Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Terre juin 2014: premier festival mondial

    Chacun peut initier le changement qu'il souhaite là où il vit et quel que soit son âge. Pour fédérer ce mouvement indispensable à la remise en bonne santé de notre planète mère nourricière la terre, mouvement à accompagner de l'attitude affectueuse qu'il est normal d'avoir envers elle, il peut être indiqué de participer, du 20 au 26 juin 2014, à tout ou partie - selon ses disponibilités - du premier festival mondial de la Terre. Participer ou mettre en place où l'on se trouve quelque chose de collectif en ce sens. L'idéal étant, bien sûr, d'être tout au long de l'année respectueux de la terre et de tous ses hôtes, minéraux, végétaux, animaux.                                                                             Ce festival, lancé par l'association Terralliance née en 2004, est prévu à ce jour en France et dans une trentaine de pays. Il dispose en soutien de Pierre Rahbi, Jean-Marie Pelt, Nicolas Hulot par sa Fondation, etc...Son but est de concourrir au changement des comportements des terriens afin de protéger et respecter notre planète nourricière, renforcer des réseaux de solidarité et en créer de nouveaux. En quelque sorte apprendre à vivre autrement. Le changement n'a lieu qu'en l'accomplissant, d'abord,  au sein de notre vie personnelle. Voici les thèmes proposés, jour après jour en juin 2014.          Lundi 20 : terre solidaire. Comme consommateurs nous avons un pouvoir, quel que soit notre âge et notre situation, celui de privilégier les productions et les modes de commerces qui nous conviennent le mieux.                                                        Mardi 21 : autour du solstice d'été, ce jour est aussi celui de la fête de la musique et celui du jour de la Paix dans de nombreux pays.                                             Mercredi 22 : jour de enfants, pour eux et par eux.                                             Jeudi 23 : nettoyage de la terre là où l'on se trouve.                                       Vendredi 24 : journée de l'art.                                                                      Samedi 25 : tous en choeur avec des concerts et l'hymne "Sauver la terre" prévu pour l'occasion. A Paris, rendez-vous place de la Nation afin de marcher jusqu'au bois de Vincennes.                                                                                             Dimanche 26 : contact avec la terre-mère avec pique-niques collectifs, distribution symbolique de graines, plantations d'arbres. A Paris, vaste pique-nique pelouse de Reuilly, les participants étant invités à se tenir par la main pour une grande ronde humaine. Dans d'autres villes de France, à Toulouse, par exemple, le conteur Charlou propose une prolongation en se rendant jusqu'à la source de la Garonne en Espagne à Vielha à raison de 10 kms par jour environ. La distance Toulouse Vielha est de 113 kms à vol d'oiseau, de 165 kms par la route.                                                                  Ce projet est fort sympathique et j'espère qu'il sera efficace. La premièe efficacité, immédiate, est de prendre soin de notre terre comme on le ferait d'une maman que l'on aime très fort parce qu'elle a su prendre soin de nous alors que, trop jeunes encore, nous étions incapables de lui rendre la réciproque.                                                 contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr    

  • La Prière Alexis Carrel

    J'ai sous les yeux l'édition, en 1944, du nouvel essai sur La Prière écrit en janvier de cette année là par Alexis Carrel, médecin, chirurgien, physiologiste et chercheur qui, par son travail, a observé les effets curatifs de la prière sur la régénération des tissus et la cicatrisation des plaies. L'auteur a recueilli de multiples observations, en orient comme en occident, auprès de bien portants ou de malades, de toutes professions et classes sociales. On a à connnaître "toutes les activités dont nous sommes capables" car on ne peut laisser "aucune d'entre elles inutilisées sans grave danger pour nous ou nos descendants. L 'atrophie du sens du sacré et du sens moral se montre aussi nuisible que l'atrophie de l'intelligence". Croyants ou pas, la vie "demande que nous nous conduisions de la manière prescrite par notre sructure corporelle et mentale. C'est pourquoi personne ne doit ignorer les besoins les plus profonds et les plus subtils de notre nature" indique la préface. Alexis Carrel présente ensuite une trentaine de pages qu'il conlut ainsi :" En résumé, le sens du sacré revêt, par rapport aux autres activités de l'esprit, une importance singulière. Car il nous met en communication avec l'immensité mystérieuse du monde spirituel. C'est par la prière que l'homme va à Dieu et que Dieu entre en lui. Prier apparaît comme indispensable à notre développement optimum. Nous ne devons pas prendre la prière pour un acte auquel seuls se livrent les faibles d'esprit, les mendiants, ou les lâches. "Il est honteux de prier" écrivait Nietzche. En fait, il n'est pas plus honteux de prier que de boire ou de respirer. L'homme a besoin de Dieu comme il a besoin d'eau et d'oxygène. Joint à l'intuition, au sens moral, au sens du beau et à la lumière de l'intelligence, le sens du sacré donne à la personnalité son plein épanouissement. Il n'est pas douteux que la réussite de la vie demande le développement intégral de chacune de nos activités physiologiques, intellectuelles, affectives et spirituelles. L'esprit est à la fois raison et sentiment. Il nous faut donc aimer la beauté de la science et aussi la beauté de Dieu. Nous devons écouter Pascal avec autant de ferveur que nous écoutons Descartes."                                                                        Soixante dix ans après ce texte, l'obervation cérébrale de personnes en méditation - boudhistes, nonnes - apporte du concret au constat fait par Alexis Carrel d'un mieux, voire de guérison du corps physique par La Prière.                                                                         contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr