Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

au quotidien

  • Enfants:Cinq langages de l'amour, Gary Chapman

    "Les langages de l'amour. Les actes qui disent "je t'aime". Ce livre de Gary Chapman est paru aux Editions Farel en édition de poche en 2016, prix 6 euros 90.

    Ce texte a été publié en 1995 à Chicago, l'auteur étant américain. Ce livre est à l'usage de tous les âges : enfants, adolescents et au-delà.

    Lire la suite

  • Paix : prier et jeûner

    On me passe le message suivant que je transmets car la paix est un objectif en soi.

    Le Pape François propose le samedi 7 septembre prochain une journée de jeûne et de prière pour promouvoir la paix en Syrie et au Moyen Orient.

    Prier et/ou jeûner sont des actes efficaces, avec la visualisation de la paix dans le monde.

    Car la pensée est créatrice.

    Pour obtenir la paix entre les peuples, il est aussi nécessaire que chacun de nous, les humains, recherchions et trouvions la paix intérieure. A partir de là, la paix peut rayonner de l’un à l’autre de par le monde.

    Samedi, je prierai. Quant à jeûner ? Ce peut être, par exemple, un jeûne de télévision.

    Que chacun fasse au mieux.

    Une simple pensée de paix fait déjà beaucoup en participant à l’égrégore de la paix.

    Et on peut en semer de ces pensées de paix sincères, avant comme après le 7 septembre, tout au long des jours.

    En cultivant, au quotidien, notre paix intérieure. Ce qui nous rend joyeux et heureux.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr

  • Joie, synchronicité

    Joie dans la rame de métro où je me trouve : une jeune femme y entre et embrasse chaleureusement un jeune homme car ils se connaissent bien. Il y a de la synchronicité dans l’air car l’une pensait à l’autre quelques minutes auparavant. « Et, comme par hasard, je parais ! » souligne le garçon.

    Dimanche passé, j’assiste à une conférence sur la joie. Le thème a été décidé il y a des mois et sans penser à cette période de l’Avent chrétien. Or - synchronicité ? - ce 16 décembre 2012, correspond toujours au dimanche dédié à la joie de cette période. Joie par le chant d’entrée. Joie par la lecture du Livre de Sophonie (3, 14-18A) : « Pousse des cris de joie, fille de Sion ! » Joie par le cantique d’Isaïe (Is 12, 2, 4b-e, 5-6). Joie par la lecture de la lettre de Saint Paul aux Philippiens (4, 4-7) : « Soyez dans la joie. ».

    On peut penser hasard ou coïncidence.

    Pourquoi ne pas penser synchronicité ?

    En physique, on s’essaie à expliquer la synchronicité. Avec une double entrée. Nos pensées sont créatrices, d’une part ; ce qui se conçoit aisément. Par exemple, on imagine une maison que l’on fera construire plus tard, quand on sera grand. Ou, plus simplement, on rêve du vêtement ou des chaussures que l’on achètera quand on en aura les moyens, avec son premier salaire. D’autre part, nos pensées créeraient des conséquences dans le futur, conséquences qui influenceraient le cours du présent en train de se dérouler. Des chercheurs - Prix Nobel, CNRS, et autres – étudient cela.

    Sensible ou non à la synchronicité, on est en général – comme dans les deux cas ci-dessus - heureux de ces « hasards ». Créer par la pensée, toujours en positif pour soi et autrui, ne porte préjudice à personne.

    Pour 2013 qui arrive, malgré les nombreuse difficultés existantes, visualiser du positif avant tout serait judicieux, avec les vœux d’excellente santé que je forme pour vous tous.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr