Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tromelin 18/1/2017

philippe folliotVote ce 18 janvier 2017 au sujet de l'île de Tromelin, située près de l'île Maurice. Aimant la mer et les îles, ayant des navigants dans ma famille, je suis allée voir le site du député Philippe Folliot, l'un de ceux qui se préoccupe de nos espaces maritimes car la France dispose du second espace maritime mondial, juste après les USA. Ils sont au moins trois députés réunis de diverses tendances, associés pour s'opposer au vote prévu ce mercredi 18 janvier 2017 à propos de Tromelin : Philippe Folliot Tarn (UDI), Gilbert Le Bris Finistère (PS) et Laurent Furst Nas-Rhin (LR).

philippe folliot A quoi semble conduire ce vote ? A brader sans contrepartie un lieu intéressant en soi. Intéressant aussi en tant que symbole de la richesse maritime de la France. Mais j'entends peu parler de la mer, hormis dans ma famille, alors que la France est dotée de 11 millions de km2 d'espace maritime. La mer est une richesse pas un coût. Et des pays envient notre richesse nationale.

Une richesse ? Comment cela ?

Les terres, les îles ou îlots qui sont la France avec les plateaux continentaux qui s'y rattachent sont des richesses scientifiques et minières – les fonds marins n'étant connus qu'à 10%, ils contiennent fort probablement, outre ce qui est déjà identifié, d'autres produits innovants.

A l'époque des rois de France, souvent géographes, des marins se sont élancés à la découverte du monde. Le genre de navigation dont le retour n'était pas assuré. Louis XVI, soucieux notamment de cartographie plus précise du monde, confia à Jean-François de La Pérouse une expédition qui quitte Brest le 1er août 1785,avec deux navires : la Boussole et l'Astrolabe et des scientifiques à bord. On sait ce qu'il advint pour ces navires. D'autres expéditions connurent le chemin du retour.

Actuellement les richesses de la mer de France sont entre les mains de l'IFREMER, Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la MER, créé en 1984. Il serait souhaitable que soient développés les capacités de cet institut. Avec, notamment, une vision, un désir du côté des responsables politiques et le courage de se mettre en marche. On dispose d'un trésor maritime, exploitable bien davantage, et qui peut engendrer de nombreux postes de travail. A quand un vrai plan mer ?

A la question de Philippe Folliot à la chambre des députés sur le devenir de Tromelin, il a été répondu que tout allait bien. Mais j'ai des doutes. D'autant plus que monsieur le député Folliot, élu depuis 2002, a, à son actif, outre le fait d'un souci constant du développement de la région dont il est originaire, la visite sur place d'une île située dans le Pacifique nord - à la demande en septembre 2015 du Premier Ministre Manuel Valls – observation sur place suivie d'un rapport remis en mai 2016 intitulé « Valoriser l’Ile de la Passion (Clipperton) par l’implantation d’une station scientifique à caractère international ». Ce rapport fut suivi d'un projet de loi du député Philippe Folliot, loi votée à l'unanimité.

J'arrête là mes réflexions personnelles pour vous communiquer le texte du site de monsieur le député Philippe Folliot, 53 ans, relatif à l'île de Tromelin, site qui propose une pétition qui peut être signée.

« L'île de Tromelin doit rester française !

Pourquoi notre pays accepterait-il de se rabaisser ? La France doit-elle douter à ce point d’elle-même pour qu’elle en arrive à « brader » ainsi sa souveraineté ?

Tromelin est une île d’un kilomètre carré située dans l’Océan indien (à 450 km à l’Est de Madagascar et à 535 km au Nord de l’île de la Réunion) et celle-ci est sur le point d’être concédée en gestion partagée sans contrepartie à l’île Maurice : ce bout de France est menacé par l’aveuglement de nos diplomates et par la lâcheté de certains politiques.

Tromelin n’a pas seulement connu une aventure humaine exceptionnelle, si bien décrite par Irène Frain (http://www.irenefrain.com/les_naufrages_de_lile_tromelin.php)… Elle génère 280 000 km² de Zone Economique Exclusive*, presqu’autant que la France continentale, Corse comprise : 345 000 km² !

Il n’est pas trop tard !

Car s’il a été signé en catimini le 1er juin 2010, le traité inique de « cogestion » de Tromelin avec l’île Maurice ne doit pas être ratifié.

–          Il est scandaleux car il concède en gestion partagée une partie de notre territoire sans aucune contrepartie : où est notre conception de la République « Une et indivisible » ?

 –          Il est dangereux car il ne mettrait pas même fin aux revendications de l’île Maurice, sans parler du précédent créé de la sorte…

 –          Il est unilatéral et déséquilibré car aucune réciprocité ou contrepartie ne sont prévues pour la France, qui serait perdante sur tous les plans.

 De plus, s’il était, par malheur, ratifié, ce traité servira de fondement pour justifier, légitimer et accroître les revendications de Madagascar sur les îles Eparses, du Mexique sur la Passion – Clipperton voire, à terme, de l’Afrique du Sud ou de l’Australie sur les Terres Australes…

L’adoption de ce traité marquerait le début du démantèlement de notre domaine maritime, le deuxième au monde avec 11 millions de km², et la fin de la singularité française qui, si elle se croit continentale et européenne est en réalité maritime et mondiale….

Une mobilisation transpartisane avait écarté une première tentative de ratification en 2013 : aux côtés de Parlementaires de tous bords et de membres de la société civile, Tromelin avait pu compter sur la courageuse opposition du ministre de l’Outre-mer de l’époque, Victorin Lurel.

#Tromelindoitresterfrançaise

Non, Il n’est pas trop tard ! Mobilisez-vous, la nouvelle tentative de ratification de ce traité inique doit échouer… Il en va de l’honneur de l’Assemblée nationale que de montrer l’indépendance du Parlement et son souci de jouer un rôle de gardien des intérêts supérieurs du pays, de notre souveraineté nationale et du respect de l’article 1 de la Constitution française : « La France est uneRépublique indivisible » ! 

Signez en cliquant sur le lien ci-après pour empêcher la ratification de ce traité inique :  cliquer pour signer la pétition!

 Pour plus d’informations, retrouvez l’interview de Philippe FOLLIOT paru dans Paris-Match en juillet 2013 : http://www.philippe-folliot.fr/wp-content/uploads/2013/07/Paris-Match-Tromelin-juillet-2013.pdf.  Philippe Folliot, député du Tarn (UDI), Gilbert Le Bris, député du Finistère (PS), Laurent Furst, député du Bas-Rhin (LR)

Irène Frain a écrit en 2009 un livre concernant cette île : « Les Naufragés de l'île Tromelin ».

Bonne découverte de cette île !

Contact : f.boisseau@hotmail.com (photos: mer, archives personnelles)

 

Écrire un commentaire

Optionnel