Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonjour l'Afrique !

  • Abel Sabouni, médecin au grand cœur pour UNIÂME uniame@noos.fr

    Il y a sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouver. Merci.

      

    Compliments pour ce confrère généraliste, apparenté à Latifa Bennari –créatrice de l’Ange Bleu, association oeuvrant AmiAme11.5.09 063.jpgAmiAme11.5.09 037.jpgcontre la pédophilie  http://www.ange-bleu.com et ange.bleu@wanadoo.frévoquée ici plusieurs fois.

     

    Pourquoi ces compliments ?

    Pour son grand cœur, son humanité, sa solidarité qu’il exerce notamment dans le cadre de l’association UNIÂME  uniame@noos.fr accueillie hier après-midi pour des portes ouvertes par la Mairie du XVII ème arrondissement de Paris.

    Brigitte Kuster, Maire et Conseiller Régional d’Ile de France, étant retenue par ses obligations c’est son adjoint Francis Courcelle qui a été présent tout au long de ce lancement parisien d’ UNIÂME.

    Ces portes ouvertes ont permis de donner la parole aux constructeurs d’Uniâme dont 9 sont intervenus, plus spécialement: Abel Sabouni, Giorgio Delladzeri, Hamid Lechani, Mme Nadia Chouikhi, Embarek Kari, Omar Tibourtine, Reda Amrani, Tahar Amazit et AmiAme11.5.09 004.jpgGhaleb Bencheikh.  

     

    AmiAme11.5.09 055.jpgA la suite du mot d’accueil de monsieur Courcelle, la Présidente de l’association Mme Nadia Chouikhi présente les grandes lignes de réflexion ayant conduit à l’idée d’implanter en milieu isolé un Centre Médical de 1 ère  Urgence pour répondre aux besoins médicaux des habitants.

     

    Monsieur Embarek Kari, Directeur des relations européennes et de la coopération internationale (DRECI), Premier Vice-Président prend la suite de cette jeune femme souriante et agréable, précisant la philosophie altruiste qui a conduit à cette réalisation. Après une présentation précise, pratique et porteuse d’une culture intense, monsieur Kari, tient le fil rouge tout au long de la réunion. Il appelle à une présence attentive à l’autre, porteuse à foison de solidarité. Il cite même – parmi d’autres - le poète François Villon avec ses « frères humains » que nous sommes.

     

    C’est ensuite Omar Tibourtine, Médecin PH, anesthésie et réanimation, CHU Lariboisière Paris, responsable du secteur médical, qui AmiAme11.5.09 018.jpgAmiAme11.5.09 041.jpgexpose ses liens solidaires avec l’Algérie. Puis il explique la situation à la fois pléthorique et insuffisante du côté des soins, notamment dans certains secteurs, mettant l’accent sur le sud. A la suite d’observations précises , c’est « en complément à l’action mené par les pouvoirs publics qu’Uniâme souhaite mettre en œuvre un partenariat public/privé pour réaliser des centres de soins de proximité qui permettront aux populations aujourd’hui privées d’accès aux soins de bénéficier des avantages d’une médecine de proximité. »  

    Sont prévus un bilan et une évaluation.  

     

    Le relai est pris par  Giorgio Delladzeri, architecte et concepteur d’un projet,  conforme aux règles de l’art. Il a mis au point une architecture d’un petit centre efficace, pas ostentatoire, intégré dans le paysage. Sur la base d’un module individuel comportant des pièces fixes et d’autres modulables, cette construction est adaptable au climat et à la culture du lieu d’implantation, avec climatisation si besoin.

    A sa suite Hamid Lechani, architecte, chargé du secteur construction au sein de l’association porteuse du projet, apporte des précisions complémentaires en matière de cahier des  charges, d’appels d’offre auprès des entreprises.

     

    L’intervention d’Abel Sabouni, médecin, maître d’œuvre du projet Ksar Souk, Maroc se situe à ce moment et prend tout son sens.

    La réalisation d’un centre de premiers soins au Maroc par le don d’un terrain familial apporte un plus sur le plan de la santé à tous les habitants du secteur géographique où il va être réalisé. Ainsi le nom et la mémoire du papa de ce médecin vont rester présents et vivants AmiAme11.5.09 064.jpgdans les mémoires  et la réalité quotidienne.

    La générosité d’Abel Sabouni l’a conduit à respecter la volonté de son père, décédé, lequel AmiAme11.5.09 079.jpgsouhaitait que ce terrain sis à Ksar Souk, puisse connaître une fonction humanitaire.

    C’est aujourd’hui chose faite.

    Génial !

    Abel ayant agi comme son père en avait rêvé, l’à venir de ce terrain nu est devenu réalité, destiné qu’il est à recevoir la construction modèle conçue par Giorgio Delladzeri, implantable sur n’importe quel type de terrain. 

    Ce n’est pas si fréquent cette générosité que j’ai plaisir à relater et souligner.

    C’est aussi encourageant pour tous, les plus jeunes en particulier, qui ont – pour une fois – un bon exemple donné par un adulte.

    Pas tout seul.

    On a vu qu’il s’agissait là d’un travail d’équipe.

    Evidemment tous les responsables à un titre ou à un autre de Ksar Souk sont associés à cette réalisation.

     

    Mise en œuvre à travers Uniâme  qui reçoit le soutien du Lion’s Club d’Alger-Dziri en la personne de  Reda Amrani, Vice-gouverneur qui s’est déplacé spécialement pour cette journée. Le Vice-gouverneur présente le Lion’s Club, en général, sa présence en de nombreux pays , y compris en République Populaire de Chine. Le Lion’s Club pour des raisons historiques est une des rares ONG à bénéficier du statut d’observateur permanent à l’assemblée générale des nations unies.

    Reda Amrani en vient aux réalisations faites en Algérie, dans l’urgence – inondations-,  comme dans la durée – le reboisement par exemple pour lequel sont privilégiés des arbres produisant de l’alimentaire,  oliviers, amandiers, par exemple. Quitte à planter autant planter avec une double utilité.

    Elle est séduisante cette action de dépistage et de suivi des rétinopathies induites par le  diabète, ceci par la mise en œuvre des nouvelles technologies. Cette réalisation au plus près des malades sera efficace. Lancée d’abord en Algérie, il est prévu qu’elle s’étende à la AmiAme11.5.09 090.jpgTunisie et au Maroc. Une télémédecine réaliste et impeccable. Bravo le Lion’s Club d’Alger-Dziri !  De nombreuses diapositives sont présentées dont celle du centre de soins ophtalmologiques d’El Menea/El Golea.

    Outre le diabète le trachome est endémique au sein d’une population culturellement nomade, devenue sédentaire, mais pour laquelle l’eau est restée une denrée rare et précieuse à ne pas dépenser inconsidérément.  D‘où une insuffisance d’hygiène qui nuit au bon état des yeux.

    Plus généralement une Charte de jumelage Algérie, Maroc, Tunisie est réalisée.

    Avec la télémédecine, on réalise ce que l’on veut. Après la vue on pourrait se préoccuper de questions cardiaques, par exemple. Réaliser des vidéo conférences, etc…

    Etre  près des gens c’est leur apporter de l’espoir.

    Outre la proximité des politiques, un soutien efficace est apporté par un partenaire fortement implanté  dans toute l’Algérie : La Mutuelle de l’Hydraulique.

    Par cette synergie relationnelle qui permet d’aller plus vite, le vice-gouverneur aidera à réaliser des Centres Médicaux de 1 ère urgence AmiAme11.5.09 022.jpgsur terre algérienne.   

     

    AmiAme11.5.09 075.jpgAu cours de l’après-midi il sera bien précisé que les politiques sont associés largement aux projets que l’association désire développer, ici et là. Avec toujours un même objectif : venir en aide aux populations dans le besoin qui seront ensuite dirigées vers la structure de soins spécialisée appropriée. Appel est fait  à la générosité financière ou/et technique que chacun peut apporter.

    Tahar Amazit au Lion’s Club de Montmartre est un partenaire actif et généreux.

    Selon la coutume  Reda Amrani, Vice-gouverneur du Lion’s Club d’Alger-Dziri, remet le fanion du Lion’s club représentant Alger à la Présidente Mme Nadia Chouikhi ainsi qu’à Francis Courcelle adjoint au maire du 17 ème.

     

    Ghaleb Bencheikh, Docteur en science, physicien et présentateur de l’émission Connaître l’Islam sur France 2 le  dimanche matin de 8 h45 à 9 h15 ayant  pu rallier le 17 me, délivre une parole appréciée,

    La soirée s’achève par un cocktail  qui permet de poursuivre positivement les échanges.

     

    Voilà les jeunes mon après-midi d'hier. Avec des grandes personnes qui sont de bons exemples de solidarité et d’humanisme.

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photos archives personnelles : de haut en bas et de droite à gauche: Abel et Giorgio, mr Coucelle et les intervenants; Nadia et Omar, Giorgio; Abel et Reda, Nadia et Embarek; Latifa et Ghaleb, Reda en intervention; mairie du 17 ème rue des Batignolles; Embarek et Hamid, remise des fanions)

  • A la découverte de Dudal, nouvel outil de prévention et de communication

    Pour beaucoup d'amis africains Dudal est d'abord un nom, un outil,une philosophie. 

    Un nom car DUDAL est un mot toucouleur/peuhl qui signifie le foyer. 

    Un outil car Dudal est le foyer autour duquel les élèves se rassemblent la nuit pour réciter leurs leçons. Dudal a une forme circulaire délimitée par des pierres. Le feu est allumé à l'intérieur du cercle, les élèves s'assoient tout autour du foyer et récitent leurs leçons à haute voix. Chaque élève s'assoit de telle sorte que la surface de sa tablette portant la leçon du jour soit éclairée par la lumière dégagée par le foyer. Le bois combustible nécessaire à l'alimentation du foyer est apporté par tous les élèves. Le maître occupe également une place autour du foyer d'où il écoute, surveille et corrige les élèves. Dudal dégage la lumière qui peut être symbolisée par la science, le savoir la connaissance. Dudal est communautaire parce qu'il est entretenu par le bois apporté par tous les élèves.6e8d6355cc8a8ec2a6abd6f73c922ba4.jpg

    Un outil encore car Dudal est également le foyer autour duquel les membres de la famille se rassemblent la nuit pour se réchauffer et écouter les histoires racontés par les vieilles personnes. Ce foyer est allumé généralement pendant la saison froide. Le plus souvent il n'y a qu'un dudal dans une concession autour duquel tous les membres de la famille se retrouvent quels que soient leur âge ou leur sexe. L'atmosphère autour du dudal familial est conviviale.

    Une philosophie car à travers Dudal, dans les deux cas vus ci-dessus, on retrouve trois concepts essentiels: communauté, échanges, connaissances. (Abdrahamane  Anne)

    Depuis quelques années le nom de Dudal désigne un logiciel spécifique, nouvel outil en télémédecine, qui permet de faire connaître, par exemple, comment prévenir la transmission mère-enfant du VIH.

    Ainsi le mot Dudal a-t-il commencé une nouvelle vie, en tant qu'outil de prévention et de communication, réunissant connaissances, échanges et communauté.

    Le Docteur Line Kleinebreil pour la France et le Professeur Antoine Geissbuhler pour la Suisse sont des référents pour la télémédecine.

    Bon vent à  Dudal !