Nationale Pour les Enfants Intellectuellement Précoces, ANPEP, et publié à ce sujet deux livres, en 1981 et 1998, toujours d’actualité. L’AFEP, Association Française des Enfants Précoces, créée par Sophie Côte a beaucoup œuvré aussi pour les enfants à potentiel plus élevé. Arielle Adda, présente dans l’histoire de Y..., on va le voir, œuvre efficacement dans l’axe de Mensa France. Quant à Prudence Lasserre, citée plus haut, elle est signataire de la charte de l’AFEP. »

     

    Prudence Lasserre est Patricia Le Carff.

     

    Merci à toi Patricia de continuer à veiller sur ces enfants et leur famille et à les soutenir.

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr

     

  • Patrick Misse, précocité avec "Les parias d’Aubenas"

    Les Parias d’Aubenas de Patrick Misse est un 1er roman ayant pour héros des enfants dits « surdoués «  ou « précoces ». Il est préfacé par Sophie Côte, fondatrice de l’Association Française pour les Enfants Précoces (AFEP).

     

    Interpellée depuis une décennie par ces enfants encore dits HPI, j’espère que ce roman permettra de mieux connaître ces enfants grâce à leurs témoignages. De montrer comment ils peuvent s’épanouir et comment les aimer.

    Le lieu, l’Immaculée Conception d’Aubenas, est réel.

     

    Voici ce que nous révèle la 4ème de couverture :

    « La fiction débute avec l’arrivée d’un nouveau directeur arrive à l’Immac d’Aubenas. Il va bouleverser le quotidien des élèves et en particulier celui des « Frères de sang » qui vont entrer en résistance avec humour et panache contre l’autorité de ce véritable dictateur. Au moment où la partie semble gagnée pour eux, apparaît un mystérieux homme en noir…L’auteur nous entraîne dans une fiction passionnante inspirée des histoires vraies, souvent extraordinaires, de professeurs, de parents et surtout d’enfants dénommés imparfaitement surdoués, précoces ou à hauts potentiels et devenus de véritables Parias. Pourquoi viennent-ils de la France entière se réfugier en Terre Ardéchoise ? Et surtout, que se passe-t-il entre les murs clos de ce collège ? »

     

    Ce livre repose sur les témoignages de 15 collégiens, garons et filles.

    Il a été validé par des enseignants dont l’ancien directeur de l’Immaculée Conception, ainsi que par des parents d’enfants, précoces ou non, métropolitains ou d’outre mer.

     

    Patrick Misse est né en 1956. Il se passionne dès l’enfance pour la lecture et la narration d’anecdotes humoristiques. Interne des hôpitaux, Médecin ophtalmologiste, lauréat de la Faculté de Montpellier, Prix de thèse Fontaine et Midi Libre, il s’est installé à Sète, sa ville de cœur. Les circonstances de la vie l’ont amené à s’intéresser à des enfants incompris, souvent en souffrance, injustement rejetés. Intervenant dans des congrès, il a recueilli des témoignages poignants à l’origine des « Parias d’Aubenas » dont les héros sont ces enfants « précoces ».

     

    PIEM, dessinateur débordant d’humour et de douceur, toujours présents au côté de ces enfants a réalisé la couverture.

     

    Pierre Lasne, éditeur de la dynamique maison d’Edition de la Mouette, www.editionlamouette.com,  a accepté avec enthousiasme le manuscrit.

     

    Je suis heureuse de cette 1ère fiction réalisée avec des enfants directement concernés.

    Plus largement que la « précocité », ce livre devrait permettre d’édifier une maison où chaque enfant, quel qu’il soit, pourrait grandir dans la joie de sa « normalité personnelle ».

     

    J’ai pu suivre l’aventure de ce bébé qui arrive en librairie. L’essentiel, à mon esprit et à mon cœur était que ce livre sorte, traçant la voie… et la voix. Merci Patrick Misse d’avoir osé !

     

    Contact ; francoiseboisseau@wanadoo.fr

  • Sophie Côte Enfants Précoces 1er Congrès virtuel

    sophie côte,arielle adda,afepSophie Côte, créatrice de l'AFEP – Association Française des Enfants Précoces – a organisé avec Valérie Foussier un 1er en congrès virtuel pluridisciplinaire pour « Rendre la vie plus belle aux enfants et adultes à haut potentiel ».

    Cet événement s’est tenu sur le site http://www.congres-virtuels.com , à partir du samedi 14 mai 2011. Il s’est déroulé en interaction par mail avec les intervenants du 14 au 28 mai inclus.

     

    Je n’en avais pas parlé alors, préférant attendre ce qui allait en sortir.

    Aujourd’hui les résultats sont là, consultables sur le site www.congres-virtuels.com , très positifs de mon point de vue d’appartenant à une famille de « précoces », entourée de « précoces » de tous âges, et étant par ailleurs médecin spécialiste en santé publique.

    Ce 1er congrès avait « pour vocation d’aider à mieux identifier, comprendre et aider enfants ou adultes à vivre leur précocité ». L’outil qui en a résulté, sous formes de vidéos, « pourra être diffusé auprès des établissements scolaires et améliorer la sensibilisation et la formation des maîtres ».

     

    A bien entendre, les vidéos de Samuel, Julien, Mata’i, Arthur, anciens élèves, qui ont été dans la joie de vivre à Aubenas, à l’Immaculé Conception, ce qui leur a permis le respect de leur identité avec un parcours de collège en 3 ans. Le fait d’être interne n’a pas causé de gêne. Les témoignages ont été recueillis par un parent monsieur Misse et un professeur monsieur Stumbauer.

     

    Sophie Côte insiste sur la nécessité au niveau scolaire de prévoir, en  public, des classes de collège pour précoces, ce qu’elle a réalisé au Vésinet dont elle est Principale honoraire du Collège du Cèdre. Son objectif vise à rendre plus heureux les précoces au stade du collège.

     

    Arielle Adda, Psychologue clinicienne, dans le but de Comment rendre plus belle la vie des enfants doués propose un tableau neuf d’ingrédients accessibles à tous. Elle souligne l‘importance des activités artistiques pour l’épanouissement des précoces à la sensibilité créatrice et au désir de perfection absolue ancré en eux ; elle dit et redit le rôle de leur insatiable curiosité et leur amour instinctif de la connaissance.

     

    Esther Kagan, Directrice de la publication Magazine Israël Science Info, décrit l’accompagnement heureux des enfants précoces en Israël où tous les scolaires sont testés en primaire. Si la précocité est dite telle à partir de 135, dès 125 il y a un soutien particulier. L’université de Tel Aviv ouvre ses portes aux précoces dès l’âge de 5 ans.

     

    Ont aussi témoigné : le Dr Valérie Foussier Médecin endocrinologue Quand la tête grandit avant le corps ; Geneviève Duchene Psychologue clinicienne Le bonheur peut être également dans la différence ;Isabelle Gambelin Orthophoniste Le comportement de l’enfant précoce face à l’écrit ; le Pr Michel Habib Médecin neurologue – La Timone à Marseille Neurologie de la précocité intellectuelle ; Sylviane Monnier Professeur d’anglais au Collège du Cèdre au Vésinet qui a enseigné durant 20 ans en classe pour des enfants précoces ; le Dr Perrine

    Vandamme Médecin psychiatre pour dire Quand c’est la psychiatrie qui révèle le haut potentiel chez l’adulte ; le Dr Patrick Misse Médecin ophtalmologue et parent de précoce ; Youssef Marouani Inspecteur général Education nationale Tunisienne J’ai droit au bonheur ; le Dr Ladislas Kiss Médecin Psychiatre ; Arlette Hussenet Graphothérapeute, Florence Mallet Etudiante en langues.

     

    Je pense que toute personne – adulte ou mineur - en recherche à propos de la précocité trouvera des pistes passionnantes dans des témoignages d’environ 5 minutes en général.

    Je m’y suis retrouvée, personnellement.

     

    Sur le site sont aussi référencés des ouvrages sur la précocité.

     

    Israël semble faire un bon choix en escortant comme il convient ses enfants précoces.

     

    N’hésitez pas à diffuser autour de vous le lien de ce congrès : www.congres-virtuels.com. Il peut sauver ou aider au sauvetage de nombreux précoces, enfants ou adultes encore dans l’ignorance des caractéristiques qui font leur différence.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (frère et soeur précoces à Bordeaux)