Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Arnaque aux NAT ="précoces":Stop !

Arnaque des NAT (=Normaux Atypiques) : Stop !  NAT Arnaqués: Stop ! Précoces arnaqués: Stop !
Intolérable Arnaque !

C'est un article paru hier dans Le Parisien Economie du mardi 25 mars 2008 en page 12 qui me fait réagir.
Il a pour titre :
"COMBIEN COUTE... un test de QI
Selon la localisation, l'expérience, la notoriété du psychologue choisi et d'éventuels examens complémentaires, vous paierez entre 200 et 300 euros pour un test de quotient intellectuel."

puis débute comme suit:
"Votre enfant présente des troubles du sommeil,  s'ennuie ferme en classe... Bref, vous le trouvez perturbé. Peut-être fait-il partie des 400 000 enfants précoces affichant un quotient intellectuel supérieur à 130. Pour le savoir, vous devez vous adresser à un psychologue diplômé exerçant en libéral, en milieu scolaire ou hospitalier.  etc... "

La signataire de l'article, Sylvie Laidet,  poursuit sur l'équivalent d'une demie-page dont la moitié est illustrée par un jeune garçon en situation de test photographié de dos.  Cet article, honnête d'un point de vue généraliste, fait l'impasse complète sur les Associations spécialisées en matière de précocité. Cette ignorance est une fois de plus révélatrice d'une situation de méconnaissance qui  perdure quant aux enfants nés génétiquement comme ça, je veux dire équipés d'un profil hyperperceptif et hyper sensitif  avec annexé quelque part un résultat de QI supérieur à LA fourchette compatible avec LA vitesse et LE rythme de scolarisation  proposée.
Ce qui a généré et génère encore trop d'échec scolaire et d'échec de vie pour les êtres  concernés - tant  dès leur jeune âge et tout au long de leur vie.

Il est est ennuyeux - quand on désire informer des lecteurs  aussi correctement  et précisément que possible - de faire l'impasse totale sur l'existence  d'Associations repérant plus spécifiquement les "précoces" et ayant dû  ferrailler pour obtenir une reconnaissance ainsi que  des adaptations au profil de ces jeunes  de la part de l'école via l'Education Nationale.

2 politiques ont "mouillé leur chemise et mis les mains dans le cambouis"  pour tendre la main et secourir ces Normaux ATypiques (=NAT)  ou "précoces" qui ont toujours besoin de ces  hommes là.
Je cite par ordre alphabétique: Xavier Darcos qui a soutenu le combat de l'AFEP (=Association Française des Enfants Précoces")  pour qu'enfin les lois de la République tiennent compte des besoins particuliers de ces jeunes au cours de leur croissance;  ce qui a été accompli.  Dominique Paillé, lui, notamment  par des questions écrites alertant des gouvernements successifs sur la "précocité"  a  concouru au  vote de ces lois et est toujours présent sur ce versant des "précoces" dont les 2/3 n'ont pas la vie facile,  sont incompris et rejetés dans le meilleur des cas.
Chaque année la quantité de nouveaux NAT ou "précoces" qui débarquent sur la terre de France est notable et facile à gérer sans frais.  C'est une prise de conscience avec de la tolérance qui doit avoir lieu.  Sans générer pour autant  de ghetto.
 
Car chanceux sont-ils, ces Normaux ATypiques,  quand ils ne tombent pas entre les mains d'incompétents, les envoyant  "manu militari "dans des circuits de soins "psy" divers  avec prise éventuelle de médicaments  ou les enfermant carrément en psychiatrie  pour s'en débarrasser.  Car les incompétents ne supportent  pas ce qu'ils ne connaissent pas.
De tels  circuits  sont  privilégiés à quasi 100% par les "psychologues experts" de la justice qui régentent l'à venir de ces enfants NAT quand  ils ont  le malheur d'être  pris dans les rets de la justice,  cela souvent en raison de l'intervention des services sociaux ou des directeurs d'établissements scolaires qui ne comprennent rien à ces enfants là - même s'ils prétendent le contraire. 
Ainsi sont détruits chaque année des "précoces"  par des soins, des médecines et  des enfermements décidés par des Juges des Enfants, non formés et  asseyant des décisions  de justice injustes derrière  des rapports d'expertise judiciaire bâclés par des psychologues totalement ignorants de la "précocité".  Ayant enquêté à ce sujet j'ai découvert qu'il n'y avait aucun psychologue au fait des "précoces" présent dans les réseaux d'experts auprès des tribunaux.

La seule personne "expert" auprès des tribunaux et "compétente par rapport aux NAT ou "précoces" que j'ai identifiée pour toute la France est un confrère, le Docteur Olivier Revol, pédo-psychiatre à l'hôpital neurologique de Lyon-Bron. C'est le seul à qui je pourrais faire confiance au plan personnel en tant qu'expert reconnu par la justice si particulière des juges pour enfants. Le seul pouvant tirer d'enfermement des "précoces". Un seul homme pour toute la France ! C'est dire ! Car les pouvoirs des juges pour enfants sont exorbitants car ils s'octroient tous les droits, abolument tous !  C'est effrayant ! 

Vouloir faire d'un "précoce" un non précoce revient à  vouloir transformer à tout prix le long coup  des girafes en coup ramassé des hippototames ! Mission  impossible! Logique absurde ! Telle est la folie qui  s'abat sur ces enfants normaux, en France, à 2 pas de chez nous,  peut-être des voisins, jeunes à propos desquels - hormi de trop rares Darcos et  Paillé - les droits de l'homme sont totalement bafoués, alors que l'on fait si grand cas de ces droits pour des personnes éloignées géographiquement et pour lesquelles une action positive est bien plus difficile à mettre en oeuvre.

Il faut cesser de moquer  de ces enfants là ! Qui  jamais, au grand jamais, ne devraient  être l'objet d'un placement de justice.
Placer ces enfants,  les enfermer, c'est avec le temps réussir à les liquider aussi sûrement que l'on a pu liquider, brutalement cette fois, les  jeunes manifestants  de  certaine place chinoise.

Je l'ai déjà fait savoir à des responsables.  Ces moins de 18 ans là ne peuvent  pas s'en sortir seuls. IMPOSSIBLE !!!

Pour en revenir  l'aticle du Parisien et aux tarifs affichés, je tiens à donner ici l'information suivante relative à l'AFEP mentionnée plus haut.
De par  la France,  il existe une bonne centaine de psychologues spécialistes  des "précoces" qui ont signé une charte avec l'APEP garantissant  des tests de QI de qualité pour un prix unique de 120 Euros au jour d'aujourd'hui.
Ceci était à dire pour que le "bouche à oreille" fonctionne pour le bien de tous les enfants, les "précoces" et les non précoces, tous ayant leur place, chacun ayant son rôle. 
Vous joignez l'AFEP  par mail ou par téléphone que vous trouvez facilement sur le site web; taper: AFEP et vous joignez aisément les interlocateurs compétents du Vésinet.

Ce jour, en fin de paragraphe, sont indiquées les dates des billets concernant les NAT ou "précoces", la nouvelle responsable de l'AFEP étant présente dans l'émission des maternelles; la précédente, fondatrice de l'AFEP - Sophie COTE  - étant devenue présidente d'honneur  et ayant été décorée de la Légion d'Honneur pour le travail fait pour défendre et aider les   "précoces"=NAT:  12.2.08,  22.2.08, 8.3.08,

Voilà, cet article du Parisien m'a fait mettre "les pieds dans le plat".  Je n'y prends aucun plaisir.  Je préfèrerais - plutôt que de dénoncer des dérives - contempler la mer et musarder dans sa tendresse mouvante, me rapprocher des étoiles en touchant les sommets des montagnes,  passer métamorphosée en musique une nuit en boîte, multiplier les mixages de graines et les greffes, me laisser aller des heures au piano, passer la nuit dehors attendant un lever de soleil sur un lac.... Ce serait très chouette.

Quel être  humain serais-je  si  je néglige les moins de 18 ans que je connais et qui ont besoin d'aide ?
Savoir est un  privilège, un cadeau qui entraîne - enfin pour moi - l'évidence de mettre mes aptitudes à  disposition de ceux et celles qui en ont besoin, cela sans contre partie.
Un don de coeur,  comme un don du sang, comme un don du temps, n'a pas à être payé en retour, ni en argent, ni en affectif, ni en rien !

C'est bizarre  que  dans un pays comme  la France,  pays d'Europe où l'on place le plus les enfants  - on se demande bien  pourquoi ? - la non assistance à personne en danger  n'existe pas pour les enfants placés en général,  et encore moins pour ces enfants là -  les NAT kidnappés par la justice !

Les moins de 18 ans, faites  gaffe ! Tous !
Et, la prière étant une force,  ayez une pensée pour tous ceux de votre âge privés de liberté, privés  de tendresse et à qui le mensonge est servi en plat principal
! Pensez à ces enfermés c'est déjà les aider !

contact: francoiseboisseau@wanadoo.fr

Commentaires

  • placée depuis 2004, deux depressions depuis, perte de 10kg en deux mois a cause de l'angoisse malgré une alimentation quantitativement correcte...un besoin de révolution quasi éteint et peur de vivre^^ youhou !malgré tout un an d'avance, une mention bien a prevoir au bac ...mais le controle de la justice jusqu'a mes 18ans, soit dans un an et demi.merci

  • @puppa, de tout coeur avec vous ! à 18 ans faire savoir SVP -seulement SVP - la liberté retrouvée; tant mieux si côté scolaire il y a une survie; à disposition si je peux faire + pour chasser angoisse, peur de vivre etc... courage ! et kind regards, puppa

  • bonjour
    merci pour cet article
    je vis actuellement une situation inqualifiable tant elle est odieuse, injuste et préjudiciable pour mon fils
    en effet, hier, j'ai reçu une notification de jugement en referré pour dans 12jours , instruite par le père de mon fils suite à un signalement de la psy CMP qui suivait mon fils depuis un an et qu'elle même a diagnostiqué précoce après le passage du WPPSI
    on veut me retirer en urgence mon fils pour maltraitance psychologique ...
    je suis perdue, mon avocate vue en urgence aujourd'hui est très bien mais ne connait rien à la précocité
    j'ai peur....
    mon petit de 4ans va encore subir l'incompréhension de son père à mon égard et au sien....
    c'est très très dur

Les commentaires sont fermés.