Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jonathan Denis, candidat en amertume

Il y a sur la page intitulée "index thèmes blog" les sujets récapitulés avec les jours où les trouver. Merci.

 

Voici ce qu’a publié Jonathan Denis, candidat aux élections européennes, le 21 mai :AA24.1.09 024.jpg

 

« Les médias ont-ils déjà fait l'élection ?

 

La question qui ne cesse de m'être posée depuis quelques jours est dans le titre de cette note. Une élection est-ce le fruit des médias ? Font-ils les élus ? Enterrent-ils tout espoir de changement avec de nouveaux visages ? Pour celles et ceux qui me connaissent, ma vie professionnelle a commencé dans les médias, dans une radio plus particulièrement avant de travailler pour deux des plus grandes stations françaises. Je devrais donc savoir répondre parfaitement à cette question et pourtant depuis plus de deux ans, je n'ai plus l'impression de les connaître ces médias qui se perdent dans le trop plein d'information.

 

Au fil des sondages, au fil des interventions des candidats, toujours un grand absent lors de ces élections européennes : l'Alliance Ecologiste Indépendante. Mis à part quelques articles consacrés à Francis Lalanne, Patrice Drevet ou moi-même en Ile-de-France, nous sommes rayés des cartes des rédactions la plupart du temps. Le Nouvel Observateur, 20 Minutes, Métro, Le Figaro, La Tribune... tous ces médias ont cité 11 partis pour ces élections mais à chaque fois seuls 10 étaient intégrés à leurs articles ou sondages. Et je vous le donne en mille, il s'agissait à chaque fois de l'Alliance. Sachons tout de même rendre honneur à LCI qui est le seul média à nous avoir fait apparaître dans l'ensemble de ces sondages. Voilà donc ma question : qui peut-on déranger à ce point pour ne pas être dans ces articles, dans ces sondages ? Car il s'agit bien d'un problème que le CSA va devoir traiter car comment expliquer qu'un jeune mouvement qui présente des candidats sur l'ensemble du territoire, qui réalise 3% des intentions de vote dans les sondages où l'on en parle, soit oublié de la sorte par les autres ?

 

Je ne sais pas s'il s'agit d'un fier service pour la suite comme on me l'a annoncé dans une rédaction sous couvert qu'un tel oubli fera parler de nous par la suite. Ma seule certitude vient de l'ignorance et l'incompétence des médias qui ne veulent voir que l'UMP et le PS dans cette élection, qui en font une élection interne à la France, qui ne veulent pas parler des vrais enjeux. Ils refusent le changement, ils refusent d'ouvrir les portes à d'autres... mais cela peut-il vraiment ne venir que d'eux ? Le 7 juin, je souhaite de tout cœur que les résultats leur donnent tort et ainsi une refonte de ces médias pourra-t-elle être envisagée sans qu'aucun ne soit à la botte d'un gouvernement de "Voici" ou d'une opposition ne résumant qu'à une guerre de clans. Parlons dès aujourd'hui de l'Europe ! »

 

Moins de 18 ans, voici des lignes amères. Ce que je peux dire est que se plaindre ne sert à rien. On peut, on doit même se défendre quand nécessaire. Pas de cette manière négative. Jamais. Pensez-y !

Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (photos archives personnelles : Jonathan Denis le 24.1.2009)

Commentaires

  • Ah non, ma chère Françoise, il n'y a aucune amertume en moi et surtout pas pour ces élections. Juste un petit coup de gueule face à ces médias qui ne cessent de dire ques les Français ne s'intéressent pas aux Européennes... mais que dire d'autre quand ces médias préfèrent parler de Cannes, de Rolland Garos, de la guerre entre Ségolène Royal et Martine Aubry,...
    Il n'y avait rien de négatif dans mon texte, simplement l'idée que c'est ensemble et en bougeant dès maintenant que nous pourrons faire avancer le chemin vers une autre façon de faire la politique.

    bien à toi
    Jonathan

Les commentaires sont fermés.