Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Sonia Choquette (12,13): Les leçons et le but de l'âme

    Partie II : Travailler avec la Loi divine

    Leçon de l'âme 12 : Tout est dans l'ordre divin (p 153 à 166)

    « Tout ce qui se produit sur le plan humain est dans l'Ordre divin, en tout temps. Peu importe ce qui survient, votre âme a choisi de l'expérimenter à cause des opportunités qui lui permettent de grandir. Ce que vous rencontrez sur Terre vous renvoie, personnellement et collectivement, exactement à ce que vous avez créé, à partir de votre attention et de vos choix. L'ordre ou le chaos que vous voyez à l'extérieur, dans le monde, reproduit simplement l'harmonie ou la discorde que vous avez choisie à l'intérieur. La Loi spirituelle décrète que, pour chaque pensée, décision et action que vous exprimez extérieurement, vous expérimentez en retour la même énergie.

    Rien n'est aléatoire, désordonné ou irrégulier. Chaque événement est la conséquence d'une action individuelle antérieure ou d'un groupe d'actions de votre part – que ce soit dans cette vie ou dans celles passées, alors que la spirale de la créativité se poursuit d'une incarnation à une autre. Dieu n'essaie pas de vous enseigner quelque chose lorsque la vie est difficile. Le Créateur reconnaît seulement votre Divinité. A la place, vous apprenez vous-même à devenir conscient de votre Essence sacrée, et vous le faites par le biais de l'expérience humaine.

    Cette leçon vous met à l'épreuve parce que ce que vous subissez ou observez ne semble parfois pas du tout avoir de logique ou de sens. Néanmoins, la Vérité divine prévaut. En tant qu'être immortel et spirituel, acceptez ceci – en dépit des apparences - : il y a un ordre implacable dans l'Univers auquel vous pouvez faire confiance.

    En fin de compte vous allez tous survivre, apprendre, grandir, guérir et retrouver tous votre Créateur. Comment tout cela se déroule est déterminé par vous. Le chemin pour retourner vers Dieu est celui de l'école de la vie, et vous y passez autant de fois que vous en avez besoin, dans le but d'apprendre. En tant qu'esprit, vous êtes éternel.

    Une cliente de Sonia, autrichienne et journaliste, est démoralisée par les souffrances observées lors des guerres. Entendant la leçon de l'Ordre divin, « elle l'a comprise de travers – comme si les tragédies étaient dictées par Dieu, ou pire, que les êtres vivants avaient mérité de vivre de telles atrocités ».

    « En fait, la Lumière éternelle n'excuse pas la barbarie ni n'admet la mort. En dépit des apparences, l'esprit humain ne peut pas être tué. Peu importe à quel point votre ego ou quiconque est malade ou dérangé, ou combien vos choix sont destructeurs. A un niveau spirituel, vous êtes ici pour apprendre à utiliser vos pouvoirs créatifs correctement, et vous le ferez éventuellement alors que vous passerez d'une vie à une autre. Indépendamment de ce qui arrive et des événements monstrueux qui peuvent se produire, le Moi Supérieur poursuit sa route et continue à grandir. L'unique manière de comprendre ceci est de directement vous opposer à la manifestation de vos décisions, incluant la brutalité.

    L'Univers opère conformément à la Loi spirituelle impartiale. Il n'y a personne là-haut vous jugeant à savoir si vous êtes un bon garçon ou une bonne fille, prêt à vous punir pour vos erreurs à tout moment. Au contraire, Dieu est seulement amour, et vous avez été créé à l'image de cet Etre sacré, comme des créateurs. Ce qui semble vous arriver de façon aléatoire est en fait ce que votre âme a choisi pour votre épanouissement, peu importe à quel point c'est douloureux, atroce ou effrayant. Vous apprenez à travers vos expériences, et votre progrès est finalement tout ce qui importe au cœur de vous-même. La plus importante de toutes les leçons est qu'il n'y a pas de mort.

    L'âme apprend en spirale, et non pas par des chemins directs ou linéaires. Par conséquent, ce que vous rencontrez aujourd'hui peut avoir été initié il y a bien longtemps et se réaliser maintenant. De plus, avant d'être incarné, alors que vous êtes un esprit, vous choisissez la direction de votre apprentissage. Vous pouvez effectivement décider de subir la peur et la souffrance dans le but de comprendre quelque chose de nouveau. Le chemin que vous sélectionnez peut horrifier votre ego dans le moment présent, mais cela sert la cause de votre Moi Supérieur. Tout ceci fait partie de

    l'Ordre Divin ».

    La journaliste autrichienne a expérimenté la guerre au cours de plusieurs vies et sous différentes formes : commandant des troupes, sauveteur, soldat. Pour son incarnation actuelle, son âme voulait être témoin de la douleur et de la destruction. Elle n'avais pas saisi, au départ, sa mission spirituelle : aider les autres par ses reportages à prendre conscience de leurs mauvaises décisions. Son cœur était compatissant à autrui et son chemin dans l'Ordre divin, comme toute croissance, pouvait se révéler très douloureux.

    A l'occasion, prenez du recul et envisagez la vie dans son ensemble. Vous êtes un esprit et qu'importe à quel point vous souffrez dans votre forme humaine puisque « vous êtes un créateur qui ne meurt pas et ne peut pas mourir. Le corps va et vient, et les émotions ont des hauts et des bas. L'esprit lutte pour garder le contrôle, mais toutes ces activités font partie de votre existence physique temporaire. Plus vous vous identifiez à votre ego limité, plus il vous est difficile d'accepter l'Ordre divin. Ce n'est que lorsque vous vous rappelez que vous êtes un être spirituel immortel, vivant dans un corps éphémère, et que vous êtes ici sur la planète pour expérimenter et apprendre à créer de façon responsable, que tout prend une signification.

    Lorsque vous acceptez que vous organisez le cours de vos expériences pour faire grandir votre âme, la vie ne semble plus si décourageante, hasardeuse et angoissante. A la place, elle se transforme en d'intrigantes possibilités. Vous commencez à comprendre que la Terre est un immense laboratoire et que vous êtes ici à tremper dans vos créations. Certaines sont glorieuses, alors que d'autres sont affreuses. Les merveilleuses expériences sont vos victoires et découvertes, tandis que les mauvaises vous mènent à des catastrophes. Chaque progrès enseigne quelque chose et fournit une opportunité d'apprendre davantage.

    Regardez au-delà du phénomène physique linéaire et du monde des apparences dans le but de retrouver les leçons de votre vie. En utilisant votre imagination, essayez de voir avec les yeux de votre âme éternelle qui voyage d'une incarnation à l'autre, plutôt que par le biais de votre ego, lequel est coincé dans la peur.

    Jacqueline est en colère contre la vie et Dieu car son mari, Philippe, est devenu handicapé suite à une crise cardiaque. Philippe menait une vie saine. Où est l'Ordre divin ? Où est la justice ? Qui va prendre soi de moi ? Or, dans d'autres vies, Philippe a été un militaire qui commandait, étranger à l'affectif et à l'amour. Il a choisi, dans l'incarnation actuelle, d'abandonner tout contrôle sur sa vie, devenant vulnérable et dépendant par la crise cardiaque bien que cela soit « épouvantable pour l'ego et démoralisant pour son corps ». Philippe est tout à fait en adéquation avec son plan sacré.Entendant cela, Jacqueline réalise que son mari a pris son handicap beaucoup mieux qu'elle. Quant à elle, en vies passées, elle s'est beaucoup effacée, servant les autres. Et maintenant son âme se voulait adulte autonome, ce qui arriva suite au handicap sévère de son mari. Elle a dû travailler pour régler les factures médicales et les faire vivre tous les deux, « autosuffisante et émotionnelle forte en dépit de ses peurs. Bien que, avec la perspective de l'ego, ce qui leur était arrivé était horrible, à un niveau spirituel, cela s'alignait parfaitement avec leur intention de grandir.. et c'est ce qu'ils ont fait ». L'esprit analytique ne comprend pas cela alors que l'Ordre divin, dans leur vie, est clair en regardant par les yeux de leur Moi Supérieur en référence à leurs incarnations antérieures. Et Jacqueline, quelque part, savait car, quand la crise cardiaque avait eu lieu, elle s'était demandé si cet événement jouait un rôle dans sa croissance spirituelle.

    « Une fois que vous acceptez l'Ordre divin, votre plus Grande conscience commence à vous révéler directement les plans et les intentions de votre âme. Même si vous ne comprenez pas cela intellectuellement ou émotionnellement, tel que cela se déroule, la vie commencera à avoir plus de sens.

    Il n'y a aucune façon pour vous de comprendre le plan de votre âme à un niveau mental parce que l'intellect fait partie de l'ego, votre moi temporaire. Toutefois, vous comprendrez intuitivement la voie de votre esprit quand vous ferez confiance à la plus grande Sagesse ».

    Est-ce pour cela que Mark, à 17 ans, a hérité d'un oncle non connu ? Oui a indiqué Sonia car, dans d'autres vies, esclave, il avait durement travaillé et vécu. Cette fois, son esprit a choisi de recevoir en argent ce qu'il avait donné aux autres physiquement. Mark observe qu'étant moins stressé avec cet argent, il reste seul et pas plus heureux. Sonia remarque que l'Etre intérieur de Mark « voulait savoir si la richesse était source de bonheur ». Il a maintenant la réponse.


    « Ne jugez pas les événements et les expériences comme bons ou mauvais conformément au point de vue de votre ego. Tout ce qui arrive est dans l'Ordre divin dans le but de soutenir la détermination de votre âme à grandir ».

    Georgina, à 30 ans, ne comprend pas pourquoi son fils souffre du syndrome de Down (trisomie 21). Cet enfant, en vie antérieure, a été moine bouddhiste pratiquant le détachement. Son choix a été de naître ainsi expérimentant le détachement sous cette forme extrême. Georgina ayant été pour lui une élève dévouée dans le passé, elle a été « jumelée avec son esprit dans cette vie pour apprendre le lâcher prise ». Découvrant le Plan divin, la paix vient en elle « Tout cela a du sens. Je peux le faire avec lui » a-t-elle dit. Sonia la rencontre des années plus tard, son fils ayant un emploi et un diplôme d'études secondaires. « Il est ma plus grande joie, a-t-elle dit. Il m'a enseigné à voir avec mon cœur – pas seulement avec mes yeux. Je suis si reconnaissante qu'il m'ait permis de servir sa magnifique âme une fois de plus ».

    « Plus vous réussissez à percevoir chaque circonstance comme étant ce qui apporte l'eau au moulin de votre croissance spirituelle, plus vous devenez fort. Toutes les circonstances deviennent des possibilités pour votre cheminement. Alors que vous continuez à accepter l'Ordre divin, le voile entre le passé et le présent s'amincit, tandis que votre Moi Supérieur témoigne du parfait exemple caché derrière chaque événement.

    Regardez chaque aspect de votre vie à travers le filtre de l'Ordre divin, acceptant que chaque chose arrive pour une raison. Cela vous permet un calme intérieur accru, peu importe la confusion qui vous entoure. Atteindre la paix personnelle est la plus grande leçon de votre âme, et cela assure le plus haut niveau de créativité ».

    Leçon de l'âme 13 : Inversez vos perceptions (p 167 à 180)

    « Inverser vos perceptions de sécurité. En dépit de ce que vos émotions et votre intellect vous disent, votre sécurité et votre soutien ne sont jamais contrôlés par quelque chose ou quelqu'un d'autre que votre Créateur. Vous ne pourrez pas être vraiment libre dans votre esprit à moins que vous ne changiez votre conscience.

    Votre ego vous joue des tours, vous asservissant à des apparences qui semblent réelles, mais en fait, ne le sont pas – ou du moins ne sont pas permanentes. L'Univers et tous les gens et événements sont en évolution et en mouvement constant. Rien n'est fixe ou immuable sur le plan physique. Cela peut paraître ainsi parfois, mais à tout moment, tout peut changer – et tout change ».

    Pour changer une situation, « acceptez ce qu'elle est dans le moment présent, puis inversez simplement l'attention et la manière de penser qui l'a créée ». (…) « Pour créer quelque chose d'autre, choisissez des croyances différentes ».

    « L'inversion est la manière de détruire. C'est un outil important à posséder puisqu'il y a tellement de vos créations qui ne sont pas comme vous les voulez. Savoir que vous pouvez annuler les choses aussi facilement que vous les générez rend la salle de l'école de la vie beaucoup plus invitante ».

    Larissa a connu un mariage désastreux, douze ans durant. A 46 ans elle désirait très fort débuter une carrière de comédienne et chanteuse. Ce qui arriva très vite. Mais tout de suite après elle paniqua, son ex-mari voulant réduire fortement la pension alimentaire pour ses deux enfants. Sa confiance en sa carrière qui allait bien s'était envolée. Ce manque de confiance la rendait dépendante de lui. Sonia lui suggéra « d'inverser sa dépendance envers lui et de la remettre à qui elle revenait : directement dans les mains de son Moi Supérieur et du Divin ». Larissa n'a pas cru cela : ce n'est pas Dieu qui allait nourrir les enfants ! Après huit mois de bataille en justice, elle a perdu, sa carrière battant de l'aile. Paniquée, elle appela Sonia pour lui demander si elle devait faire appel. A nouveau, Sonia lui suggéra « d'inverser son attitude et de compter sur son Moi Supérieur et sur Dieu pour prendre soin d'elle. Larissa a accepté n'ayant plus d'autre choix. Motivée par la peur, manquant d'argent, elle plaça « sa sécurité et son soutien entre les mains de Divin ». Trois plus tard, Larissa trouvait un petit rôle régulier à la télévision locale et avait obtenu trois rôles bien payés pour des publicités nationales.

    « La Loi de l'inversion fonctionne même lorsque vous êtes effrayé ». Il est difficile de se dire d'être sans inquiétude alors que les factures sont là, de se convaincre d'être en bonne santé alors que la maladie vous dérange, ou encore que l'on vous aime alors que nul ne semble se soucier de vous. « Ne niez pas ce qui vous effraie ; cessez simplement d'y penser sans arrêt ou de devenir hypnotisé ou asservi par cela comme si ça devait l'être en permanence ».

    « Ma mère résumait bien cette loi lorsqu'elle disait : « Tout ce que vous percevez comme vrai ne l'est seulement en tant que « maintenant » ou « hier » . Vous n'avez pas encore créé demain ». A Orlando, Sonia a entendu une femme parler du pouvoir de l'inversion. Il s'agissait de sa fille, déprimée, alcoolique et droguée. La maman a refusé d'être d'accord avec ce qu'elle percevait et a fait ainsi. « J'ai décidé d'affirmer que son âme changeait et choisissait la santé chaque fois que je discutais avec elle, que je pensais à elle ou que j'entendais les autres parler d'elle. Je me suis concentrée à ce qu'elle inverse ses dépendances en se connectant avec son Créateur pour trouver la sécurité plutôt que de compter sur les drogues et d'autres habitudes destructrices ». Elle a ignoré sa famille et les médecins qui lui disaient qu'elle se trompait. « J'ai demandé à mon Moi Supérieur de parler à son âme et de l'aider à changer la trajectoire de sa route. Je n'avais pas peur d'agir ainsi parce qu'elle disait qu'elle voulait une nouvelle vie. Il a fallu cinq mois, mais la Loi de l'inversion a fonctionné. » Elle soigne sa dépression et a cessé de boire.

    « Rien dans l'Univers n'est immuable. En engageant votre Intelligence intérieure divine, vous pouvez utiliser le pouvoir du choix pour changer des situations. Plus le changement est radical, plis il peut mettre du temps pour réussir. Néanmoins, si vous utiliser la Loi de l'inversion, invariablement, des résultats positifs se feront sentir tôt ou tard ».

    Sonia rencontre Debbie, très belle jeune femme et est stupéfaite. Elle avait connue Debbie atteinte d'une obésité morbide. Quand Debbie en a eu assez elle a décidé d'employer toute son énergie pour réduire son poids. Sans chirurgie. Elle sentait une femme séduisante à l'intérieur d'elle-même. Elle confie : « J'ai déplacé mon attention du moi extérieur et gros vers le remarquable moi intérieur. Le renversement m'a changée radicalement, incluant la façon de m'habiller, de me comporter et de manger. J'ai cessé de m'empiffrer et d'être dégoûtée de moi-même ; et j'ai commencé à choisir des aliments qui reflétaient l'amour de moi-même. Ceci m'a emmenée à prendre plusieurs nouvelles décisions, et, conséquemment, l'incroyable moi en modèle réduit a émergé. Je n'ai pas suivi de régime intrinsèque. Je me suis simplement concentrée sur la personne que je voulais être. Le reste a naturellement suivi ».

    « La Loi de l'inversion fonctionne dans tous les aspects de la vie et ne discrimine pas ».

    « Pat s'est battue longtemps avec des fins de mois difficiles. Entendant Sonia parler de la Loi de l'inversion, elle décide de l'essayer. Sa situation pouvait changer. Gérante d'un petit super marché, « elle a demandé à son Moi supérieur de devenir son propre patron et de l'amener vers une plus grande prospérité ». Elle a fait plus, donnant 10% de son revenu « à la cause de son choix. Bien que son ego criait : « Es-tu folle ? Tu as besoin de cet argent pour payer l'essence, le chauffage et l'électricité ! » elle l'a ignoré. Sa réponse à ses peurs était : « Cela peut avoir été vrai hier, mais aujourd'hui, je crée davantage, donc j'ai tout ce dont j'ai besoin maintenant et pour le futur. » Une semaine plus tard,elle avait une promotion au niveau de son travail avec augmentation ; trois semaines après elle héritait un immeuble d'une tante, avec des loyers conséquents. Elle avait de l'argent. « J'ai changé mes idées et j'ai arrêté de dépendre des autres pour ma sécurité financière, a-t-elle dit. Aussitôt que j'ai mis ma foi en mon Moi Supérieur, tout commencé à affluer de nouveau ».

    « Peut-être que le changement le plus important que vous pouvez apporter est d'aimer les autres librement plutôt que de retenir votre cœur. Vous êtes blessé parce que la nature humaine peut être dure et ignorante tandis que vous vous démenez collectivement pour apprendre. Mais, si vous y répondez en vous détournant de la compassion, vous vous faites encore plus de tort ».

    Denise, trompée par son mari, a fermé son cœur, définitivement. Son fils, élevé par cette femme au cœur fermé, était également froid et distant, coupé de sa mère. Pas d'ami non plus car elle tenait autrui éloigné. Elle avait monté une entreprise. Vers 50 ans, elle eut un cancer du sein avec lymphome et sa fierté ne lui permit pas de changer de comportement. Pendant que Sonia lui conseillait de reprendre contact avec son fils et lui donnait des adresses pour être aidée, elle « écoutait les bras croisés ». Sonia lui a suggéré « d'inverser la décision qu'elle avait prise au sujet de l'amour au cours de toutes ces années, et d'effectuer un changement dans son cœur. En vain. Plus tard, elle a appris sa mort, se sentant triste qu'elle soit morte dans la solitude et elle a mis un cierge en souhaitant plus de bonheur pour la suite du voyage de cette âme.

    « Chaque fois que vous choisissez d'aimer, votre âme grandit en force et est davantage branchée sur Dieu, votre véritable Source. Votre Créateur s'inquiète beaucoup pour vous, et, par conséquent, il vous a donné une volonté libre. La Loi de l'inversion suggère simplement que vous preniez des décisions qui ne vous piègent ou ne vous isolent pas, ou qui ne vous mettent pas dans une situation sans issue.

    Cette leçon n'est pas à confondre avec le déni. Et cet outil est pratique quand on se dit : « Je serai toujours gros » ou « fauché », ou « malade ». C'est faux. Inverser ces pensée pour détruire tout ce négatif et cela changera.

    Suite demain. Contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr

  • Sonia Choquette (10,11): Les leçons et le but de l'âme

    Leçon de l'âme 10 : Ouvrez votre cœur (p 123 à 136)

    Ouvrir son cœur est indispensable pour grandir au niveau spirituel. « Le cœur canalise la force de la vie dans chacun, et honore Dieu ». Avec un cœur ouvert, vous « recevez et donnez de l'amour librement. Vous êtes gentil et ne portez pas de jugement, et vous ressentez de la compassion pour toutes les personnes dans le monde. (…) Vous êtes également confiant, tolérant et patient. Pour la plupart d'entre vous, vous devenez de plus en plus courageux parce que l'amour est l'antidote de la peur. Pour ouvrir votre cœur, commencez par vous aimer. Vous êtes un précieux enfant de Dieu. (…) Le mensonge que vous raconte votre ego – et qui est la source de toute votre douleur – est que vous n'êtes pas fait de cette Sainte étincelle et que vous n'en êtes, par conséquent, pas digne». En réalisant que c'est l'opposé qui est vrai, vous évoluez « vers une activation de l'amour universel plus élargi et plus complet » que les attachements personnels ou romantiques.On cesse d'aimer sélectivement. On reconnaît la bonté ou la dévotion chez tous, acceptant la Divinité dans chacun. En abaissant sa garde, on donne naturellement une « vibration positive, harmonieuse, paisible et bienveillante au monde, ce qui aide à stabiliser la planète. Cette énergie soulage aussi la souffrance des autres, qui, à sa racine, est toujours due à un manque d'amour. Votre cœur est un bouclier énergétique que vous pouvez utiliser pour vous protéger lorsque vous êtes exposé à une extrême douleur, à une anxiété ou à une peur. Il est utile quand vous faites face à un traumatisme, mais il n'est pas prévu pour être gardé en place de façon permanente ». On ferme son cœur dans un cas grave et peu de temps. Mieux vaut rester réceptif, « prier afin de recevoir le soutien de Dieu, des anges et des guides ; et pardonner à ceux qui vous blessent. Laisser le blâme de côté protège mieux que tout votre nature émotive et guérit toutes les blessures ».

    Andrew et sa femme ont eu une fille violée et assassinée à 7 ans. Ce fut le désespoir et le mariage a été cassé. L'homme accusé a été innocenté par l'ADN et un autre a confessé être l'auteur de ce crime. Aidé par les siens, Andrew a pardonné, s'est remarié avec sa femme, se tournant vers Dieu et revenant à la vie. Andrew « parle maintenant aux gens au sujet du pouvoir du pardon et de l'ouverture du cœur ». Lui et sa femme sont guéris et aident les autres ensemble.

    « Une effusion de pure adoration est la vibration guérisseuse la plus puissante sur Terre. Avec un cœur ouvert, chaque obstacle dans votre vie s'effondre parce que rien au monde ne peut résister à cette énergie indéfiniment. L'amour recrute le soutien et l'enthousiasme de tous les coins de l'Univers. C'est également le secret du pouvoir charismatique. Plus vous aimez, plus vous devenez intéressant. Ainsi, vous commencez à attirer directement à vous tout ce dont vous avez besoin ». Quand votre ego ne vous dirige plus, c'est votre votre Moi Supérieur qui vous guide. Quand on voit un nouveau-né le cœur s'ouvre. Un animal aimé fait de même ; les animaux offrent une affection inconditionnelle.

    Tout est plus dur lors de cruautés répétées, blessant l'Essence divine.

    Tel le cas d'Ellen ayant souffert d'une belle-mère brutale quand elle était enfant. Belle femme, tout le monde la fuyait car « sa vibration était sans vie et sans amour ». Après thérapie, massage, prière et aide spirituelle, elle a retrouvé son âme, sa Source intérieure, son noyau énergétique. Aider des jeunes filles abusées l'a aidée à se guérir, ôtant son bouclier défensif.

    Les personnes au cœur fermé, au cœur absent ont le regard terne et sont sans chaleur. « Si l'ego est aux commandes, la mâchoire est habituellement serrée, les lèvres sont pincées, les bras sont croisés ou rigides et les yeux n'établissent pas le contact ». L'activité physique aide en élevant la vibration du corps, en nettoyant les énergies négatives. L'amour de soi est aussi très important. «  Parce que vos cellules sont porteuses de la mémoire des blessures passées, les thérapies du corps, telles que le massage, le Reiki, la guérison par le toucher et la réflexologie sont extrêmement efficaces pour dégager ces vieilles empreintes ».

    Pardonner à ceux qui vous ont blessé est un autre outil puissant. Mission impossible pour l'ego, le faux moi, qui s'accroche aux blessures. Mais don de l'esprit. En absolvant quelqu'un, «  vous accédez à votre Moi immortel divin. Vous vous libérez des chaînes de votre ego – et de celles des autres ». Votre âme devient plus forte. Il faut aussi vous pardonner, ce qui est difficile, car « le jugement de soi est le dernier vestige de l'ego » toujours avide de tout contrôler. La prière, la connexion au Moi Supérieur aident à se pardonner.

    « La dernière étape pour ouvrir son cœur est de voir chaque chose et chaque personne du point de vue de votre Conscience Supérieure et de réaliser que vous êtes tous des étudiants qui luttent pour se libérer de leur ego fragile et anxieux ». Etant à divers niveaux de conscience, ne prenez rien personnellement. Tous les humains luttant pour élever leur âme, il est plus judicieux de voir « les autres avec les yeux de l'esprit, et plus jamais à travers les lentilles de l'ego. Envisagez donc chaque chose et chaque personne avec compassion et amour, en commençant par vous-même. Séparez le comportement des gens, les aimant et pardonnant leurs actions. Ne fustigez pas, ne condamnez ni ne blessez plus les autres à cause de la peur. Si vous avez un écart de jugement, reculez de cette situation gênante et reconnectez-vous avec votre Essence Divine ».

    La maman de Sonia a décidé il y a quelques années de vivre avec un cœur ouvert. Interrogée par sa fille sur ce changement de ne plus juger personne, elle a répondu « que c'était la chose la plus égoïste qu'elle n'avait jamais faite ». En ouvrant son cœur à toutes les créatures de Dieu dont elle, elle a vu le divin dans chacun. Toutes les douleurs endurées par elle ou qu'elle avait subies ont disparu. Elle a pu dormir tranquillement, étant désormais en paix.

    « Un cœur ouvert est la porte d'entrée vers la paix » et le signe que l'âme progresse. Tout pas sur cette voie est curatif pour soi et les autres, pour la planète.

    Leçon de l'âme 11 : Détachez-vous (p 137 à 150)

    « Détachez-vous du monde physique. Faites partie de l'activité quotidienne de la vie, mais n'en soyez pas esclave. (…) La vie est ce qu'elle est (…) ne gaspillez pas des heures à vous faire souffrir pour ce qui ne vient pas dans votre direction. Le détachement est une attitude qui choisit la paix de l'esprit plutôt que la lutte contre le monde ». C'est un peu comme désirer aller dans un magasin de bonbons, puis ne pas y manger de sucreries ; ce n'est pas ne pas pouvoir avoir de plaisir, c'est juste ne pas autoriser qu'une fixation sur des sucreries « ou sur des idées ou des souhaits » détruise votre paix intérieure.

    Il est bon de ne pas s'encombrer d'objets inutiles. Il est correct de profiter du beau, d 'être confortable et sans inquiétude. « Créer est vital ». Mais les attachements de l'ego détruisent la tranquillité.

    Une certaine Clare et son mari débordaient d'argent et d'objets. Tous ces biens causaient peur et inquiétude pour Clare qui prenait des médicaments pour l'anxiété et l'insomnie. Sonia ne pouvait rien faire pour elle. Clare est « partie plus misérable que lorsqu'elle est arrivée ».

    Ne pas se cramponner aux choses ; ne pas se cramponner non plus aux idées ou aux croyances. Ce qui convient dans une situation ou pour une personne, peut ne pas aller pour une autre situation ou une autre personne. Personne n'est en tort ; personne n'est au même stade d'apprentissage : et la Loi universelle n'est pas absolue non plus. « Il n'y a pas de bien ou de mal cosmique ; il y a seulement l'amour ». On peut garder une croyance tant que les résultats sont ceux que vous voulez ; s'ils deviennent déplaisants changez-en : il suffit de discerner.

    Une bonne amie de Sonia, habituée à la pauvreté, choisissait en période difficile de dépenser moins plutôt que de chercher à gagner davantage. Fixée ainsi cette géniale couturière, attachée à la pauvreté, ne se risquait pas à se mettre à son compte. Jusqu'au jour où elle a démarré, petit à petit ; abandonnant ses vieilles croyances, l'argent est venu. Sonia était dans une situation opposée, « bourreau de travail », attachée à la croyance « que le fait de faire plus était mieux ». Sonia est consciente maintenant que « ni l'un ni l'autre de ces positions n'est vraie ».

    Il est crucial de se détacher « du besoin de gagner le regard des autres. Personne ne possède le pouvoir de vous approuver ou de vous désapprouvez. Le Seigneur de l'Univers vous a créé, et tout ce que Dieu fait est bon et sacré – incluant vous.

    Une consultante de Sonia avait un don en utilisant le toucher et la prière : elle guérissait et c'était son but. Mais elle était convaincue, à tort, qu'être sans diplôme ne l'autorisait pas à faire ce travail. En conséquence, elle a aidé très peu de personnes, refusant des gens, frustrée, et faisant des travaux de nuit pour vivre. Cela paraissait ridicule à Sonia. « mais, qui suis-je pour être attachée à ses choix ? »

    On lâche prise pour se détacher ; comme en laissant tomber un objet qui serait dans la main. Lâcher prise est aussi facile que cela quand on l'a décidé.

    « Se détacher ne signifie pas de cesser d'aimer ou de s'intéresser ; il s'agit plutôt de moins contrôler et de permettre à l'Univers de diriger. Paradoxalement, ne pas agir ainsi peut vous priver de toute chose ».

    Et le cas d'Alex est évoqué, qui, ayant souffert d'alcoolisme et de prise de drogue, était grâce à Dieu devenu sobre. Mais à cause de ses traumatismes passés, il était attaché aux faits ci-après : venant d'une famille de perdants, il était lui-même un échec ; et il ne pourrait jamais faire confiance à quelqu'un. Travaillant pour FedEx, il s'est isolé, décédant du cœur à 60 ans, son absence étant constatée au bout de trois jours. Ses pairs du programme anti-alcool se sont dits frustrés « quant à son refus de lâcher prise sur ses opinions négatives, et de les laisser, eux, partager sa vie ».

    Sonia a souvent eu l'impression que « Bouddha insistait vraiment sur le fait que de ne pas s'accrocher aux idées, était souvent plus important que de ne pas s'accrocher aux choses ».Elle ajoute que le docteur Tully, son professeur de métaphysique avec qui elle étudia la loi spirituelle, citait Shakespeare disant : « Rien n'est bon ou mauvais en soi, tout dépend de ce que l'on en pense » ».

    « Toute la souffrance vient de l'attachement : « Si seulement... il ou elle m'aimait...si j'avais plus d'argent... si j'étais différent...si ma famille agissait d'une autre manière... si j'étais allé à l'école...si je recevais plus d'approbation ou … si j'obtenais ce que je voulais ».

    Le détachement vous libère des peurs et des exigences centrées sur l'ego, et il vous reconnecte à votre Moi Supérieur. C'est l'antidote à votre douleur, et il vous permet de vivre avec la réalité, avec dignité et avec la paix de l'esprit ».

    (fin de la première partie du livre «  Les Leçons et le but de l'âme », Sonia Choquette) Suite demain.

    CONTACT : francoiseboisseu@wanadoo.fr

     

  • Sonia Choquette (7,8,9): Les leçons et le but de l'âme

    Leçon de l'âme 7 :L'énergie divine circule à travers vous, non pas à partir de vous (p 85 à 96)

    « Vous avez la capacité d'exprimer les choses parce que vous canalisez le Pouvoir divin. En tant que cocréateur avec l'Univers, le pouvoir vous a été donné d'établir les conditions parfaites afin que la créativité circule, mais celle-ci vient à travers vous à partir du Moi Supérieur – non pas de votre ego ou de votre volonté personnelle. » C'est comme en cultivant un jardin : on choisit l'endroit où planter fleurs et plantes, on arrose, on protège, on donne les conditions idéales...et l'on se retire. On ne fait rien pousser personnellement. On laisse «  l'Intelligence sacrée faire son travail » ; « L'Esprit divin se déplaçant à traves la nature provoque l'épanouissement du jardin ». Notre intelligence, nos émotions, notre imagination servent à « modeler et former » quelque chose que l'on désire ; l'ego « peut observer et apprendre, mais il ne peut pas diriger le processus ». C'est la Sagesse intérieure, le Moi supérieur créatif qui prend la relève, cette conscience sacrée reliée «  à votre source d'idées, de possibilités et d'abondance ».

    Plusieurs grands inventeurs et artistes ont dit que leurs meilleures idées sont simplement tombées dans leur esprit, comme si elles leur avaient été envoyées à eux spécialement. L'ampoule électrique d'Edison a premièrement été allumée dans sa tête. La théorie de la relativité d'Einstein et le dessin pour un avion de Leonardo Da Vinci étaient aussi des dons de la Conscience sacrée.

    « Toutes les innovations importantes dans l'art, la musique ou même la science ont été exprimées à travers le Moi Supérieur. C'est votre lien entre le potentiel divin illimité et vos capacités latentes personnelles. Quand vous reconnaissez et permettez le pouvoir de cette Lumière de circuler à travers vous, vos possibilités créatives deviennent sans limites ».

    Sonia cite l'exemple d'une vedette de rock, Billy Corgan, ami de la famille, discret et réservé, qui se transforme sur scène dès qu'il joue de sa guitare. Il dit : « une autre force descend sur moi et s'empare de moi. C'est moi, mais non pas mon « petit moi ». A la place, je sens que c'est moi dans mon plus grand potentiel déchaîné. Dans cet espace, je crois que je peux faire n'importe quoi. Quand le spectacle est fini, cette énergie se retire et je suis de retour pour retrouver mon moi tranquille ».

    Sonia elle-même, après trente ans de lecture psychique, se demande à chaque fois qu'elle entre dans son bureau si elle sera capable « d'offrir un aperçu » à son prochain client. Son petit moi, son ego, s'inquiète. Puis, dès qu'elle entend au téléphone la voix d'un client, son ego disparaît « et seul mon Moi Supérieur est présent et fait la lecture. C'est un changement si complet que lorsque j'ai terminé, il arrive souvent que je ne me souvienne même pas de ce que j'ai dit. Mon ego n'était pas là, donc je n'ai pas entendu le message ».

    Un consultant, Jerry, employé mécontent de son sort, pense créer un petit café. Bien que Sonia lui indique que cela ira, l'ego de Jerry a peur. Un jour Sonia lui répond que cela n'ira pas tant que l'ego passera avant le Moi Supérieur. Que fera Jerry ? Chacun apprend à sa vitesse les leçons de l'âme et cette leçon là était dure pour Jerry. «  J'avais de la compassion, mais je savais qu'il n'y avait rien de plus que je pouvais faire ». ajoute Sonia.

    L'ego répète indéfiniment les mêmes choses – problèmes d'argent, de santé, de relations, etc... . Pour se débarrasser de tout ce négatif : se tourner vers sa source spirituelle, vers le Pouvoir divin. Dire chaque jour : « « Mon Moi Supérieur, je m'en remets à toi. Je suis ton fidèle serviteur et je m'ouvre à toi ». Puis, permettez-le. (...) Votre Sagesse intérieure trouvera la voie et les moyens d'accomplir votre intention créative. Vous avez simplement à suivre sa gouverne.

    Leçon de l'âme 8 Affinez votre raison (p 97 à 110)

    Laissez passer l'émotion, les sentiments et la subjectivité. Soyez calme. Observez le monde sans préjugé, avec un esprit ouvert. « Un esprit fermé est la mort de votre pouvoir créatif ». L'esprit ouvert est nécessaire pour que, « quand les autres, votre Moi Supérieur ou vos guides vous présentent une idée ou une solution à un problème » vous ne la mettiez pas de côté sans la regarder car elle est inhabituelle. « Vous pouvez recevoir une orientation claire, directe et intuitive provenant de votre Sagesse intérieure seulement quand vous devenez calmement un observateur.

    Une amie de Sonia, Joan Smith, après des malaises, a appris qu'elle avait un cancer du cerveau de stade IV. Après chirurgie, elle se documenta sur tous les traitements possibles – traditionnels et alternatifs, les pieds sur terre et objectivement. Pas à pas, « elle a créé un plan de guérison personnel », discernant « le fait de l'opinion ». Des médecins étaient optimistes, d'autres pessimistes ; elle a fui ces derniers. «  Plus elle en savait au sujet de son cancer, plus son intuition se précisait sur la meilleure façon de négocier avec lui. » S'étant bien informée sur le pour et le contre de la chimiothérapie, « elle a choisi d'y renoncer et de poursuivre plutôt un traitement alternatif, son instinct lui disant de suivre cette voie », étant désapprouvée ou soutenue. Alors que Sonia écrit « son dernier scan du cerveau a démontré qu'elle n'avait plus trace de cancer ».

    « Le corps physique se fatigue des fortes émotions et de l'adrénaline qu'elles envoient courir à travers lui ». Pas de décision sur une conduite quand vous êtes submergé « par le feu du moment. Vos perceptions seront inexactes, et votre accès à votre Moi Supérieur sera bloqué. Laissez les vents de l'émotion passer, et alors seulement vous serez capable de voir clairement et d'agir sagement et de façon créative ».

    Vérifier votre vision dans tous les sens du terme. « Concentrez vos observations afin que votre vision soit limpide à tous les niveaux ».

    Un client de Sonia demandait le divorce ayant vu sa femme embrasser un autre homme au restaurant. Cette dame disait être à la maison à ce moment là avec les enfants. Mais ce monsieur, très myope, avait vu la sœur de sa femme ! Il a reconnu son erreur et présenté son erreur. « Ce genre de choses arrive souvent ».

    « Evacuez, ressentez, exprimez et écoutez vos impulsions, puis calmez-les. Quand tout est calme, étudiez de nouveau la situation avec un esprit clair avant de décider quelle ligne de conduite vous adopterez. (…) L'Esprit divin ne se cache rien et ne juge rien. La raison, lorsqu'elle est finement harmonisée et fidèlement engagée, est le pont entre ce qui existe maintenant et ce que vous désirez pour le futur ».

    Leçon de l'âme 9 : Suivez votre voix intérieure (p 111 à l22)

    La voix intérieure est la boussole de l'âme, le lien privé avec l'Esprit divin qui se trouve dans le cœur physique. Il faut cesser de se préoccuper de l'opinion d'autrui qui réduit notre voix intérieure au silence : c'est notre Moi Supérieur qui a à décider.

    Sonia rencontre un brillant jeune homme, étudiant pour un doctorat. Il parle comme un robot en exprimant l'opinion des autres. Il n'est pas bien. Sonia accède à sa voix intérieure qui est la musique. Il pleure car c'est là son premier amour. Il adore composer et jouer du piano mais le fait rarement maintenant. Il a compris la leçon, a remercié et est parti, détendu.

    « L'intention intérieure diffère des directives de l'ego. Elle est directe, calme et claire, et elle ne sert pas uniquement vos propres intérêts, mais également le bien de tous. » (…) « Votre voix intérieure n'est pas votre voix personnelle, mais plutôt votre lien privé avec l'Esprit divin que nous partageons tous. » (…) « Ne faites rien avant de consulter votre Sagesse intérieure. » (…) « Ecoutez votre voix intérieure avec votre être entier – avec chaque cellule de votre corps . (…) La capacité de se concentrer dans ce domaine est développée à travers des périodes régulières de réflexion tranquille, de contemplation et de prière. (…) Pour savoir si la directive que vous recevez est effectivement celle de votre Conscience sacrée, examinez la façon dont elle vous affecte. Vous fait-elle vous sentir à l'aise avec vous-même ? Paisible ? Reposé ? Votre essence a une influence naturellement calme et apaisante. Elle résonne comme la vérité dans chaque cellule de votre être. (…) Personne d'autre que vous ne peut déterminer si vous êtes à l'écoute de votre voix intérieure ou de votre ego ». C'est à votre âme de faire cette distinction, sachant que « Votre Sagesse divine : soutient votre esprit, vous laisse vous sentir confiant, soulage vos insécurités, suscite votre compassion et votre adoration pour ceux qui vous entourent, encourage l'amour de soi et l'acceptation de vous-même, est honnête, vous inspire à être plus généreux et courageux. Si vous n'expérimentez pas ces choses, votre ego vous joue des tours. Changez de fréquence parce que vous êtes à l'écoute de quelque chose qui n'est pas utile à votre âme. Lorsque vous accéder à la Lumière intérieure de votre âme, des situations se présentent où vous devez contester ou ignorer l'opinion des autres. N'ayez pas peur. Faites confiance à votre voix intérieure et suivez-là, quoi qu'il arrive. Agir ainsi est utile à tous en fin de compte ».

    Et Sonia parle du projet génome humain en l'an 2000. Un chercheur disait que quand ce génome avait été décodé on se demandait pourquoi 90% était compris, 10% restant mystérieux inutile. Après coup, ces 10% seraient quelque chose d'important. Mais pourquoi ces 10% avaient-ils été ignorés alors qu'ils étaient aussi importants qu'un « énorme rhinocéros blanc au milieu d'une pièce »? Parce que les scientifiques sont comme tout le monde, voyant ce qu'ils sont entraînés à voir, entendant ce qu'ils sont entraînés à entendre. « Personne n'a mis en doute l'information d'inutilité jusqu'à ce qu'un des chercheurs doute. « Il a déclaré : « Ma voix intérieure m'a dit d'examiner cette donnée, et je l'ai fait ». En écoutant sa Sagesse de l'âme, cet homme a trouvé le filon scientifique ».

    « Vous avez été éduqué à ignorer votre intelligence divine à un degré tel que, pour plusieurs d'entre vous, il est automatique et même inconcevable de remettre en question l'information que les autres vous donnent. Soyez attentif à ce faux endoctrinement (..) et au pouvoir que vous donnez à ces supposées autorités plutôt qu'à votre Moi Supérieur. Vous n'êtes peut-être pas même conscient de la manière dont l'opinion des autres réduit votre voix intérieure au silence.

    Discernez la voix de votre Moi Intérieur ; Attention aussi aux conseils d'autres entités incorporelles, certaines, malicieuses, pouvant tromper, en particulier en vous flattant.

    Suite demain.

    CONTACT: francoiseboisseau@wanadoo.fr