Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Sonia Choquette (4,5,6):Les leçons et le but de l'âme

    Leçon de l'âme 4 : Impliquez vos sentiments p 49 à 58

    La pensée est créatrice mais il faut l'émotion, le sentiment pour lui donner un dynamisme efficace. « Un rêve est un don de Dieu. Lorsque vous avez un grand désir pour quelque chose, votre esprit se joint à votre cœur et insiste sur son accomplissement. Connecter l'esprit au cœur est essentiel pour que la force créative soit relâchée. »

    Jessica, une cliente de Sonia, a écrit des scripts de film et a toujours su que ses souhaits seraient réalisés. « Elle était pétillante de créativité. En aucun cas, elle n'a été distraite par l'incertitude au sujet du futur. » Jessica a obtenu beaucoup de succès. « Elle a réussi avec ses intentions parce qu'elle aimait ses créations et que son ardeur attirait un enthousiasme sans fin chez les autres. » A l'inverse Tom, autre client, laisse l'ego miner ses souhaits ; il a peur de laisser son cœur agir ; son esprit doute, s'inquiète d'une erreur possible ; au final Tom garde son emploi d'enseignant en étant inquiet, déprimé, anxieux au lieu de suivre son désir d'aller vivre dans l'ouest dans les montagnes.

    La nature de votre sentiment – et non pas votre ego ou votre intellect – fait fonctionner le processus créatif. L' « esprit est comme une voiture qui peut vous transporter jusqu'à vos désirs. Vos sentiments sont le combustible qui la fait fonctionner et lui permet de se déplacer. »

    Leçon de l'âme 5 : Vous créez en images (p 59 à 70)

    « Une image vaut mille mots ».(...) « La Loi divine affirme que chaque image tenue constante se matérialisera. » La chaise sur laquelle on s'assied a été créée par une visualisation soutenue qui s'est concrétisée. Pour construire une maison, il faut avoir une vision claire de ce qu'elle sera, pièce par pièce. De même pour tout, y compris un lien avec le divin. Pour ne pas tourner en rond, il faut avoir une vision de la destination concrète et précise, outre la métaphore de la pensée comme véhicule de la créativité et celle de l'émotion comme essence. Si votre vision / visualisation est vague, il n'y a pas de création. Et il faut que cette vision soit maintenue constante dans le temps. « Voir clairement et en détail façonne le monde physique »

    Sonia donne plusieurs exemples dont celui d'Adam, qui est à l'époque de la rédaction du livre un adolescent qui a l'aptitude de voir les organes malades d'autrui. Ce qui lui a permis de guérir, par exemple, l'astronaute de la NASA, Edgar Mitchell, en lui faisant visualiser des photographies de pancréas sains ; en 4 mois, le cancer du pancréas de Mitchell a disparu sans jamais revenir L'histoire d'Adam se trouve sur Amazon.com dans deux petits livres aux titres de « DreamHealer et DreamHealer2 ».

    Un autre exemple concerne Sonia; il s'agit du besoin d'un lave-vaisselle alors qu'elle et son mari, jeunes mariés, manquent de moyens financiers. Elle visualise, encore et encore, le lave vaisselle chez elle – et non l'argent – et, finalement, le propriétaire paye cet outil en promotion.

    Une vision vague ne génère pas de création. Plus la vision est définie, simple et claire, plus vite vient le résultat qu'il s'agisse de désirs matériels ou émotionnels. Le travail consiste à «  maintenir la vision ».

    Leçon de l'âme 6 : Vivez dans le présent (p 71 à 85)

    L'action est possible au présent, dans l'ici et maintenant où nous est donnée toute l'énergie nécessaire. Pour vivre dans l'instant présent il faut « détermination et discipline ». L'ego, lui, vit dans le passé ou le futur ; il  doit donc « être entraîné à vivre dans le présent ». Vivre dans le présent peut aider à guérir un passé douloureux. De plus, en vivant « dans l'ici et maintenant » la qualité du futur peut être améliorée. Si notre famille ou nos amis nous ont blessé, on doit « pardonner et continuer à avancer ». Les « proches font partie de votre école d'âme » et « vous les avez choisis ». Ils sont là « pour faire grandir votre âme ». « Votre père et votre mère sont les vaisseaux sacrés qui vont ont ouvert le passage vers l'école de la Terre, et ils doivent être respectés et honorés pour avoir accepté de le faire ». (…) « Voyez votre famille comme une partie de votre curriculum de l'âme » (…) « Aimez ces gens et réalisez qu'ils fouillent gauchement à travers l'école de la Terre, comme vous le faites. Aussi longtemps que vous êtes ici, vous êtes tous des étudiants, apprenant ensemble, et les uns des autres. Si vous avez des attentes réalistes de votre famille et des autres, cela vous aidera à vous libérer du passé et du futur, et vous commencerez à vivre dans le présent. Remarquez ce qui est réel et vrai dans votre vie présentement, même si c'est pénible. Si vous vous sentez blessé, soyez conscient à quel point ce sentiment est intensément vivant. Si vous portez attention, vous constaterez que la plus grande partie de votre souffrance ne vient pas du présent, mais découle d'une peur d'un futur tourment qui pourrait être trop grand à supporter. »

    Sonia donne le cas de Michael publicitaire, dont l'âme a besoin de se dire par les arts : musique, poésie, etc...Il a peur de tout perdre en changeant de voie et vit très mal, toujours dans ce futur de crainte s'isolant de sa famille qui envisage de le quitter. Rencontrant Sonia il accepte, pour un mois, de vivre au présent. Pour s'y tenir, Michael et sa famille – femme et enfants - s'équipent chacun d'un sifflet autour du cou. La consigne est de siffler « chaque fois qu'on le surprendrait à vivre dans le futur ». Après trois semaines, fatigué des coups de sifflet, il décide de se centrer, vraiment, sur le présent. Sitôt ce choix fait Michael re compose, re écrit, joue, lance deux groupes musicaux dont un avec ses enfants. Et cela marche. Michael n'a plus « le temps « de penser au futur. Mais si j'arrive à trouver une minute pour y penser, il s'avère très prometteur ».

    Pour s'entraîner à rester « centré dans le présent » « devenez conscient des couleurs, senteurs, lumières, textures, paysages, goûts, sons et énergies. Portez attention au fait que, plus vous restez longtemps dans le moment présent, plus vos sens enregistrent intensément le monde. Sentez le pouvoir et la liberté qui reposent dans l'instant. Lorsque vous vous concentrez dans le « maintenant », vous avez l'opportunité et la capacité de choisir et de focaliser sur ce que vous désirez ».

    Suite demain.

    contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr

  • Sonia Choquette (1,2,3):Les leçons et le but de l'âme

    Le livre de Sonia Choquette, conseiller en vie spirituelle, « Les leçons et le but de l'âme – Un guide canalisé sur la raison pour laquelle vous êtes ici » lui a été inspiré par des êtres de lumière appelés émissaires du Troisième rayon. Le porte parole de ces émissaires est un guide du nom de Joachim. Ces émissaires ont donné à Sonia « une instruction directe sur la manière d'accomplir notre but sur Terre ». Le livre devait comporter 22 leçons, 22 étant le nombre sacré reflétant le monde métaphysique, 22 étant la fondation de toute chose dans la Kabbale, 22 faisant référence à l'alphabet hébreu, 22 étant le nombre de lames majeures du tarot. Les guides ont écrit à travers Sonia, chaque chapitre instruisant par rapport au précédent. Il est grand temps maintenant d'ouvrir notre cœur pour apprendre toutes les leçons de l'âme et pour élever notre vibration sur la planète. Les tsunamis et autres catastrophes s'aggraveront si notre énergie ne devient pas plus aimante et plus élevée. « Plus vite nous élèverons notre âme individuellement, et plus vite nous guérirons collectivement la souffrance sur la planète. » (p 10) La plus grande partie de ce livre de Sonia a été dictée par les guides ; les exemples en italique sont de Sonia et n'ont pas été guidés.

    Les émissaires introduisent le livre en rappelant ceci : le but de la vie sur la Terre est d'évoluer « d'un être mortel, limité et borné par l'ego vers un être illimité, divin, immortel et incarné par l'esprit. La Terre est votre salle de classe. C'est le seul endroit dans l'Univers où vous pouvez physiquement faire l'expérience de vos créations sur place. » (p 11) Pour ce travail vous n'êtes pas seul : les anges, les guides, les êtres de lumière dictant ce livre et votre Moi supérieur sont là pour vous assister. La Terre est une école d'opportunité et vous apprendrez tous vos leçons de l'âme. Comme chaque cellule du corps, chacun, chaque âme, « contribue à la croissance personnelle de la santé de l'humanité comme un tout. » (p 13) En progressant vous aidez les autres ; et les efforts des autres vous aident aussi. A l'inverse si un organe est malade il fait souffrir le corps. En mettant en pratique les leçons de l'âme, notre vibration s'accroît et nous rajeunissons donnant de l'énergie à tous ceux que nous croisons. A la fin de chaque leçon, quatre stades d'apprentissage sont indiqués pour savoir où l'on en est : étudiant, apprenti, compagnon, maître. On peut être étudiant pour une leçon et compagnon pour une autre leçon. L'âme voyage d'une vie à l'autre et le libre arbitre fait le choix de progresser vite ou lentement.(p 19) Persévérez avec les enseignements qui sont un défi pour vous et demandez de l'aide ; car comme être divin rien ne vous limite sauf vos pensées.

    Partie I : Apprenez à utiliser votre pouvoir créatif.

    Leçon de l'âme 1 : Vous êtes un être immortel divin (p 23 à 30)

    « Vous êtes un être immortel divin – un précieux enfant de l'Univers. Votre but fondamental sur Terre est de reconnaître votre vraie nature en tant qu'être créateur spirituel. Toutefois, votre ego, qui est lié à votre mortalité physique, combat cette vérité de toutes les façons possibles dans le but de maintenir un contrôle sur vous, vous faisant oublier votre réelle identité et vous jetant dans la confusion et le désespoir. Lorsque vous reconnaissez que vous êtes un être immortel divin, avec le pouvoir de créer et de maîtriser plusieurs capacités, le trouble et le désespoir cessent donc ; et votre expérience humaine devient joyeuse, calme et paisible. Si vous ne reconnaissez pas votre divinité et permettez plutôt à votre ego de vous définir, vous demeurez craintif, malheureux et coupé de votre vrai but sur Terre – et vous êtes incapable d'exprimer votre esprit créatif. ». L'alchimie était et est « le processus de changer l'initiative de votre ego en l'or de votre esprit. »

    Etre un être immortel divin veut dire que « vous n'êtes pas votre corps, votre personnalité ou votre ego ; vous n'êtes pas non plus votre passé ou votre futur.(...) Vous êtes esprit – une fougueuse et céleste intelligence créée par Dieu et illimitée en nature. » En tant que tel vous appartenez à une famille humaine où tous les gens sont connectés « comme dans un corps divin singulier ».» Vous êtes un enfant de Dieu.

    Ce qui bloque votre conscience c'est l'ego, l'ego attaché au corps – notre véhicule terrestre. L'ego est craintif, manipulateur et veut tout contrôler. L'ego génère les peurs, les craintes, le doute, l'insécurité, le négatif. Il limite et prétend tout contrôler. Que faire ? Les émissaires indiquent : « Riez de votre ego - affectueusement, bien sûr - et ignorez ses perceptions. Ce n'est pas la voix de votre moi essentiel et il ne transmets pas la vérité. »

    Sonia conte comment elle a découvert que nous sommes divins ; d'abord à 11 ans par sa meilleure amie, Sue ; puis en parlant avec sa mère à 14 ans et ensuite avec son mentor spirituel le docteur Tully. Sonia ajoute « Nous sommes des êtres divins et les cellules de notre corps le savent. Plus tôt nous l'accepterons, plus tôt nous deviendrons plus paisibles. Nous avons besoin de comprendre cela maintenant afin de cesser d'agir par la peur et de nous jeter, nous-mêmes et les autres, hors de notre amour de soi. »

    Leçon de l'âme 2 : Vous êtes un cocréateur avec le Divin. (p 31 à 40)

    « Vous êtes un cocréateur avec l'Univers ; et chaque geste de votre vie reflète la façon dont vous utilisez actuellement votre pouvoir créateur. Ceci inclut votre santé, la qualité de vos relations, votre statut matériel, la satisfaction ou l'insatisfaction déroulant de vos expériences quotidiennes et de votre travail. » (…) « Il y a des principes immuables, dictés par Dieu, qui gouvernent la façon dont le monde physique naît. Si vous agissez conformément avec ces préceptes sacrés, vous réaliserez tout ce que vous souhaitez. » Sinon, il y aura copie de ce que l'on a vu faire ; ainsi on peut créer, pas intentionnellement mais par de mauvais exemples la pauvreté, la maladie, la chômage, etc...Si, par exemple, votre mère a généré des dettes, il y a de fortes probabilités que vous fassiez de même. Il ne s'agit pas là de faute mais d'erreurs répétées, de modèles, transmis de génération en génération. Il faut arrêter ces pensées inconscientes en créant autrement. « Chaque nouvelle vie se poursuit exactement là où la précédente s'est terminée.(…)Par exemple, si vous étiez improductif et particulièrement dépendant lors de votre dernier passage sur Terre, et que vous n'avez pas appris comment rediriger votre créativité pour devenir plus productif, vous allez continuer à faire face aux conditions de manque dans vos apparitions subséquentes sur la planète, jusqu'à ce que vous appreniez à manifester quelque chose de différent. »

    Sonia cite le cas de Rita, sa fille et sa mère qui ont toutes les trois un excès de poids ; après échanges, Sonia montre à Rita qu'elle et sa fille recréent et perpétuent un modèle hérité des parents. Comme cocréateur, le modèle peut être changé. Rita s'y est mise avec l'aide du divin et a réussi, perdant 27 kilogs et beaucoup de ressentiment. Sa fille s'y met aussi. Accepter sa créativité permet de mettre fin aux erreurs répétitives transmises de vie en vie, de génération en génération.

    Leçon de l'âme 3 : La création commence avec la pensée (p 41 à 48) .

    Les pensées créent de deux façons : consciemment car alignées sur les Lois divines ; ou inconsciemment car manipulées par le chaos du monde, l'ego et le règne du doute, les peurs, la maladie, le stress, la douleur. Une intention, un objectif clair permettent d'obtenir ce qui est désiré. Sonia donne l'exemple de sa fille qui a tordu un pneu d'une voiture neuve sur un nid de poule ; cette demoiselle a insisté concentrée sur son but, sans jamais douter, pour une réparation sans frais ; ce qu'elle a obtenu avec une lettre d'excuses du vendeur.

    « Aucune pensée n'est neutre ou bénigne ». Toute croyance a du pouvoir et manifestera quelque chose. Les pensées négatives, nuisibles, sont à surveiller pour les éliminer afin de laisser place aux pensées positives.

    Bonne lecture ! (suite demain)

    contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr

     

  • Jean Prieur, Brigitte Bardot

    Jean Prieur, Brigitte Bardot,Jean PRIEUR a été un des piliers de l'association U.S.F.I.P.E.S. - Union Scientifique Francophone pour l'Investigation Psychique et l'Etude de la Survivance, 15 rue Jean-Jacques Rousseau, 75001 Paris Tél 01 42 33 37 44. Le 10 novembre 2014 il a fêté ses 100 ans, bien entouré, Brigitte Bardot lui ayant adressé la lettre affectueuse qui suit.

    « La Madrague 10 novembre 2014. 20 x 5 ou 5x 20 fois vos 20 ans, bravo mon cher « Jean Prieur ». Vous représentez un siècle d'exemple, un siècle mis à la disposition de la recherche de « l'âme des animaux ». Que toutes ces petites âmes illuminent ce merveilleux jour d'anniversaire. Je vous envoie 5 x 20 baisers très tendres pour accompagner les années à venir ! A consommer sans modération. Brigitte Bardot » Cela écrit d'une belle écriture ronde et éclairé d'une marguerite dessinée à 9 pétales et deux feuilles.

    Pour évoquer Jean PRIEUR, je cite l'article publié en page 38 du bulletin n°138 de novembre 2014 de l'U.S.F.I.P.E.S.

    « Ce 10 novembre 2014 a été fêté le centenaire de l'écrivain Jean PRIEUR. Bien connu des spirites et de notre association, Jean Prieur avait participé avec André Dumas à l'ouverture de la salle de l'Usfipes qui porte toujours le nom de ce dernier. Jean Prieur a également animé notre association pendant de nombreuses années. Il en a même été le Président . L'honneur qui lui a été rendu ce jour par la ville de Cergy, où il vit aujourd'hui une retraite paisible, a été l'occasion d'une grande fête. Elle s'est passée dans la grande salle municipale de la ville de Cergy, qui a permis d'accueillir tous ses nombreux amis de la presse et de la radio, et tous les artistes venus fêter l'événement et animer le repas par des musiques et chants lyriques. Une magnifique fête selon tous les invités. Cette soirée dînatoire a débuté par la remise d'une médaille par la maire de Cergy et s'est poursuivie dans la joie. Jean Prieur y a même chanté ! (Rappelons qu'il avait déjà été médaillé de la ville de Paris, comme importante célébrité). Professeur de français, il a enseigné dans différents pays et est considéré comme un grand érudit. Connus du monde entier, ses livres continuent d'être édités et on peut se les procurer facilement. Ils traitent de sujets variés tels religions et spiritualité, sciences humaines, nature et animaux... mais également de sujets d'avant-garde comme « Les morts ont donné signe de vie », « Cet au-delà qui nous attend », « Les témoins de l'invisible », « L'âme des animaux »...pour n'en citer que quelques uns. Enfin, il est surtout connu pour voir étudié les phénomènes paranormaux et les avoir traités à la fois en historien et en philosophe. Notre bibliothèque détient certains exemplaires de ses œuvres, probablement introuvables aujourd'hui. Il vous est possible de les consulter ou de les emprunter. Renseignez-vous sur place. »

    Allez voir des articles de Jean PRIEUR sur son blog : jeanprieur.over-blog.com. Je vous recommande l'article intitulé « Notre-Dame de Paris », avec son Avertissement en fin de texte à propos des messages reçus de l'au-delà. Il est conseillé, à ce sujet, " de lire, entre autre, dans le module « Catégorie » à la rubrique « Informations, Questions/Réponses » : « Les disparus ne savent pas tout » et « Spiritualité dans l'au-delà ? » ". Bonne recherche ! 

    contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr