Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Précoces » entre eux

Les "précoces", on l'oublie souvent, sont des personnes hyperperceptives, hypersensibles, aptes à être blessées intensément par des propos peu amènes quand ils sont  dans l'ignorance d'une différence alors inexpliquée pour eux.

Se savoir « précoce » permet de lever un doute sur son fonctionnement. D’être soulagé en apprenant, avec les conclusions d’un test de QI, Quotient Intellectuel, que l’on est normal, simplement atypique dans son fonctionnement par rapport à la majorité imposante qui vous environne.

Je reviens sur cette question, primordiale pour les enfants « précoces » ainsi reconnus dans leur différence et toujours soulagés de savoir d’où venait cette différence qui pouvait les gêner, les embarrasser.

Une différence qu’ils ont ressentie eux.

Une différence que les autres, autour d’eux à l’école ont ressentie également, en en faisant parfois payer le prix.

On peut ainsi observer deux groupes au niveau d’une même classe primaire : un groupe opposé au trop différent en fait précoce, et à l’inverse un groupe favorable à ce très différent. Ce dernier groupe dispose à sa tête d’un leader, un meneur gentil et souvent costaud qui mobilise la moitié de la classe, au minimum, pour venir au secours du « précoce » à la différence trop marquée. Ce chef musclé et plein de bonhomie est, sans le savoir, lui-même « précoce » mais de manière moins voyante. Entre « précoces », on se "sent", on se soutient aussi.

Ce cas existe.

Les 2 garçons cités anonymement sont amis depuis toujours. L’un, le malmené, a été identifié comme « précoce » dès l’âge de 8 ans, déclarant alors « Je suis soulagé. Je suis normal ! ». L’autre, leader défenseur, vient de l’être à 16 ans.

Amusant, tous les deux fonctionnent avec un QI de même chiffre.

Voilà donc pourquoi ces deux-là se sont toujours reconnus, appréciés, ainsi qu’une petite sœur également dotée, et d’autres dans les deux familles. Et des amis et amies autour.

Des familles harmonieuses de "précoces" existent, j'en ai rencontrés.

Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr

 

Les commentaires sont fermés.