Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • Romain Mouton, candidat régionales Ile de France

    Mouton6.2.10 003.jpgRomain Mouton, candidat aux élections régionales d’Ile de France joignable au 06 99 01 83 84, malgré grisaille limite petite pluie est d’excellente humeur– il l’est toujours et c’est bien agréable - le samedi matin 6 février 2010 pour tracter avec son équipe de 15 personnes sur le marché Belgrand près de l’hôpital Tenon dans le 20 ème arrondissement de Paris.

    Demain 7 févier rendez-vous dès 9h45 Place de la Réunion pour ceux et celles qui le peuvent afin de diffuser de l’information à l’occasion du marché du dimanche matin. Côté métros accès par Alexandre Dumas, Avron, Maraîchers, selon le lieu d’où l’on vient.

    Hier vendredi, Babette de Rozières était présente avec Romain et les militants apportant, tout comme aujourd’hui, une participation enjouée et tonique.

    Un candidat à suivre !

    contact : francoiseboisseauàwanadoo.fr (photo archives personnelles : le 6 février Romain Mouton et Babette de Rozières Place Edith Piaf Paris 20 ème

  • Anne Com Café « La Maison d’Averroès », à propos de la langue arabe

    averroès.jpgLe prochain café sociétal d’Anne-Marie Engler pourra concerner nombre de personnes. Anne-Marie reçoit, le jeudi 25 février 2010 de 20H00 à 21H30 au Gai Moulin 10 rue Saint Merri à Paris, l’Association « La Maison d’Averroès ».

    Pourquoi Aveorrès ? Parce qu’il est un érudit musulman très connu. Ibn Rushd, dit Averroès (1126-1198), est un philosophe ouvert d’esprit.

    Les objectifs de cette association, extraits du texte explicatif suivant, sont : « Favoriser l’apprentissage de la langue arabe et la connaissance de la culture arabe dans un cadre ouvert à tous (Mise en place de cours de langue et de culture arabe à destination des enfants de 6 à 18 ans)

    Susciter l’intérêt pour la culture arabe, sa richesse et sa diversité en apportant les connaissances à un large public et en déconstruisant ainsi certaines représentations », cela pour les enfants d’origine arabe non musulmans avec souhait de disposer de l’apport positif d’une double culture.

    Tout est dans le texte ci-dessous proposé par Anne-Marie Engler, joignable à : annecom89@yahoo.fr.

    « Association « La Maison d’Averroès » 9 bd DUBOIS 28100 DREUX 06-15-25-08-93
    VENEZ NOMBREUX !!! LE 25 fevrier 2010
    Présidente : Naima M’Faddel
    Vice président : Rachid Benzine, chercheur, universitaire, écrivain
    Secrétaire : Olivier Roy, politologue, directeur de recherche au CNRS, écrivain
    Secrétaire adjoint : Hafid Ntidam, chirurgien
    Trésorier : Véronique Carette, comptable

    Présentation de l’Association « la maison d’Averroès 
    Notre démarche est partie d’un besoin suite à divers constats :
    Chez les enfants/jeunes/parents issus de l’immigration, il y a une forte demande d’apprentissage de la langue arabe

    Chez les enfants/les jeunes un besoin de transmission de valeurs très forte signifiant ainsi leurs besoins de repères fondamentaux pour se construire et définir leur identité.

    Il y a une demande d’apprentissage de la langue arabe d’enfants d’origine arabe mais non musulmans.
    Tout ce qui relève de la langue et de la civilisation arabe est enseigné généralement dans un cadre religieux ; principalement dans le cadre de l’enseignement coranique (mosquée) ou d’association religieuse

    - Donc réservé aux musulmans
    - les petites filles doivent porter obligatoirement un foulard

    Les cours d’arabe, en primaire, dans le cadre du programme Langues Culture Origine (LCO) sont à la base destinés exclusivement aux enfants maghrébins. Ils ne sont pas proposés dans toutes les écoles.

    Nous souhaitons offrir une formule alternative ouverte à tous reposant sur des fortes convictions.Il faut privilégier un apprentissage dans la citoyenneté française et dans un devenir ensemble permettant l’acceptation de la double culture comme un atout et non pas un handicap Que ces enfants, ces jeunes, pour devenir des citoyens français responsables, entreprenants et utiles à leur pays, doivent non seulement maîtriser parfaitement la culture française mais également la culture du pays d’origine de leurs parents ou grands-parents. Qu’il y a lieu d’accompagner la sécularisation des musulmans de France en leur permettant d’accéder à un enseignement désacralisé de la langue arabe.

    Privilégier une approche culturelle ouverte dans une démarche d’altérité
    En ouvrant l’apprentissage de l’arabe hors du contexte religieux, nous pouvons accueillir les enfants de toutes origines, de tous milieux sociaux et ainsi créer un espace de mixité social, de tolérance, d’ouverture culturelle et religieuse ; Ce qui ne peut que contribuer à abattre les murs de l’incompréhension et de l’intolérance dont les fondations sont l’ignorance et la peur de l’inconnu.

    Qu’une bonne connaissance de la langue et de la civilisation arabe pour les jeunes qui ont un lien avec les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord peut avoir un grand intérêt pour la France de demain, car cela forme des cadres bilingues capables de contribuer au rayonnement de la France

    Les objectifs de l’action
    Favoriser l’apprentissage de la langue arabe et la connaissance de la culture arabe dans un cadre ouvert à tous (Mise en place de cours de langue et de culture arabe à destination des enfants de 6 à 18 ans)
    Susciter l’intérêt pour la culture arabe, sa richesse et sa diversité en apportant les connaissances à un large public et en déconstruisant ainsi certaines représentations

    Le contenu
    Tout d’abord quelques éléments de compréhension sur la langue arabe :
    Pour schématiser, il existe une langue littérale arabe, qui est fondamentalement l’arabe de l’écrit, langue commune de l’ensemble des pays arabes et des dialectes propres à chaque région, ou même à chaque village, c’est la langue oral.
    Cela ne signifie pas que l’on ne puisse trouver du dialecte écrit comme par exemple dans les échanges épistolaires dans la famille. D’ailleurs, une partie de la littérature intègre des passages en arabe dialectal au milieu de l’arabe littéral.
    Dans les pays arabe, on assiste à un usage oral à la télévision ou à la radio de l’arabe littéral ; c’est cela qu’on nomme « l’arabe moderne ».
    Apprentissage de la langue arabe – connaissance de la culture arabe
    L’apprentissage vise à travers ses dimensions linguistiques, culturelles et interculturelles les objectifs ci-après :
    Acquérir l’expression orale et apprendre à lire et écrire : reconnaître l’alphabet arabe, accéder à l’écriture et maîtriser la lecture progressivement.
    Acquérir un lexique fonctionnel permettant de comprendre et d’utiliser la langue arabe.
    Aborder la culture arabe dans sa diversité géographique et culturelle par des expressions artistiques (le conte, le chant, la musique, la calligraphie, la danse).

    La composante linguistique permettra à l’enfant d’acquérir les expressions communicatives usuelles, les structures de base et le lexique fonctionnel. Grâce à ce fond linguistique, l’enfant sera en mesure d’exprimer en arabe ses sentiments, échanger et communiquer.

    Fréquence de la réalisation de l’action : deux cours : Averroès 1 : Les mercredis de 10h à 12h
    Averroès 2 : les samedis de 10h à 12h
    stages linguistiques pendant les vacances scolaires

    Les actions culturelles
    - Ateliers danse orientale et théâtre : une fois par mois. A raison de 2H par jour (une heure de danse orientale et une heure de théâtre).
    Écriture d'un conte oriental dansé ou d'un poème,
    Présentation du spectacle
    Prestation de danses orientale
    - Ateliers thématiques avec l’Institut du Monde Arabe 1 fois par trimestre :
    Les enfants ont participé avec beaucoup d’enthousiasme et de satisfaction à deux ateliers à l’IMA en 2009 :
    Atelier écriture et calligraphie : en matinée - la graphie arabe et son alphabet sont approchés par un jeu d’observation dans le musée et sur un diaporama, les enfants éveillent leur regard aux multiples formes calligraphiées. Munie d’un calame, chacun a calligraphié son prénom en arabe, jouant des pleins et des déliés.

    Les mots voyageurs : L’après midi – échanges commerciaux, les routes de l’épices et de la soie ont fait voyager les mots. L’activité s’est attachée à faire découvrir aux enfants ces mots français issus de la langue arabe sous forme de jeux en équipes et de récits imaginaires qu’ils ont inventés en s’aidant des supports qu’offrent la médiathèque jeunesse et le musée.

    Nous souhaitons renouveler ces sorties
    - Les conférences/débats « les soirées d’Averroès »
    Elles auront pour objectif de permettre une meilleure connaissance de l’islam, d’aborder le dialogue interculturel, d’être un espace pluriel…

    Nous souhaitons que Les enfants/jeunes inscrits dans ces cours aient la possibilité d’aller au bout du processus d’apprentissage de la langue (4-5 ans), instaurer un partenariat de qualité et de référence avec l’IMA, consolider nos actions, les faire reconnaître au niveau national, exporter et accompagner la mise en place de ce genre d’initiative dans d’autres villes

    Cadreur : Gael Dentrevel , son Sébastien Eugène. Photos Graziella Channe-Kane. Pour tout renseignement : annecom89@yahoo.fr »

    Je rappelle qu’il existe actuellement sur Dailymotion les vidéos de 11 cafés sociétaux d’Anne-Marie Engler disponibles à partir du lien . http://www.dailymotion.com/user/engleram. Du plus récent au premier :

    * Sexualité et prison avec Arnaud Gaillard, auteur d’une thèse sur la sexualité en prison, juriste sociologue et secrétaire général du RAIDH, Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme.

    * Mon fils, schizophrène avec Dominique Laporte sa maman qui témoigne au sujet de ce fils aimé décédé à 33 ans dans une chambre d’hôtel.

    * Contamination volontaire au VIH avec Lucie Diebler, séropositive depuis 2007/2008

    * La Criminologie avec Monsieur Abbassi Salah-Eddine maitrise en droit à la faculté d'Alger et autre maitrise en psychologie du travail , possède un Master 2

    * Le scandale de l’animal de compagnie avec Caroline Lanty avocat au Barreau de Paris , a été présidente nationale de la Société protectrice des animaux de 2006 à 2008

    * La bientraitance la danse à l’hôpital avec Valérie Martel et différents intervenants en contact avec la démarche de la Compagnie Alouette/ACM Ballet nous présentent une initiative innovante, à la fois artistique et sociale

    * Les Jeux Dangereux avec Marie-France Le Heuzey , pédopsychiatre dans le service de psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent , à l'Hopital Debré de Paris

    * Les tabous de la police, avec Mohamed Douhane, livre paru aux éditions Bourin

    * Les enfants maltraités, avec Valérie Phoenixia et son livre sur le sujet

    * Karima insoumise et dévoilé, avec Karima et le livre de sa vie. Karima vit en Belgique

    * Pédophilie ? L'approche différente de Latifa BENNARI, créatrice de l’Ange Bleu dont l’action innovante et importante est aussi d’avoir pensé à prendre en charge les personnes à tendance pédophile jamais passées à l’acte. Latifa fait ainsi acte de prévention : http://www.ange-bleu.com mail: contact@ange-bleu.com . Tél : 06 71 61 60 51

    * Sandrine Dupont et La Rose Bleue qu’elle a créée contre la violence conjugale …· http://larosebleue.unblog.fr · Pour contacter l'Association : "La Rose Bleue"·Tél: 06.69.44.85.40 · Emal: la_rose_bleue@orange.fr

    Ces cafés ont débuté en Septembre 2008, Anne-Marie Engler ayant décidé par les cafés d’Annecom d’ « …oser en parler ». D’oser parler de sujets tabous tels maltraitance , phobies, police , prison ,criminologie , pédophilie , excision , inceste , maladies mentales ,etc …

    Les cafés d’Anne-Marie Engler sont ouverts à tous.

    Des témoignages en direct, les jeunes !

    Contact : francoisboisseau@wanadoo.fr (illustration : Aveorrès)

  • Concorde : que penser ?

    Une émission intéressante pour les amoureux des avions mercredi 3 février 2010 sur France 5 avec un C dans l’Air intitulé "Fallait-il arrêter Concorde ?"

    Autour d’Yves Calvi, pour parler de cet avion mythique dont deux exemplaires sont visibles au Musée de l’Air du Bourget, Stéphane Gicquel Secrétaire général de la Fédération Nationale des victimes d’accidents collectifs (Fenvac), Michel Polacco Journaliste spécialiste des questions d’aéronautique à Radio France et aviateur, Gérard Feldzer Directeur du Musée de l’air et de l’espace.

    Il ressort des échanges entre Gérard Feldzer et Michel Polacco qu’il n’y avait pas lieu d’arrêter le Concorde pour des raisons de sécurité.

    Le pilote et le co-pilote aux commandes le jour du drame de Gonesse étaient des fins connaisseurs d’un avion qu’il maîtrisait.

    La technique du risque maîtrisé ne fait pas l’affaire de Stéphane Gicquel ;

    Il est évident pour les trois que les 113 morts en raison du crash du Concorde, non loin de l’important Centre Hospitalier de Gonesse, sont 113 morts de trop. 109 en vol et 6 à terre au niveau d’un hôtel là où l’avion s’est abattu.

    Les spécialistes des avions déplorent, à juste titre, qu’il est insensé que ce soient des lampistes, six - et non les vrais responsables - qui soient en position de prévenus au ban des accusés.

    C’est un procès pénal qui s’ouvre.

    Les familles des victimes ont été indemnisées, sauf celle du commandant de bord qui souhaitait être présente au procès et pour laquelle l’indemnité est suspendue. Sont encore présentes au procès les familles des 4 victimes au sol ainsi qu’une famille d’un passager.

    On va assister à une bataille d’avocats car, dans cette affaire, les experts de tous côtés étaient d’accord sur le déroulé des choses, situation assez exceptionnelle en matière d’expertise.

    Pour Stéphane Gicquel ce procès pénal est ouvert à l’initiative et au nom de la société, à cause du traumatisme social causé par cette catastrophe. Au long de 53 audiences, tout sera décortiqué publiquement.

    Le lieu du drame pourrait devenir un lieu de mémoire.

    On apprend lors de l’émission que les pistes sont pleines de débris plus ou moins volumineux qui sont là au décollage des avions.

    On apprend que des projets d’avions d’affaires supersoniques ont été étudiés par Dassault en France et aux USA, sans aboutir. Deux problèmes restaient et restent à solutionner : celui du bang supersonique qui dure tout au long du parcours; celui du problème économique en raison de la forte consommation de carburant.

    La vie du Concorde continue. Cet avion, qui faisait Mac 1 en octobre 1970, est l’objet des soins de bénévoles passionnés pour le faire à nouveau rouler au sol au Bourget. Il pourrait à nouveau voler, avec les autorisations requises, comme avion de collection avec un budget de 2 à 5 millions d’euros – si j‘ai bien entendu – ce qui n’est pas envisagé.

    Ceux qui le souhaitent peuvent aller voir le billet mis ici le 0 juillet 2009 sous le titre « Crash Concorde ».

    Beaucoup d’informations, les jeunes, dans cette émission du mercredi 3 février 2010 visible quelques jours.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr