Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Dinard : Hope, Art Contemporain

     

    Une amie m’a parlé avec enthousiasme d’une exposition d’Art Contemporain, découverte lors d’undinard bis.jpg séjour récent à Dinard au Palais des Arts. Une exposition nommée Hope, Espoir, à découvrir ou revoir jusqu’au 12 septembre 2010.

    La ville de Dinard s’était lancée dès 2009 dans la dynamique, très réussie, d’une exposition. Elle a recommencé en 2010.

    A titre personnel, mon interlocutrice était enchantée par le thème de cette réalisation, respiration de paix dans notre monde si désabusé.

    Cette amie m’a dit avoir été exceptionnellement portée par la magie des images, du mouvement, des éclairages. Tous ces ingrédients participaient, en effet, à ce rayonnement d’espoir.

    Elle a été touchée plus au cœur par certaines réalisations, ramenant chez elle le catalogue qui, s’il ne peut pas rendre les mouvements, le relief, les jeux des couleurs, permet de mieux se rappeler. De faire revivre des rencontres porteuses d’harmonie entre des œuvres d’art et une visiteuse à qui elles ont parlé.

    Je cite quelques unes de celles qui l’ont interpelée tout particulièrement :

    * Adam et Eve de Pierre et Gilles.

    Par les mêmes, une Vierge à l’enfant avec costumes de Christian Lacroix, régal de couleurs pour le regard.

    * Les marguerites psychédéliques de T. Murakami, des fleurs souriantes qui constituent une joyeuse célébration de la vie.

    * Un homme en prière à Bagdad le 10 septembre 2004 de Raza Aramash, œuvre empreinte d’une force digne.

    * Deux bronzes porteurs d’espérance  de Martial Raysse : Liberté chérie, Ménis le pécheur.

    * Le chaos énergétique et artistique des New Pilgrims de Jin Meyerson.

    * Ainsi que la merveille d’une importante réalisation en acrylique et acier inoxydable, oeuvre de Do Ho Suh, indiquant la force d’une alliance entre destins et fragilité dans un grand tourbillon collectif.

    Cette amie conclut : « Que de couleurs, que d’images provocantes rencontrées lors de la visite de Hope ! Exposition surprenante, hétérogène, je conseille de voir cette manifestation avant tout porteuse d’espérance. Un seul regret : que l’image de l’enfance, par essence source d’espoir, ne soit pas présente. »

    A mon tour, ayant parcouru attentivement avec elle le catalogue de Hope, j’en recommande la découverte. Cela au Palais des Arts et du Festival 2, Bd Wilson 35800 Dinard jusqu’au 12 septembre, tous les jours de 11 h à 19 h, avec nocturne le vendredi à 21h.

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (illustration : Dinard)

     

  • Thierry DUSAUTOIR, Patricio ALBACETE à Mirepoix le 12 septembre

     

    L’événement a lieu au stade de Mirepoix et est FabriceDSC01786.JPGorganisé par l’Association ELFE renseignements par www.elfe-asso.fr en lien avec la famille de Fabrice pour la 6 éme année consécutive.

    Il a lieu pour aider Fabrice, 9 ans, atteint de Leucodystrophie métachromatique, maladie génétique orpheline. Fabrice se bat depuis 8 ans contre la mort.

    Voici l’histoire de Fabrice et les divertissements proposés tels que présentés sur Facebook via « Fabrice a besoin de vous », page dédiée à Fabrice.

    « Ce sera le Dimanche 12 septembre 2010, toute la journée et jusqu’en fin de soirée au Stade Municipal de Mirepoix, afin de nous aider dans son combat et ne pas l’oublier… Petit historique : Fabrice est atteint d’une maladie génétique orpheline.

    La Leucodystrophie métachromatique. Elle fait partie des maladies qui touchent la myéline du système nerveux central (cerveau, moelle épinière) et périphérique (entre la moelle épinière et les muscles, les sens ...). La myéline, qui entoure le nerf, peut être comparée à la gaine d’un fil électrique, si elle est lésée, l’influx nerveux ne passe plus. La myéline du système nerveux central est aussi appelée matière blanche.Selon les estimations, la leucodystrophie métachromatique, toutes formes confondues, touche entre 1/50000 et 1/100000 naissances. La maladie est présente dés la conception, mais les symptômes apparaissent de façon plus ou moins tardive suivant les cas.Cette pathologie provient, presque toujours, d’une défaillance du gène codant pour (permettant la fabrication de) l’arylsulfatase A (cad enzyme lysosomale) situé sur le chromosome 22. Cette enzyme est donc, soit absente, soit insuffisante, soit inefficace.L’arylsulfatase A est chargée de décomposer certains lipides : les sulfatides. Ces derniers, qui sont un des principaux constituant de la gaine de myéline, vont, en cas de défaut de régulation par l’arylsulfatase A, s’accumuler de façon excessive. Cette surcharge va progressivement détruire la myéline dans le système nerveux central et périphérique.Dans le cas de Fabrice, il s’agit de la forme infantile tardive. Il a développé les premiers symptômes vers l’age de 18 mois.
    Depuis il a perdu la parole et toute motricité volontaire dans ses membres.A ce jour il n’y existe toujours pas de traitement pour lui et le seul traitement qui était à l’essai a été arrêté. A notre grand désarroi et malgré les supplications des familles qui avaient pu en bénéficier jusque là, le Laboratoire SHIRE (USA) a arrêté le protocole d’essai il y a quelques semaines, les résultats n’étant pas suffisamment pertinents pour lui.

    Une journée et une soirée à consacrer à Fabrice pour récupérer des fonds et lui permettre de se rendre dans les centres de thérapies d’accompagnement, à Toulouse et à Londres dans lesquels il doit se rendre, mais aussi de financer certains matériels adaptés à son quotidien. Parce que grâce à ces soins et à l’amélioration de son quotidien, Fabrice est toujours là et peut partager des moments heureux avec les siens.

    Une journée et une soirée faite de surprises, concerts, danses, activités sportives, animations pour petits et grands et du rire des enfants… tout en convivialité et en bonne humeur. 
    De nombreuses associations, sportifs, artistes, commerçants et entreprises au grand cœur participent à cette journée et nous permettent de vous proposer un super programme tout en convivialité, en retrouvailles pour certains et en découvertes pour d’autres.
    Et c’est bien là l’esprit de la journée « Amitié et Espoir avec ELFE ».

    Cette année à l’affiche des Concerts :
    - Roé (Soledad) http://www.roemusic.net/ ,
    - Les Acoustelous (et leur Sonolaire) http://www.solar-event.com/france/lounge/page/index.html ,
    - Florent Adroit (Ariége Moun Pais) http://florent.adroit.free.fr/ ,
    - Enjoy http://www.ladepeche.fr/article/2009/12/01/727038-Lavelanet-Enjoy-a-seduit.html
    - Té Ki La JazzBand http://tekilajazzband.wifeo.com/
    Ils assureront côté musique, pour le plaisir de tous ! Et ce jusqu’en fin de soirée !

    Côté danses, les planches vibreront avec du Flamenco, mais la danse Africaine, Orientale, Indienne, Bollywood, le Modern Jazz et les Majorettes ne seront pas de reste ! Avis aux amateurs : il y aura des initiations !

    Un Concours de dessin et peinture est lancé cette année. Sont invités tous les enfants de Mirepoix et de son Canton.Ce concours est collectif (par classe) mais aussi individuel ! Le thème choisi pour le collectif est : « Mon Village ».
    Pour le concours individuel : place à votre imagination ! Des cadeaux surprises viendront récompenser les enfants !Un courrier et son règlement a été adressé dans toutes les écoles…
    Chacun est invité à venir avec son dessin/peinture, il pourra sinon le faire sur place ! 

    Tous en tennis pour Fafa : Une Randonnée pédestre (départ 9h) et des Courses nature (départ 10h30 : 8 et 15 km) – Parcours : Le chemin des Fontaines. Course enfants (de 6 à 14 ans) à partir de 16h. Renseignements au 05.61.68.18.38 (Pensez que T-shirts et débardeurs sont en vente sur le Stand ELFE)

    Une multitude d’animations orchestrera cette journée :
    - Tournoi vétérans de rugby (Renseignements au 06.32.50.15.44), Match des Juniors (Attention ! Vous pourrez vous faire prendre en photo avec La Coupe d’Europe et des joueurs du Stade Toulousain),
    - Maquillage enfants,
    - Pêche à la truite,
    - Expositions diverses,
    - Défilé de mode,
    - Marie-Claire Estevin, voyante des stars.http://www.marieclaireestevin.com/
    - Structures gonflables,
    - Pratique du Kendo
    - Atelier Poterie pour enfants,
    - Les Pompiers avec leur parcours de santé,
    - Jeux de force et d’habileté pour adultes,
    - Jeux pour les enfants
    - ………………….

    Enfin, Nicolas Sarkozy, Daniel Guichard, Marc Lavoine, Sean Connery, Bill Clinton, Bruce Willis… passeront nous faire un petit « coucou » !!! Oui ! Enfin… leur sosie ! Rien ne vous empêchera alors de poser pour la photo avec eux !

    Les animations seront vraiment nombreuses ! Et à ce jour le programme ne cesse de s’allonger !

    Enfin, prévoyez déjà de vous régaler d’une Paëlla Géante/Salade Vég’/Grillades que nos valeureux cuistots nous prépareront ! Service midi et soir.

    Fabrice et l’équipe ELFE comptent sur vous pour en parler autour de vous et vous attendent donc très nombreux en basquets ou en crampons !… 

    La journée « Amitié et Espoir avec ELFE » sera colorée, animée, d’une réelle qualité, et pour tous les goûts ! »

    Pour les curieux, ELFE signifie Ensemble contre la Leucodystrophie de Fafa notre Ecrin, l'adresse étant : Association ELFE, Ferme de Paraulette, 09500 Mirepoix.

    Venez nombreux : Fabrice a besoin de vous !

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photo Fabrice)

  • Jean-Claude Vitran : la traque des Roms.

     

    Vitran.jpgLes Roms, européens ou pas, ont-ils cessé d’être des humains ?

    On peut se le demander en voyant le déferlement des violences légales vis-à-vis d’eux depuis quelques semaines.

    Seraient-ils donc devenus, soudainement, tous des bêtes sauvages ? Des animaux enragés ?

     

    Dans un billet du 28.07.2008 intitulé "Vivre chez les Roms"- il y donc déjà deux ans - j'avais consacré ici quelques lignes aux  Roms de Crotone, proposant le témoignage vécu de Petites soeurs du Père de Foucauld ayant choisi de vivre avec eux. Religieuses dont ma marraine fait partie. Déjà, en Italie, ce ne semblait pas tous les jours faciles.

     

    En France, dans le pays qui m’a vu naître, dans ce pays où ma mère achetait toujours avec son bon sourire - nous vivions dans une commune des Deux-Sèvres où je séjourne encore parfois - quelque chose aux gens du voyage venus sonner à notre porte, napperon ou panier joliment tressé, histoire de leur donner quelque argent pour les aider à vivre, que se passe-t-il ?

     

    On dirait que les dragonnades sont de retour. Pas pour chasser les protestants mais pour chasser ces personnes, dont de très jeunes enfants.

    L’ami Jean-Claude Vitran, de la Ligue des Droits de l’Homme, dans cet article que je relaie, prône la désobéissance. Jean-Pierre Dacheux signe avec lui ces lignes.

     

    Voici le texte de leur note sur les droits et besoins des êtres humains du samedi 14 août 2010 :

    « Au delà des mots, l’engagement total !

     

    En France, change-t-on de République ou plutôt la République ? L’Europe, fort heureusement, ne se limite pas à la France, toutefois, la France influence l’Europe et des milliers de "Rroms non européens" ( !) sont, par exemple, refoulés vers le Kosovo, qu’ils ont fui, et où ils ne seront pas les bienvenus ! Ce qui se passe, actuellement, en France, donc, intéresse l’Europe tout entière !

    Nous n’avons que les mots comme outils pour l’action, mais nous voici pourtant bien au-delà des mots !

    Nous découvrons notre impuissance face à une politique romaphobe dont l’ampleur et la rudesse nous a surpris. On compte par dizaines les expulsions de campements de Rroms partout en France, sans oublier les Français, dits « gens du voyage », qu’on pourchasse aussi s’ils ne stationnent pas exactement là où il est prévu qu’ils s’arrêtent.

    La violence des interventions policières commandées par l’État, la brutalité des discours ministériels étonnent et révoltent l’opinion internationale, au sein des organisations officielles, tant au niveau européen qu’au niveau de l’ONU.

    Notre stupéfaction n’a d’égale que notre profonde tristesse. Nous sommes également traversés par une vague de colère qui nous meurtris, mais point tant que les « Roms et gens du voyage », qui sont, eux, traités comme des choses ou des délinquants a priori !

    Qu’un État, le nôtre, ose jeter des familles à la rue sans aucune considération pour ce qu’elles vont devenir, ne peut qu’avoir une explication : susciter ou réveiller la haine à l’encontre des « nomades » comme l’on disait jadis, pour tenter de déclencher des réflexes sécuritaires pouvant permettre de regagner une confiance perdue, après l’effondrement des sondages de popularité.

    En faisant un contre-feu médiatique, on joue avec ce feu ! On risque, comme on l’a vu en Italie, de réanimer le nationalisme le plus fou et et d’aller vers des pogroms meurtriers.

    Il est sidérant que les fonctionnaires de police et les administrations préfectorales obéissent, sans la moindre hésitation, à des ordres racistes. Car racisme il y a ! Quand une catégorie de population est désignée à l’opprobre et à la vindicte populaires, que ce soit la nature ou la culture des intéressés qu’on évoque, on sombre, alors, dans le racisme !

    La France dont parle Nicolas Sarkozy et ses partisans aux ordres a cessé d’être la France, celle qu’on aime. Les élus qui s’inclinent devant cette discrimination brutale, bien volontiers à l’UMP, ou sournoisement, comme nombre d’élus dits de gauche, qui laissent hurler les loups, ont rompu avec la France des Droits de l’homme.

    Les Rroms seraient-ils tous en situation irrégulière, les « gens du voyage » seraient-ils tous répréhensibles, -ce qui n’est bien évidemment pas le cas !-, que la France devrait assumer ses responsabilités vis à vis d’une population mise à part, et ne pouvant y compris pas bénéficier des lois et règlements la concernant, qu’il s’agisse de la loi Besson ou des recommandations nombreuses et claires de l’Union européenne.

    La Justice passe après la force. Les premiers à subir les mesures les plus rigoureuses, voire les plus brutales, sont au nombre des plus pauvres des humains, et ceux qui leur manifestent de la solidarité sont, à leur tour, considérés comme des délinquants ! Cela ne saurait durer sans que de vifs conflits se développent !

    La mauvaise foi et la malveillance nourrissent, à l’évidence, une politique pernicieuse qui aggrave une situation qui n’était déjà pas positive.

    Que faire ? Désobéir, bien sûr ! Ne pas respecter des directives inhumaines. Se rapprocher des familles. Leur dire notre solidarité. Rencontrer nos compatriotes français pour leur exprimer notre reconnaissance du droit à vivre, s’ils le veulent, en habitat mobile. Se porter aux côtés des étrangers, roumains ou bulgares, pour leur réaffirmer que nous acceptons leur présence en France, terre d’Europe.

    Nous ne sommes ni laxistes ni naïfs. Nous savons que toute population contient des éléments criminels mais nous savons aussi que les généralisations, au lieu de faire reculer la criminalité, l’exacerbe. La répression, seule, conduit toujours à l’échec.

    Une longue lutte pour la dignité s’engage. Le gouvernement actuel en sortira vaincu ou conduira notre pays vers une zone trouble qui est de celles dans lesquelles s’engouffrent et périssent les démocraties. En nous solidarisant étroitement avec les Rroms, nous savons qu’une fois encore ce sont les parias qui nous ouvrent les yeux. Nous resterons lucides et inflexibles. Les Rroms et autres Manouches, quel que soit le nom qu’on leur donne, qu’ils soient Français ou étrangers, sont nos compatriotes européens. Les menacer, c’est nous menacer. Nous ne laisserons pas faire ceux qui salissent la France sans résister. »

     

    Moins de 18 ans, pas besoin de réfléchir longtemps pour sentir, qu’après les Roms, on peut décider de s’en prendre, légalement, à n’importe quelle catégorie de citoyens.

     

    Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photographie : Jean-Claude Vitran)