Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

santé solidarité - Page 5

  • Grippe et pèlerinages

     Il y a sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouver. Merci.

    Ce jour férié, samedi 15 août 2009, spécifique de rassemblements massifs des chrétiens en l’honneur de l’assomption de la vierge Marie, rien n’est annoncé, ni prévu côté grippe.

     

    L’assomption célèbre la montée de Marie, la mère de Jésus le Christ, au ciel.

     

    Certes à la gare SNCF de Lourdes, un important lieu de pèlerinagemondial, il y a les messages diffusés dans les gares SNCF d’importance de par toute la France à propos de la grippe A(H1N1).

     

    Le site de Lourdes, petite bourg des Haute Pyrénées au moment des apparitions à Bernadette Soubirous, la future sainte Bernardette, est envahi pratiquement toute l’année par des voyageurs venus du monde entier par route, par air, par train.

    Un peu plus de calme en hiver, certes. Mais le site des apparitions ne ferme jamais.

     

    Qu’il s’agisse de Lourdes ou d’autres lieux de forts rassemblements, rien à signaler jusque là tout au long de cet été.

     

    S’il y a des pèlerins d’un jour, un nombre certain séjourne 5 à 7 jours.

    Lourdes est d’ailleurs situé dans un contexte de montagnes superbes.

     

    Alors c’est assez drôle l’agitation pour des lieux d’accueil pour des jeunes où on a repérer le passage de la grippe et ces foules en quantité où, c’est certain ; la grippe ne peut que diffuser par les porteurs qui ne vont pas exprimer pour autant la maladie.

     

    Quant aux mesures annoncées pour la rentrée, on ne pourra pas dire que le gouvernement n’a pas pris de précautions.

    Il n’y en a plus que pour la grippe !

     

    Aussi, on a bien entendu, il faut s’attendre qu’avec la renbtrée et les regroupements obligés des jeunes au sein des classes et des établissements d’enseignements, la foule aussi dans le métro, les bus, le RER, la grippe se montre sans se cacher.

     

    Quelque soit le choix fait côté vaccination, il est d’ores et déjà prévu la fermeture généralisée des écoles si les autorités le décident.

    Avec cours récupérables à la maison, devant la télévisison.

     

    Ce qui pourrait ensuite donner des idées.

     

    En pratique, mieux vaut anticiper.

    Il serait judicieux de suggérer aux parents de s’organiser pour prendre qui une journée, qui une autre journée pour accueillir de manière groupée une dizaine d’écoliers, toujours les mêmes si possible, afin de veiller au bon suivi des cours à la télévision, à l’apprentissage des cours - et aux devoirs, pourquoi pas ?

    Le lieu d’accueilpourra être le même ou changer, les jeunes sont mobiles. C’est l’adulte d’astreinte qui changerait. Sauf vocation provisoire !

     

    Ceci résoudrait la question de la garde pour les petits, de la surveillance bienveillante avec conseils pour les plus grands.

     

    Cette partie là ne devrait pas causer de problème.

    En prenant en même temps les mesures prophylactiques et /ou thérapeutiques nécessaires si besoin.

     

    On nous a dit que les anglais avaient des soucis avec le Tamiflu donné trop systématiquement aux enfants outre Manche.

    On nous a dit qu’un décès de jeune en France, 14 ans, n’était a priori pas lié à cette grippe.

     

    Zen ! Relax !

     

    Impossible d’empêcher la grippe de passer ! On ne met pas de barrière à l’air, aux billets de banque sur lesquels le virus survit, à tout ce que l’on touche en collectif, sans parler des habitudes de se serrer la main.

     

    Donc, toujours les mêmes mesures, valable avec ou sans grippe :

    * se laver les mains

    *éternuer à distance des autres

    Quant au port du masque… voyez selon les consignes, le médecin, etc…

     

    La grippe étant surveillée à outrance, on subit les retombées de ce pistage constant.

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr

  • Enfants cobayes: Scandaleux !

    Il y a sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouver. Merci.

     

    C'est tout à fait par hasard que je viens de me retrouver en tête-à-tête avec ces 2 vidéos.

     

    Une chose est d'avoir vu passer l'information en articles, autre chose est d'entendre en parler en direct les familes concernées.

    Des familles objets, aux enfants transformés en "animal éprouvette".

     

    Des voix multiples s'élèvent à props de la maltraitance animale.

    Et là ? 

    Rien ? 

     

    Je vous laisse apprécier.

    En ayant conscience que si l'on s'en est pris à ces enfants là, rien n'empêche que l'on s'en prenne à d'autres jeunes.

     

    Ce n'est pas le lieu, cet impensable à New York, qui est le pire.

     

    On ne supporte pas les "cris" des animaux de laboratoire. Ils bénéficient de sédatifs ou autres.

     

    Les enfants, eux, n'ont rien de tel. Trop cher.

    Et puis ces enfants sont considérés comme des sous-enfants. 

     

    Naître ou vivre dans un milieu défavorisé suffit pour perdre sa dignité humaine.

     

    Les droits de l'homme ?

    Inconnus dans cette institution new-yorkaise !

     

    Je suis très en colère. Très choquée. Très malheureuse pour ces enfants, souvent décédés à la suite de ces super-mauvais traitements.

     

    On connaissait les animaux de laboratoire. 

    On découvre les enfants cobayes. 

     

    En allant sur Google on introduit l'un ou l'autre de ces 2 liens - l'un pour la partie 1, l'autre pour la partie 2 -

    http://www.dailymotion.com/relevance/search/les+enfants+cobaye+/video/x52li6_les-enfants-cobaye-part-12_news

    http://www.dailymotion.com/relevance/search/les+enfants+cobaye+/video/x52loa_les-enfants-cobaye-part-22_news

    et l'on écoute et voit.

    Moins de 18 ans, je ne voudrais pas qu'en France on vous traite ainsi. Ce serait affreux ! Inhumain ! 

    Contact : Francoiseboisseau@wanadoo.fr

  • Grippe A(H1N1) et 14 juillet

    Il y a sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouver. Merci.

     

    Les enfants vont bien, merci !

    avions 14 7 08 ouest planchat 002.jpgJamais les colonies et centres de vacances n’ont conu un tel suivi. avions 14 7 08 ouest planchat 003.jpg

     

    A la rentrée scolaire, on peut imaginer que l’on n’hésitera pas à fermer les établissements pour une semaine à dix jours si la grippe montre un peu d’ampleur.

     

    On peut espérer ne rien oublier d’autre d’important, côté santé, à force de ne voir que par cette grippe.

    Faire de la prévention, je suis pour.

    Que cela tourne à l’obssession, c’est une autre affaire.

     

    En tout cas, cet épisode de colonie de la Bred habitue la polulation à voir le masque porté.

     

    Quant aux voyageurs du TGV ayant frayé avec la colonie, un peu de raison.

    Les virus, de la grippe ou d’autres pathologies, ne sont pas enfermés dans des bocaux hermétiques.

    Ils circulent. Sans s’annoncer. Sans se montrer. Chaque jour un peu plus.

     

    Et c’est normal.

    Je rappelle au passage qu’un billet de banque permet la survie du virus de la grippe durant 24 heures. C’est le CDC d’Atlanta qui a informé de cela. Et un billet ça circule ! sans la moindre traçabilité entre personnes.

     

    Je suis un peu surprise, à côté de cette médiatisation intense de cas d’enfants de la Bred, de voir s’accoler les troupes appelées à défiler demain, 14 juillet.

    Je ne pense pas que ces jeunes militaitres, a priori en bonne santé, soient tous en train de se gaver d’antiviraux à titre préventif.

    De même pour le public entassé sur le trajet, friand à juste titre d’un spectacle impeccable et réussi.

     

    Toujours demain, la garden party de l’Elysée va voir déferler des centaines de personnes avec une certaine proximité.

     

    Alors veiller, surveiller, traiter quand cette grippe dernière-née se présente, j’en suis bien d’accord.

    En envahir le quotidien ?

    A chacun d’apprécier.

     

    Je m’interroge sur les 100 millions de doses de vaccins réservées. La moitié eût largement suffit, semble-t-il.

     

    Qui en sera frappé ?

    A priori les soignants, sans doute obligés de se vacciner.

    Et puis qui ????

     

    Qui va payer ?

    Nous ?

     

    A suivre, de loin.

    On a compris la conduite à tenir.

    On appelle son médecin ou le médecin local si on est en vacances loin de chez soi et que l’on pense « être grippé ».

     

    Surtout, les moins de 18 ans et les autres, on n’oublie pas de profiter de l’été, en vacances dans son lieu de vie des 11 autres mois ou accueillis en famille ou ailleurs.

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photos archives personnelles : de chez moi côté ouest, des avions à l’horizon lors du défilé du 14 juillet 2008)