Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ADMD - Page 3

  • ADMD: Mourir dans la dignité

    Vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouver. Merci. Le 5: 111 visites avec 225 pages consultées

    Je vous ai indiqué sur ce blog qu’un  Congrès de la Fédération Mondiale pour le Droit de Mourir dans la Dignité se déroulait du 30 Octobre au 2 Novembre 2008 à Paris, les informations à ce sujet étant visibles sur www.admd.fr

    Le 2 novembre c’était une réunion Place du Trocadéro autour de Jean-Luc ROMERO, Président de l’ADMD.

    «Nous avons choisi cette date du 2 novembre parce que c'est le jour des morts et que la mort n'appartient à personne, et pas spécialement à l'Eglise", a lancé Jean-Luc Romero, président de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) et conseiller régional d'Ile-de-France. Puis il a poursuivi devant un public nombreux.

     

    Un communiqué du 2 novembre 2008  a relaté comme suit cette manifestation :latour2.11.08.jpg

    " 1ère Journée mondiale pour le droit de mourir dans la dignité : grand succès populaire sous le soleil
    Le ciel serait-il avec nous ?
    Jean-Luc Romero, président de l’ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité), a lancé ce matin la 1ère Journée mondiale pour le droit de mourir dans la dignité, sous un beau soleil d’automne, sur le parvis des Droits-de-l’Homme du Trocadéro, à Paris.
    Devant plus de 700 personnes rassemblées à l’appel des délégations d’Île-de-France de l’ADMD, en présence de nombreux représentants des associations sœurs de 24 pays dans le monde, dont le tout nouveau président de la fédération mondiale (M. Mendoza, Colombie) et la présidente de la fédération européenne (Mme Elke Baezner, Suisse), en présence de parlementaires français et étrangers, en présence de nombreux artistes et intellectuels (Noëlle Chatelet, Stone, Piem, Benoite Groult, …), Jean-Luc Romero a demandé solennellement l’ouverture d’un débat national sur la fin de vie et s’est déclaré très en colère devant les résultats pressentis de la mission parlementaire conduite par Jean Leonetti qui, selon lui, va accoucher d’une souris.
    Plus de 500 écharpes aux couleurs de l’ADMD avaient été distribuées, que les participants brandissaient, ainsi que plus de 600 drapeaux aux couleurs des 44 associations qui, dans le monde, réclament une loi pour obtenir l’ultime liberté.
    Simultanément, 34 manifestations étaient organisées dans les principales villes de France, avec des plantations d’arbre (Besançon, Lyon, …), des lectures publiques (Bordeaux, Montpellier,…), des distributions de tracts et des réunions (Nantes, …) ou des lâchés de ballons (Toulouse, …).
    Après les polémiques de ces derniers jours, entretenues par les opposants à cette loi de liberté, Jean-Luc Romero, sous un ciel dégagé, a déclaré : «
    Le ciel est avec nous ! »

    La presse était bien présente et a interviewé, outre Jean-Luc Romero, le chargé de la Communication de l’ADMD, Frédéric Latour, ici interviewé par Robert Alaux.

    Les 3 sites ci-après peuvent être consultés :

    www.ultimeliberteparis2008.fr, http://www.admdblog.fr, et aussi : ADMD - Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité = www.admd.net

     

    Les jeunes sont  présents au sein de l’ADMD - 'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité. Pourquoi des jeunes à l’ADMD ? « Justement, c'est parce que nous sommes jeunes qu'on doit penser MAINTENANT à faire voter une loi pour la liberté pour tous de choisir sa fin de vie.

    Forte aujourd'hui de plus de 45 000 membres, l'ADMD, association régie par la loi du 1er juillet 1901, a été créée par annonce au Journal Officiel du 5-6 mai 1980 et actuellement sous la présidence de Jean-Luc ROMERO.

    "Depuis 27 ans, l’ADMD se bat pour que ces personnes soient considérées comme des citoyens libres et responsables dont la volonté doit être respectée. Ainsi, persiste-t-elle à oeuvrer pour, qu’à l’exemple des Pays-Bas et de la Belgique, soit votée au pays des droits de l’Homme une loi enfin humaine venant encadrer la pratique de l’aide active à mourir et réglementant ses conditions d’exercice et de contrôle."

     

    Quelques commentaires à propos de cette manifestation du dimanche 2 novembre:

    = Rodolphe de Suisse : «En tant que Suisse, nous avons la chance d'avoir déjà ce droit de mourir dans la dignité, bien évidemment très encadré par la loi. Je m'étonne encore qu'en France vous ne l'aviez pas encore.
    Le droit à une mort digne devrait être dans toutes les constitutions. Nous avons le droit de vivre, pourquoi pas le droit de mourir, On nous choisi déjà notre vie, notre venu au monde. Nous, tout être humain, doit pouvoir avec le droit de choisir de mourir si nous ne pouvons plus rien faire (je parle de maladie grave, douloureuse, etc...)
    Bonne chance pour votre combat. »

    = Christophe Michel : Plus de 250 congressistes, délégués de 24 pays, travaillent en ce moment. Débats, prises de position, témoignages se succèdent. Un grand moment !

    Nous vous rappelons notre rassemblement du dimanche 2 novembre à 11h15. Esplanade des Droits de l'Homme au TROCADERO. La presse, nombreuse au Congrès, annonce une large ouverture de notre rassemblement - tant presse écrite que radio et télévision
    Nous vous attendons, le plus nombreux possible, pour montrer notre détermination à faire reconnaître le droit à mourir dans la dignité
    Notre ultime LIBERTE
    Jean-Luc Romero et les délégués d'Ile-de-France
    Pendant le congrès mondial, retrouvez les interventions écrites, les photos et interviews, articles de presse sur : www.admdblog.fr
    Les Jeunes de l'ADMD !

    = Anne-Marie E. : « le 24 octobre 2008 à 07:58. Bravo à tous ces jeunes de l'ADMD !Nous serons tous là , le 2 novembre au trocadéro , personnellement , mon petit fils de 12 ans sera à mes côtés ! »

    Voilà les moins de 18 ans et les plus à l’état civil.   

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photo du Chargé de la Communication de l’ADMD, Frédéric Latour, interviewé par Robert Alaux le 2 novembre sur l’Esplanade du Trocadéro)

  • Jean-Luc ROMERO : ADMD vendredi 31.10.08

    Vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouver. Merci.

    Certains d’entre vous connaissent l’ADMD – Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité – dont romerojlgood.jpgJean-Luc Romero, conseiller Régional d’Ile de France, est le Président. Il fait tout son  possible pour accéder au vœu d’une majorité des français et obtenir une ouverture d’esprit plus grande pour des hommes ou des femmes qui souhaiteraient « partir » dans la dignité.

    Il semble qu’actuellement les dispositions prévues ne soient pas suffisantes pour cela. Et la France va bientôt rester isolée à côté de pays limitrophes qui ont regardé avec compassion la demande de certains de leurs concitoyens.

    Chacun a sa conscience pour cette sorte de choix. Et c’est par souci d’information que je vous donne l’information jointe.  

     

                                                INVITATION  

    REUNION PUBLIQUE A L’HÔTEL DE VILLE DE PARIS


    A l’occasion du 17ème Congrès mondial des associations pour le droit de mourir dans la dignité

    le Conseil d’administration de l’ADMD et les délégués de la région Ile-de-France

     ont le plaisir de vous inviter à une réunion publique

    Vendredi 31 octobre 2008, à 19h00 précises

    (ouverture des portes à 18h45 – accès dans la limite des places disponibles – copie du courriel et pièce d’identité demandées)

     Hôtel de Ville de Paris – Salle des Fêtes – 3, rue de Lobau – Paris 4ème – M° Hôtel de Ville 

    *********************

    Nous vous rappelons notre Rassemblement qui se tiendra sur le Parvis des Droits-de-l’Homme du Trocadéro ( Paris 16ème)
    Dimanche 2 novembre 2008, à 11h15
    Ce sera l’occasion, vous le savez, de rappeler notre combat en faveur de notre ultime liberté et de témoigner notre souvenir à celles et ceux que nous aimons et qui sont partis dans des souffrances qu’ils voulaient éviter et qui leur ont été imposées.

    Pour information, donc. Voire participation pour ceux et celles qui souhaitent en savoir plus.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photo: Jean-Luc Romero)

  • Euthanasie: Dati opposée à Romero

    Vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouver. Merci

          Etat actuel quant à l’euthanasie ou encore état des lieux en face de Rachida Dati de l’ADMD  (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité) dont Jean-Luc Romero est le Président. Information relayée par www.20minutes.fr le 9 octobre.

    «  Dati et Romero s'affrontent sur l'euthanasie 

     Etienne Ansotte AFP/Archives ¦ en illustration: Un kit pour les médecins belges contenant les traitements nécessaires à une euthanasie à domicile

    Pour Rachida Dati, ministre de la Justice, il n’est pas souhaitable de modifier la loi sur la fin de vie. Lors de son audition devant la mission d'évaluation de la loi Leonetti mercredi, elle a préféré envisager un traitement au cas par cas des situations les plus difficiles.
    «Un irresponsable majeur»
    «Si l'application de la loi pose un problème, c'est au juge de discerner les variantes et les exceptions», a-t-elle affirmé en référence à l’affaire Chantal Sébire qui avait relancé la polémique sur l’euthanasie en mars dernier.
    Pour Jean-Luc Romero, président de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), cette déclaration montre surtout la volonté de la ministre de «mettre les patients sous la tutelle des juges, comme si la personne qui souffre devenait un irresponsable majeur».
    La mission «s’apprête à accoucher d’une souris»
    Partisan d’une réforme de la loi Leonetti, Jean-Luc Romero demande au gouvernement de «légiférer en faveur d'une loi de liberté comprenant un vaste plan de réforme des soins palliatifs, aujourd'hui inaccessibles à la grande majorité des Français (...), et un volet légalisant l'euthanasie.»
    Dans un communiqué de presse, l’association déclare craindre que la mission d'évaluation en cours depuis le 16 avril dernier «s'apprête à accoucher d'une souris». Le rapport doit être rendu à la mi-novembre. »
     

    A suivre donc, les jeunes. Le sujet est lourd. Chacun est libre.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr