Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Janusz KORCZAK

  • Jeunesse Tolérante

    Alors que nous faisons ou subissons les grèves de transport, alors que le Beaujolais nouveau fait fleurir des sourires joyeux jusqu'en Chine, alors qu'après la journée consacrée au Diabète et à sa prévention on nous alerte sur l'urgence de l'intervention face à un Accident Vasculaire Cérébral (=A.V.C.), alors que la neige est pleinement présente pour le bonheur des skieurs, alors que les magasins, les rues et les places sont décorés à l'approche des fêtes de Noël et du Nouvel An, je proposer 2 réflexions de Janusz KORCZAK.

    Si vous, lecteurs bienveillants, trouvez quelqu'un de plus à l'écoute des enfants que cet homme, signalez-le.

    Voilà donc ce que ce pédiatre au coeur attentif observe et c'est toujours d'actualité.Plus encore peut-être en cette période où les enfants - qui n'ont jamais rien demandé en naissant - sont positionnés en attente de cadeaux.

    Les cadeaux matériels ? ça fait plaisir. Mais pense-t-on assez aux cadeaux fondamentaux dont nous parle l'auteur de des lignes ci-dessous ?

    Je ne sais pas pour vous. Personnellement,je me surprends souvent dans une des attitudes négatives décrites ici; et j'ai du mal à m'en corriger !

    "Nous ne donnons pas aux enfants les moyens de s'organiser.Irrespectueux, défiants, mal disposés à leur égard, c'est bien mal que nous en prenons soin. Pour savoir comment nous y prendre, il nous faudrait s'adresser à des experts, et les experts - ici - ce sont les enfants." (p.368)

    et encore:

    "L'enfant n'est pas un sot: chez eux les imbéciles ne sont pas plus nombreux que chez nous. Nous drapant dans notre dignité d'adultes, nous leur imposons cependant un nombre considérable de devoirs ineptes et de tâches irréalisables. Que de fois l'enfant ne s'arrête-t-il pas frappé de stupeur devant tant d'arrogance, tant d'agressivité, tant de bêtise de l'âge ! " (p.371)

    Ces 2 extraits sont tirés du livre de Janusz Korczak: Le droit de l'enfant au respect,  livret qui suit Comment aimer un enfant, Réponses, Robert Laffont, 1978-1979.

    Courage , les jeunes ! Continuez à être tolérants !

    Contact:/ francoiseboisseau@wanadoo.fro

  • Janusz KORCZAK : Comment aimer un enfant

    Le texte ci-dessous est extrait d'un ouvrage écrit au front en 1915. Toute la vie  de Janusz KORCZAK, médecin et éducateur, est pétrie du respect et de l'amour qu'il portait aux enfants. Il est mort à Treblinka en 1942 avec les 200 enfants orphelins dont il avait la charge.

         "L'enfant et son manque d'expérience.                                                                          40ed25446edfef0aa0a5a250ce42221a.gif

           Il vient de laisser tomber son verre. Etonnant: à la place du verre, il voit des choses complètement différentes. Il se penche, prend un morceau de verre dans la main, s'en blesse. Il a mal, son doigt saigne. Partout des mystères et des surprises.

           Il avance en poussant une chaise. Grand choc accompagné d'un grand bruit.La chaise ne ressemble plus à la chaise et il est assis par terre. De nouveau, la peur, la douleur. Le monde est rempli de bizarreries et de dangers.

           Il sait qu'il faut tirer sur la couverture pour s'en dégager. Il sait que s'il perd l'équilibre, il doit attraper la robe de sa mère. Riche de cette expérience, il tire sur la nappe de la table. Une nouvelle catastrophe.

         Il cherche à se faire aider parce qu'il ne peut pas se débrouiller tout seul. A chacune de ses tentatives pour se rendre indépendant, c'est un nouvel échec. Mais cette dépendance l'irrite.

         Tel un employeur inexpérimenté qui est obligé de tolérer un employé malhonnête dont il ne peut pas se passer, tel un paralytique qui doit accepter l'aide et supporter les caprices d'un infirmier indélicat, l'enfant est forcé de suivre les indications de l'adulte, même s'il n'a pas tout à fait confiance en lui pour avoir été si souvent abusé.

         Il y a quelque chose qui ressemble à l'enfant dans chaque embarras humain, dans chaque étonnement naïf, dans chaque erreur et maladresse venant du manque d'expérience, dans chaque dépendance. Il y a un peu d'enfant chez tout malade, chez tout vieillard, chez tout soldat, chez tout prisonnier. Un paysan perdu dans la cité, un citadin à la campagne ont de ces étonnements de gosse.

         _ Vous êtes pire qu'un enfant; il fait des gaffes dignes d'un enfant; ignorant, c'est une question enfantine !"

    Vous retrouvez ce texte aux pages 92 et 93 - 67 - du livre publié chez Robert Laffont, Réponses, nouvelle édition, 1998.

    Comment aimer un enfant est un ouvrage essentiel pour qui estime qu'un enfant est aussi digne de respect qu'un adulte.

    Vous connaissez Janusz KORCZAK ? Prenez le temps de l'écouter encore.