Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Anne-Marie Engler, Sihem Souid : Omerta dans la police.

Café littéraire avec Sihem Souid, auteur de Omerta dans la police, organisé par ANNECOM, Anne-Marie Engler, le jeudi 13 janvier de 20h00 à 21h30 au Gai Moulin 10 rue Saint Merri 75004 Paris.

 

Je cite le texte de présentation des éditions Le Cherche Midi qui ont publié ce texte en août 2010 :

 

« Abus de pouvoir, corruption, trafics de statistiques et aussi racisme, sexisme, homophobie au sein même de l'institution, voici la face cachée de la police, telle qu'elle n'a jamais été décrite auparavant. Ou l'histoire d'une femme flic entrée dans la grande maison par vocation et idéalisme, elle a même démissionné d'un emploi de cadre très bien rémunéré dans le privé, qui déchante progressivement. Sortie major de sa promotion, elle avait cru que la police nationale était au service du public et des citoyens, elle s'aperçoit au fur et à mesure que l'institution républicaine n'est plus la garante des valeurs qu'elle est censée défendre et promouvoir. Le récit exceptionnel du policier Sihem Souid apporte, documents à l'appui, la preuve que la police, loin d'être une institution garante des valeurs républicaines, les bafouent régulièrement. Ce sont les coulisses d'un système qui est décrit dans cet ouvrage. Le plus édifiant, c'est que ce récit dissèque le pouvoir de nuisance de la hiérarchie policière sur ses subordonnés. Cette dernière n'hésite pas à user de menaces pour arranger la vérité. Sihem Souid, 29 ans, toujours en fonction, a décidé de briser l'omerta. Elle refuse « de laver son linge sale en famille » ainsi qu'il lui a été suggérée à plusieurs reprises. Elle est allée, accompagnée de plusieurs collègues, jusqu'à saisir la justice pénale pour dénoncer ces comportements. Ces risques, elle les a pris au détriment de sa carrière mais aussi de sa vie personnelle. Chantages, pressions, menaces, sa plainte la poursuit jusque dans sa vie de citoyenne. Ce livre est bien plus qu'un témoignage sur la police. »

 

Une séance de dédicaces sera organisée par l'Editeur.

La prise d'une consommation est sollicitée pour assister au Café.

 

Café littéraire filmé par Julie Gres. Photographies de Graziella Channe-Kane de Street Generation, le partenaire des Cafés d’Annecom.

 

Un tel sujet concerne tout le monde, des plus jeunes aux plus âgés. J’invite ceux qui l peuvent  à participer à ce café ou à regarder le film de cette soirée diffusé ensuite sur Dailymotion.

 

Contact ; francoiseboisseau@wanadoo.fr 

Les commentaires sont fermés.