Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Entendre la parole d'un jeune

Vous trouvez sur la page intitulée "index thèmes blog" les thèmes qui me paraissent les plus importants avec les jours où les trouver. Merci.   Le 1er: 124 visites - dont 96 visiteurs uniques - avec 303 pages consultées

Information du 31.10.2008 de Bruno ROTA, papa d'un garçon de 14 ans, Jonathan. Une fois de plus "on" s'abrite derrière les dérives d'Outreau pour ne pas écouter des enfants quand ils disent vrai ! Honteux !  J'indique avec son accord le site de ce papa http://www.maltraitance.fr.nf/ qui lutte contre la maltraitance d'enfantsenfantdedos.jpg, tout comme dans l'esprit de ce blog.  
"Monsieur Nicolas Sarkozy
Président de la République française
Palais de l'Elysée
55, rue du Faubourg Saint Honoré
75008 – PARIS

Le 31/10/2008

Monsieur le Président,

J'ai suivi avec intérêt l'affaire du violeur présumé Jorge Montes qui a nécessité votre intervention pour réparer ce que l'avocat des parties civiles a qualifié de «boulette » des juges.

Je viens par la présente vous demander d'intervenir sur une autre « boulette » des juges qui me spolie de mes droits et me dispense de fait de toute obligation envers les lois de la République. En effet, comme vous l'avez rappelé, "Droits et Devoirs vont de pair" et cette "boulette" des juges qui me dispense de toute obligation envers la société s'avère aussi gravissime que celle commise dans le dossier du présumé violeur.

Moi j'ai mon fils Jonathan de 14 ans qui ne sait pas si il y a une justice, suite a son non lieu le 21/02/07 par le juge d'instruction de valence ...alors qu'il déclare

« D'avoir les yeux bandés, il a vu l'individu en face de lui qui a ensuite fait des acte de fellation .... »
Mais il n'est pas entendu ...vu le non lieu ! une autre « boulette » !

En vous remerciant de bien vouloir apporter la même diligence à la rectification de l'erreur commise par les juges dans mon dossier que celle que vous avez apportez pour l'erreur commise dans le dossier Jorge Montes,

Veuillez croire, Monsieur le Président, à l'assurance de ma parfaite considération.

rota bruno"

 

Les jeunes - et les autres - la Justice rend des décisions qui ne sont pas forcément justes. Vigilance, donc !                                                              Contact : francoiseboisseau@wanadoo.fr (illustration: enfant libre de dos, google images)

Les commentaires sont fermés.