Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

karim achoui - Page 4

  • Maître Karim ACHOUI; les lycéens de Mâcon.

     Vous trouverez sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets et les jours où les trouver. Merci. Le 13 janvier 2009: 112 visites avec 300 pages consultées

    En cherchant un  éventuel texte récent écrit par un des avocats de Maître Karim ACHOUI je rencontre cette arashpalais22sept08 002.jpgpétition. Je n’ai pas trouvé qui l’a mis en ligne dans MesOpinions.com  sous le titre Quand la justice s’en contrebalance ! Il y a plusieurs centaines de signataires.

    Ce n’est pas pour la signature que je vous soumets ce texte qui me paraît intéressant pour les mineurs qui conduiront demain notre pays. Ces lignes évoquent des fautes rapportés lors de la procédure, un laisser-aller trop présent, une condamnation sans preuves de mineurs clamant leur innocence.

     

    Je vous laisse imaginer les résultats d’une incarcération de jeunes lycéens innocents pendant 1 à  3 ans ! Même le procureur n’allait pas au-delà de 1 an ferme en se basant sur son intime conviction et non sur des preuves…

    L’intime conviction a-t-elle l’habitude de fréquenter objectivement les cours de récréation des lycées pour accéder à ce que pensent vraiment les jeunes ? J’ai quelque doute à ce sujet !

     

    "Date de création : 07/10/2008 - Date de cloture : 07/10/2009

    A l'attention de :
    Madame la ministre de la Justice Rachida DATI

     

    Cette pétition a pour finalité d’alerter la Ministre de la Justice sur les erreurs et dysfonctionnements judiciaires dont ont fait l’objet six lycéens mâconnais.
    Le vendredi 19 septembre 2008 restera gravé dans l’histoire de la justice française comme un jour sombre où les droits des personnes ont été bafoués par une décision de justice destructrice et dépourvue de toute objectivité.

    Voici donc l’affaire « des lycéens maconnais » :

    6 lycéens maconnais, baignant tous dans un contexte socioculturel et familial parfaitement équilibré, comparaissaient lundi 15 septembre 2008 devant la Cour d’assise des mineurs de Chalon-sur-Saône pour des fais qu’ils n’ont pas commis et pour lesquels, ils ne cessent de clamer leur innocence.

    Ces six lycéens mâconnais sont accusés d’avoir extorqué de l’argent et violé en plein jour une femme, agent d’entretien au lycée Dumaine à Mâcon en septembre 2003 puis en janvier 2004.

    Comme Outreau, les lycéens viennent d’être condamnés pour des peines de prison ferme allant de 1 à 3ans. Comme Outreau, la Cour d’assise de Chalon a commis une erreur judiciaire qui sera lourde de conséquences si l’innocence des lycéens n’est pas reconnue.

    Des tests ADN ont été prélevés sur ces lycéens qui n’ont rien révélé. Aucune preuve ni aucun témoin viennent confirmer ces actes. Des examens médicaux et cliniques ont même démontré qu’il n’y avait eu aucune violence sur cette femme. Les avocats ont relevé des contradictions flagrantes, des incohérences notoires et pour tout le monde seul un acquittement s’imposait. Le doute absolu.

    Il faut noter que cette femme de ménage avait déjà accusé en 1989 un collègue d’un autre lycée pour viol et qu’il avait été acquitté en Cour d’assise. Elle souffre d’une grande instabilité psychiatrique et s’automutile depuis son enfance.
    Jamais 2 sans 3, au procès, le Procureur général a informé la Cour que cette femme avait aussi subi en 2006 une tentative de viol par une autre personne.

    Plusieurs questions se posent :
    Comment peut-on condamner des jeunes sans preuves, ni témoins ?
    Quel avenir pour des jeunes qui se sentent trahi par la justice de leur pays ?
    Quelle image de la justice pourront-ils avoir après cette affaire ?
    Le doute ne doit-il pas profiter à l’accusé comme le prévoit l’article L304 du code de procédure pénale ?

    Le procureur avait requis lui-même 5 ans dont un an ferme tout en reconnaissant à l’audience qu’il n’y a pas de preuve mais qu’il se fondait sur son intime conviction, c’est-à-dire son jugement personnel et subjectif et non sur les faits.

    L’heure est grave car demain n’importe qui pourra se voir accusé de faits qu’il n’a pas commis.

    Soutenez ces lycéens en signant la pétition pour que la justice retrouve son honneur et sa dignité.


    Pour faire un lien vers cette pétition, cliquez-ici "

     

    Aucun rapport entre ces lycéens et Maître Karim Achoui par qui j’ai débuté ce billet. Aucun rapport sauf le doute sur cette justice dees hommes.

    Je reviens à Maître Karim Achoui pour terminer avec lui avec un propos de Lila Bartolli, présidente du comité de soutien de Karim Achoui. Elle nous dit : « J’ai eu Me Szpiner au tel, il recommande de mener aucune action, et kAchoui28.12.08 024.jpgd’attendre qu’une libération sous contrôle judiciaire soit acceptée…
    Il faut quand même soutenir Karim en lui écrivant
    Maison d’arrêt de Nanterre
    133, avenue de la Commune de Paris
    BP 1414
    92014 NANTERRE Cedex
    Numero d’écrou 31208 »

    Maître Francis Szpiner était aux côtés de Maître Karim Achoui pour défendre en septembre au Palais son livre « L’avocat à abattre ».  Voilà son point de vue.  Samedi prochain, 17 janvier 2009, le comité se réunit Place du Châtelet à 15H00. Je ne sais si une réunion est assimilable à une action. En tout cas elle permet de prendre des nouvelles récentes de Maître Karim Achoui auprès de ses parents qui peuvent le voir et de lui envoyer tout le réconfort auquel il a droit.  

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photos archives personnelles: en haut Maître Karim Achoui au Palais de Justice de Paris le 22 septembre 2008, interviewé après l'audience concernant son livre L’avocat à abattre au Cherche Midi; en bas Madame Achoui mère toujours présente lors d'une réunion).

  • Maître Karim Achoui: 10 janvier 2009

     Sur la page intitulée "index thèmes blog" les jours où trouver ce que vous pouvez chercher. Merci.  arashpalais22sept08 002.jpg

    Le 11 janvier 2009 138 visites avec 292 pages lues

    k Achoui10.1.09 001.jpgC'est sous un soleil encore glacé que le Comité de Soutien s'est réuni hier, samedi 10 janvier, à 15H00 Place du Châtelet à Paris.k Achoui10.1.09 005.jpg

    La prison est un lieu de tristesse et de douleur. Maître Karim Achoui en affronte la dureté à la k Achoui10.1.09 007.jpgmaison d'arrêt de Nantere où il poursuit sa grève de la faim, dans l'attente de l'examen de sa requête de remise en liberté qui est fixé au vendredi 23 janvier, dans moins de 2 semaines.

    Maître Maurice Missistrano, avocatk Achoui10.1.09 009.jpg, qui l'a rencontré hier matin, a pu évaluer son état physique: Maître Karim Achoui est très k Achoui10.1.09 003.jpgaffaibli par son jeûne et la cellule individuelle où il se trouve n'est pas chauffée, a-t-il indiqué.

    Côté famille ses parents, un frère, un oncle de Maître Karim Achoui étaient là et sans doute d'autres que je ne connais pas. 

    Le papa s'est exprimé devant tous avec son énergie coutumière.

    Un appel a ensuite été lancé en faveur des prisonniers emprisonnés sans preuve en attente d'un jugement en Appel. 

    Une autre personne de la famille de Maître Karm Achoui a également pris la parole.

    Le prochain regroupement pour soutenir Maître Karim Achoui aura lieu le samedi 17 janvier 2009 à 15H00 Place du Châtelet.

    contact:  francoiseboisseau@wanadoo.fr (photos archives personnelles: en haut à droite Maître Karim Achoui au Palais de Justice de Paris le 22 septembre 2008, interviewé après l'audience concernant son livre L’avocat à abattre au Cherche Midi; puis le 10 janvier 2009 en haut la Place du Châtelet, Monsieur Achoui père à côté de la personne lançant un appel en faveur des emprisonnés sans preuve, banderole, en bas Maitre Maurice Missistrano, vue d'ensemble de la manifestation)

  • Pourquoi libérer Maître Karim ACHOUI ?

    Vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouver.arashpalais22sept08 001.jpg Merci.  Le 3 janvier 2009 : 186 visites avec 460 pages consultées

    achouiK3.12.08 005.jpgVers 15 h00,  le Comité de soutien de Maître Achoui, regroupé spontanément à proximité de la maison d’arrêt de Nanterre, est convié à rejoindre l’ancienne mairie de cette ville préfecture.

    Ce qui se fait sans difficulté.

     

    Là-bas le papa achouiK3.12.08 011.jpgde Maître Karim Achoui exprime devant nous et des médias à l’écoute  -  dont la télévision -  son indignation de père et de citoyen face à l’injustice faite à son fils. Pourquoi traiter comme un criminel ce fils qui n’a rien fait de mal ?  qui n’a pas commis ce à propos de quoi il a été déclaré coupable ?

     

    Personnellement je trouve dommage qu’on ne soit pas dans le système existant aux Etats Unis d’Amérique : Maître achouiK3.12.08 008.jpgKarim Achoui ne serait pas incarcéré ! Mais on est en France et le système achouiK3.12.08 009.jpgjudiciaire – en principe fondé sur la présomption d’innocence – a une fâcheuse tendance, dans les faits, à présumer de la culpabilité a priori, donc à inverser la donne.  

     

    Je rappelle et souligne que Maître Karim Achoui ne s’est jamais dérobé aux contrôles dont il était l’objet – enfin le sujet – au cours du procès. Pour moi cet avocat est « clean ».

     

    De source sûre, j’ai appris aujourd’hui que achouiK3.12.08 013.jpgMaître Karim Achoui  garde le moral. Qu’il boit de l’eau et ne néglige pas un petit apport sucré – une personne présente s’est enquise de ce point important. On a besoin que Maître Karim Achoui ressorte en bon état de fonctionnement.  S’il est physiquement affaibli – normal ! – il assure au quotidien un bon exercice cérébral. Ouf !

     

    Ce jour, bien qu’à Nanterre et le 3 janvier, je recense plusieurs dizaines de présents, une bonne cinquantaine, de tous âges dont des moins de 18 ans. De nombreux venaient de Paris et aussi d’ailleurs. J’ai parlé avec une dame venue d’Athis-Mons pour crier par sa présence l’injustice de maintenir en prison Maître Achoui. Or venir de là-bas en transport en commun équivaut à une petite expédition.

     

    Prochain rendez-vous samedi prochain 10 janvier à 14 h 30 à la sortie du métro Cité,   face au Palais de Justice.

    Venez nombreux ! Amenez d’autres personnes pour soutenir au maximum la sortie de prison de Maître Karim Achoui le achouiK3.12.08 012.jpgvendredi 23 janvier 2009.

    Ce n’est pas du favoritisme puisqu’il est innocent. Personne dans sa famille n’a jamais eu affaire à la justice des hommes. Pas la moindre contravention en plus de 50 ans m’a précisé son  papa fier, à juste titre, de la réussite de tous ses enfants. Alors pourquoi ? Pourquoi condamner un innocent au même titre qu’un criminel ?

     

    Les 0 à 18 ans, une ligne de conduite qui peut plaire à certains d’entre vous : être « prudents comme les serpents et simples comme les colombes ». C’est une citation du Nouveau Testament (Matt. 10, 16) qui me vient à l’esprit. Pas pour faire du prêchi- prêcha. Mais parce que cette conduite qui essaie d’allier deux vertus opposées peut s’avérer excellente pour éviter les pièges qui peuvent surgir dans une vie et les contrer habilement en toute légalité. 

    Contact :francoiseboisseau@wanadoo.fr ( photo archives personnelles: en haut à droite Me Karim Achoui en septembre interviewé après l'audience ayant débouché sur l'autorisation de son livre d'être publié; puis clichés du 3.01.2009: en haut à gauche devant la mairie; au dessous à gauche de profil Mr Achoui père à gauche et le frère à droite de Me Achoui; en dessous 2 vues du Comité au sein duquel Mr Achoui père est très présent; dessous à gauche Mr Achoui père applaudit une intervention; en bas à droite interview du frère de Me Achoui)