Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jean-Luc Romero, ADMD

 

romerojlgood.jpgJean-Luc Romero www.romero-blog.fr, www.jeanluc-romero.com, plusieurs fois évoqué ici se bat depuis longtemps et, plus encore depuis 2007 comme président de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité, pour une mort digne. L’ADMD est situé au 50, rue de Chabrol  75010 Paris  Courriel : presidentadmd@admd.net.

Le dernier livre de Jean-Luc  « Les voleurs de liberté » paru en 2009 chez  Florent Massot  parle de ce sujet toujours d’actualité.

Voici le dernier communique en date du 22 février 2010 de l'ADMD au sujet de ce qu’elle qualifie de «  nominations scandaleuses à l'observatoire des fins de vie »

« Observatoire national de la fin de vie :

De l’acharnement thérapeutique à l’acharnement palliatif

Ou comment confier cet observatoire aux militants des soins palliatifs (5 000 personnes selon le rapport Léonetti – page 73) et exclure du débat les militants de la Liberté (47 642 adhérents à l’ADMD à ce jour et 86,3% des Français favorables)

Aucune crédibilité ne peut être accordée à cet organisme partial dans sa composition

Jean-Luc Romero, président de l’ADMD, prend note de la création – enfin – d’un observatoire de la fin de vie dans notre pays, comme il existe déjà aux Pays-Bas, en Belgique et au Luxembourg.

Pourtant, comment ne pas s’étonner que la responsabilité de cet observatoire en soit confiée à Régis Aubry, président du comité de suivi du plan de développement des soins palliatifs, dont on connait le refus d’envisager d’autres options à la fin de vie ? Et comment ne pas s’étonner que sur 4 représentants associatifs, les 4 sont des militants des soins palliatifs ?

Encore une fois, le Gouvernement a décidé de confisquer le débat aux Français qui réclament pourtant d’avoir le choix et qui ne se laisseront pas convaincre par des arguments tronqués.

Avec une telle composition, les rapports annuels à venir de cet observatoire sont d’ores et déjà entachés de partialité et n’auront aucune crédibilité. Car assurément, ils souligneront à coup sûr la perfection des soins palliatifs pour régler toutes les questions de fin de vie, tout en réclamant plus de moyens. »

Informez-vous !

Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photo Jean-Luc Romero)

 

Commentaires

  • je ne suis certainement pas au bon endroit pour dire ce que j' ai à dire mais tant pis .Une de vos présidente d' association en l' occurence Frédérique Perrin ( corréze ) se conduit trés mal et je pense qu' elle n' est pas à sa place parmis vous . C' est une femme perverse , menteuse et qui vient de détruire un couple en plongeant l' épouse et l' enfant dans une détresse extreme .Je suis révoltée et je pense qu' une sanction serait méritée .

Les commentaires sont fermés.